À propos de Albumine
Mise à jour : 16 janvier 2013
Albumine : Mécanisme d'action

L'albumine humaine représente quantitativement plus de la moitié des protéines totales du plasma et environ 10 % de l'activité de synthèse des protéines du foie.

La plus importante des fonctions physiologiques de l'albumine tient à sa contribution à la pression oncotique du sang et à son rôle de transport. L'albumine stabilise le volume du sang circulant et assure un rôle de transporteur d'hormones, d'enzymes, de médicaments et de toxines.

Aux concentrations pondérales et aux activités utilisées pour les examens de diagnostic, les nanocolloïdes d'albumine humaine technétiés (99mTc) et l’albumine humaine marquée à l'iode-125 ne semblent pas avoir d'effets pharmacodynamiques.

En association au paclitaxel, l’albumine est connue pour faciliter la transcytose endothéliale de composants plasmatiques et des études in vitro ont démontré que sa présence favorise le transport du paclitaxel à travers les cellules endothéliales. On suppose que ce transport transendothélial facilité fait intervenir le récepteur de l'albumine gp60, et qu'il y a accumulation de paclitaxel dans la zone tumorale grâce à l'Albumin-Binding Protein, SPARC (Secreted Protein Acidic and Rich in Cysteine).  

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

ALBUMINE HUMAINE 200 mg/ml sol p perf

Dernière modification : 16/11/2023 - Révision : 16/11/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
B - SANG ET ORGANES HEMATOPOIETIQUES
B05 - SUBSTITUTS DU SANG ET SOLUTIONS DE PERFUSION
B05A - SANG ET DERIVES
B05AA - SUBSTITUTS DU SANG ET FRACTIONS PROTEIQUES PLASMATIQUES
B05AA01 - ALBUMINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

picto

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ALBUMINE HUMAINE 200 mg/ml sol p perf

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Hyperbilirubinémie
  • Hypoalbuminémie
  • Hypovolémie

Posologie

Unité de prise
ml
  • albumine humaine : 200 mg
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse (en perfusion)
Posologie
Patient jusqu'à 30 mois
Patient quel que soit le poids
Hypovolémie
  • Posologie standard
  • La posologie doit être adaptée à chaque cas particulier. Elle est dictée par les paramètres cliniques, en particulier l'âge et le poids du nouveau-né ou du nourrisson, et les paramètres hémodynamiques (pression artérielle, pression veineuse centrale, diurèse horaire) et biochimiques usuels. L'évaluation de ces paramètres doit être régulière. La posologie est habituellement de 1 à 2 g/kg. Il est préférable d'administrer le produit sous forme d'albumine à 10 % (dilution au ½ dans une solution isotonique en fonction de la natrémie du nouveau-né ou du nourrisson) Le débit d'administration doit être adapté à chaque cas particulier
Hyperbilirubinémie - Hypoalbuminémie
  • Posologie standard
  • La posologie doit être adaptée à chaque cas particulier. Elle est dictée par les paramètres cliniques, en particulier l'âge et le poids du nouveau-né ou du nourrisson, et les paramètres hémodynamiques (pression artérielle, pression veineuse centrale, diurèse horaire) et biochimiques usuels. L'évaluation de ces paramètres doit être régulière. Au cours de la prévention de l'ictère nucléaire du nouveau-né en cas d'hyperbilirubinémie menaçante, l'hypo-albuminémie profonde et symptomatique chez le nouveau-né et le nourrisson, les troubles hémodynamiques du nouveau-né en cas d'hypovolémie non corrigée par le remplissage aux cristalloïdes, la posologie est habituellement de 1 à 2 g/kg. L'albumine humaine peut être administrée directement par voie intraveineuse ou après dilution avec une solution isotonique. L'administration se fera après dilution au ½ chez le nouveau-né Le débit d'administration doit être adapté à chaque cas particulier et aux différentes indications
Patient à partir de 30 mois
Patient quel que soit le poids
Hypovolémie
  • Posologie standard
  • La concentration de la préparation d'albumine, le dosage et le débit de perfusion doivent être adaptés aux besoins individuels de chaque patient et de l'indication. La dose nécessaire dépend de la taille du patient, de la sévérité du traumatisme ou de la maladie à traiter et de l'ampleur des pertes liquidiennes et protéiques. Il convient de se mesurer l'adéquation du volume circulant et non les taux plasmatiques d'albumine pour déterminer la dose nécessaire. La posologie chez les enfants et les adolescents doit être adaptée aux besoins individuels du patient. L'albumine humaine peut être administrée directement par voie intraveineuse, ou peut être également diluée dans une solution isotonique. Lors d'échanges plasmatiques, le débit de perfusion doit être ajusté au débit d'élimination.

Modalités d'administration du traitement

  • Adapter le débit de perfusion
  • Posologie à adapter à l'état du patient

Incompatibilités physico-chimiques

  • Incompatibilité avec certains médicaments
  • Incompatibilité avec certains produits chimiques ou biologiques
  • Incompatibilité avec certains solvants

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ALBUMINE HUMAINE 200 mg/ml sol p perf
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Administration de volume important
  • Allaitement
  • Anémie sévère
  • Anurie
  • Echange plasmatique
  • Grossesse
  • Hémorragie
  • Hypertension artérielle
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Oedème pulmonaire
  • Patient dialysé
  • Sportif
  • Transfusion sanguine
  • Traumatisme crânien
  • Varices oesophagiennes

Interactions médicamenteuses

Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Produit dérivé du sang
  • Risque d'hypervolémie
  • Risque d'inflation hydrique
  • Risque de choc anaphylactique
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de surcharge circulatoire
  • Risque de transmission d'agent infectieux

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'ionogramme plasmatique pendant le traitement
  • Surveillance hémodynamique pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Assurer une hydratation correcte pendant le traitement
  • Traçabilité recommandée

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas de réaction sévère liée à la perfusion

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Rare)
  • Rash érythémateux
  • Hyperhidrose
  • Prurit
  • Erythème cutané
  • Urticaire
  • DIVERS
  • Hyperthermie (Rare)
  • Sensation de chaleur
  • Asthénie
  • Fièvre
  • Frisson
  • Oppression thoracique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Choc anaphylactique
  • Réaction anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • Réaction allergique locale
  • Réaction allergique généralisée
  • Oedème de Quincke
  • INSTRUMENTATION
  • Picotement au site d'injection
  • Sensation de brûlure au point d'injection
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Dysgueusie
  • PSYCHIATRIE
  • Confusion mentale
  • Agitation
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Fibrillation auriculaire
  • Bouffée congestive
  • Infarctus du myocarde
  • Tachycardie
  • Hypotension artérielle
  • Hypertension artérielle
  • Bradycardie
  • Choc
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Vomissement
  • Nausée
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Paresthésie
  • Céphalée
  • Somnolence
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Dyspnée
  • Oedème pulmonaire
  • Bronchospasme
  • VIDAL Recos1
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster