À propos de Aflibercept
Mise à jour :
Aflibercept : Mécanisme d'action

En ophtalmologie :

L'aflibercept, substance contre la néovascularisation, est une protéine de fusion recombinante composée des fragments des domaines extracellulaires des récepteurs de type 1 et 2 du VEGF humain fusionnés au fragment Fc de l'IgG1 humaine. L'aflibercept est produit dans des cellules ovariennes K1 de hamster chinois par la technologie de l'ADN recombinant.

L'aflibercept agit comme un leurre soluble de récepteur, qui se lie au VEGF-A et au PlGF avec une affinité supérieure à celle de leurs récepteurs naturels et peut ainsi inhiber la liaison et l'activation de ces récepteurs apparentés.

Le facteur de croissance de l'endothélium vasculaire de type A (VEGF-A) et le facteur de croissance placentaire (PlGF) appartiennent à la famille des facteurs angiogéniques de type VEGF qui agissent comme de puissants facteurs mitogènes et chimiotactiques et favorisent la perméabilité vasculaire des cellules endothéliales. Le VEGF agit par l'intermédiaire de deux récepteurs tyrosine kinase, le VEGFR-1 et le VEGFR-2, présents sur la surface des cellules endothéliales. Le PlGF se lie uniquement au VEGFR-1, qui est aussi présent sur la surface des leucocytes. L'activation excessive de ces récepteurs par le VEGF-A peut entraîner une néovascularisation pathologique et une perméabilité vasculaire excessive. Le PlGF peut agir en synergie avec le VEGF-A dans ces processus et est aussi connu pour favoriser l'infiltration leucocytaire et l'inflammation vasculaire.

En cancérologie :

L'aflibercept est un agent antinéoplasique. Les facteurs de croissance endothéliaux vasculaires A et B (VEGF-A, VEGF-B), et le facteur de croissance placentaire (PlGF) font partie de la famille VEGF des facteurs angiogéniques qui peuvent agir comme facteurs mitogéniques, chimiotactiques et de perméabilité vasculaire pour les cellules endothéliales. VEGF-A agit par le biais de deux récepteurs des tyrosines kinases, VEGFR-1 et VEGFR-2, présents à la surface des cellules endothéliales. PlGF et VEGF-B se lient uniquement au VEGFR-1, également présent à la surface des leucocytes. Une activation excessive de ces récepteurs par le VEGF-A peut entraîner une néovascularisation pathologique et une perméabilité vasculaire excessive. PlGF est également impliqué dans la néovascularisation pathologique et dans le recrutement de cellules inflammatoires dans les tumeurs. 
L'aflibercept, également connu sous le nom de VEGF TRAP dans la littérature scientifique, est une protéine de fusion recombinante constituée de fragments se liant au VEGF, issus des domaines extracellulaires des récepteurs VEGF humains 1 et 2, fusionnés au fragment Fc de l'IgG1 humaine. L'aflibercept est produit par la technologie de l'ADN recombinant dans un système d'expression mammifère de cellules d'ovaire de hamster chinois (CHO) K1. L'aflibercept est une glycoprotéine dimérique, le poids moléculaire de la protéine étant de 97 kilodaltons (kDa), et comporte une glycosylation, qui constitue 15 % supplémentaires de la masse moléculaire totale, résultant en un poids moléculaire de 115 kDa. 
L'aflibercept agit comme un récepteur leurre soluble qui se lie au VEGF-A, avec une plus haute affinité que ses récepteurs natifs, ainsi qu'aux ligands apparentés PlGF et VEGF-B. En agissant comme piège à ligand, l'aflibercept empêche la liaison des ligands endogènes à leurs récepteurs apparentés et, de ce fait, bloque la signalisation médiée par le récepteur. 
L'aflibercept bloque l'activation des récepteurs du VEGF et la prolifération des cellules endothéliales, inhibant ainsi la croissance des nouveaux vaisseaux qui alimentent les tumeurs en oxygène et nutriments. 
L'aflibercept se lie au VEGF-A humain (constante de dissociation à l'équilibre KD de 0,5 pM pour VEGF-A165 et de 0,36 pM pour VEGF-A121), au PlGF humain (KD de 39 pM pour PlGF2), et au VEGF-B humain (KD de 1,92 pM) pour former un complexe stable, inerte, qui n'a aucune activité biologique décelable. 

 

 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

AFLIBERCEPT 25 mg/ml sol diluer p perf

Dernière modification : 14/03/2024 - Révision : 14/03/2024

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 - ANTINEOPLASIQUES
L01X - AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XX - AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XX44 - AFLIBERCEPT
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

AFLIBERCEPT 25 mg/ml sol diluer p perf

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Cancer colorectal métastatique, traitement de 2e intention (du)

Posologie

Unité de prise
ml
  • aflibercept : 25 mg
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse (en perfusion)
  • A diluer avant administration
  • Administrer avant le schéma posologique de FOLFIRI
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 60 minutes
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Cancer colorectal métastatique, traitement de 2e intention (du)
  • Posologie standard
  • Dans le cas de : Association à d'autres cytotoxiques
  • 4 mg/kg 1 fois ce jour toutes les 2 semaines

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer par perfusion intraveineuse de 60 minutes
  • Ne pas administrer en bolus
  • Ne pas administrer par voie intravitréenne
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • Traitement à ré-administrer au moins 4 semaines après une intervention chirurgicale
  • Traitement à suspendre au moins 4 semaines avant une intervention chirurgicale

Incompatibilités physico-chimiques

  • A n'utiliser qu'avec le nécessaire d'administration recommandé
  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec certains matériaux
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

AFLIBERCEPT 25 mg/ml sol diluer p perf
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Grossesse
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines de hamster
  • Utilisation en ophtalmologie

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Anévrisme, antécédent (d')
  • Antécédent de maladie cardiovasculaire
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Hémorragie sévère
  • Hypersensibilité à la substance active, antécédent (d')
  • Hypertension artérielle
  • Indice ECOG >= 2
  • Insuffisance cardiaque congestive sévère
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère
  • Intervention chirurgicale
  • Intervention chirurgicale bucco-dentaire
  • Maladie cardiovasculaire
  • Neutropénie
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque d'accident thromboembolique
  • Sujet à risque d'anévrisme ou de dissection artérielle
  • Thrombopénie
  • Traitement par bisphosphonate

Interactions médicamenteuses

Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 3 mois après l'arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'accident thromboembolique
  • Risque d'anévrisme
  • Risque d'encéphalopathie hypertensive
  • Risque d'hémorragie
  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'insuffisance cardiaque
  • Risque d'ostéonécrose de la mâchoire
  • Risque de complication de cicatrisation de plaie
  • Risque de crise hypertensive
  • Risque de diarrhée
  • Risque de diminution de la fraction d'éjection ventriculaire gauche
  • Risque de dissection artérielle
  • Risque de fistule
  • Risque de microangiopathie thrombotique
  • Risque de neutropénie
  • Risque de neutropénie fébrile
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de protéinurie
  • Risque de réaction anaphylactique
  • Risque de réaction sévère d'hypersensibilité
  • Risque de syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible
  • Risque de syndrome néphrotique
  • Risque de thrombopénie
  • Risque d?angioedème

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction cardiaque avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la formule sanguine avant chaque cure
  • Surveillance de la pression artérielle avant chaque perfusion
  • Surveillance de la protéinurie avant chaque cure
  • Surveillance dentaire avant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Traçabilité recommandée

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'accident thromboembolique artériel
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition d'un syndrome néphrotique
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de fistule
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction sévère d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'embolie pulmonaire
  • Traitement à arrêter en cas d'encéphalopathie hypertensive
  • Traitement à arrêter en cas d'hypertension artérielle non contrôlée
  • Traitement à arrêter en cas d'insuffisance cardiaque
  • Traitement à arrêter en cas de complications de la cicatrisation
  • Traitement à arrêter en cas de crise hypertensive
  • Traitement à arrêter en cas de diminution de la fraction d'éjection ventriculaire gauche
  • Traitement à arrêter en cas de microangiopathie thrombotique
  • Traitement à arrêter en cas de perforation gastro-intestinale
  • Traitement à arrêter en cas de syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Créatininémie (augmentation) (Très fréquent)
  • ALAT (augmentation) (Très fréquent)
  • Neutropénie (Très fréquent)
  • ASAT (augmentation) (Très fréquent)
  • Leucopénie (Très fréquent)
  • Protéinurie (Très fréquent)
  • Anticorps (production)
  • DERMATOLOGIE
  • Erythrodysesthésie palmoplantaire (Très fréquent)
  • Hyperpigmentation cutanée (Fréquent)
  • Déhiscence de plaie
  • DIVERS
  • Retard de cicatrisation (Peu fréquent)
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Neutropénie fébrile (Fréquent)
  • Fistule (Fréquent)
  • Asthénie
  • Fistule entérocutanée
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Fistule recto-vaginale
  • HÉMATOLOGIE
  • Hémorragie (Très fréquent)
  • Thrombopénie (Très fréquent)
  • Hémorragie post-intervention
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Fréquent)
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection (Très fréquent)
  • Septicémie (Fréquent)
  • Infection neutropénique (Fréquent)
  • Infection au site du cathéter
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Très fréquent)
  • Déshydratation (Fréquent)
  • Poids (diminution) (Très fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Douleur oropharyngée (Fréquent)
  • Stomatite aphteuse (Fréquent)
  • Rhinopharyngite (Fréquent)
  • Rhinorrhée (Fréquent)
  • Epistaxis (Très fréquent)
  • Douleur dentaire (Fréquent)
  • Dysphonie (Très fréquent)
  • Stomatite (Très fréquent)
  • Infection dentaire
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Insuffisance cardiaque (Peu fréquent)
  • Accident thromboembolique artériel (Fréquent)
  • Accident thromboembolique veineux (Fréquent)
  • Hypertension artérielle (Très fréquent)
  • Microangiopathie thrombotique (Peu fréquent)
  • Insuffisance ventriculaire gauche (Rare)
  • Fraction d'éjection diminuée (Rare)
  • Infarctus du myocarde
  • Anévrisme
  • Dissection artérielle
  • Thrombose intracardiaque
  • Crise hypertensive
  • Angor
  • Thrombophlébite profonde
  • Embolie pulmonaire
  • Embolie artérielle
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur rectale (Fréquent)
  • Perforation gastro-intestinale (Peu fréquent)
  • Hémorroïde (Fréquent)
  • Douleur abdominale haute (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Rectorragie (Fréquent)
  • Hémorragie gastro-intestinale
  • Fuite d'une anastomose gastro-intestinale
  • Fistule anale
  • Colite ischémique
  • Fistule gastro-intestinale
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Ostéonécrose de la mâchoire (Peu fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible (Peu fréquent)
  • Accident ischémique transitoire
  • Accident vasculaire cérébral
  • Hémorragie intracrânienne
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Dyspnée (Très fréquent)
  • Infection des voies respiratoires supérieures
  • Hémoptysie
  • Hémorragie intrapulmonaire
  • Pneumonie
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Infection des voies urinaires (Fréquent)
  • Syndrome néphrotique (Peu fréquent)
  • Fistule vésicale
  • Fistule urogénitale
  • Hématurie
  • Voir aussi les substances

    Aflibercept

    Chimie
    IUPAC[récepteur 1 humain du facteur de croissance endothélial vasculaire- (103-204)-peptide (contenant le domaine Ig-like C2-type 2) protéine de fusion avec le récepteur 2 humain du facteur de croissance endothélial vasculaire-(206-308)-peptide (contenant un fragment du domaine Ig-like C2-type 3) protéine de fusion avec l?immunoglobuline G1 humaine-(227 résidus C-terminaux)-peptide (fragment Fc)]
    Synonymesaflibercept
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster