Substance active adrénaline

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Adrénaline : Mécanisme d'action

L'adrénaline est une catécholamine naturellement sécrétée par la médullosurrénale en réponse à l'épuisement ou au stress. C'est une amine sympathomimétique à action directe, ayant des effets aussi bien sur les récepteurs alpha que bêta-adrénergiques et dont les effets sur les organes cibles sont complexes. C'est le médicament de choix pour combattre les réactions d'hypersensibilité allergiques ou idiopathiques et l'anaphylaxie induite par l'effort.

L'adrénaline a une action vasoconstrictrice par stimulation alpha-adrénergique importante. Elle permet de lutter contre la vasodilatation et l'excès de la perméabilité vasculaire responsables d'une perte liquidienne intravasculaire et d'une hypotension, symptômes pharmacotoxiques prépondérants du choc anaphylactique.

Par son action stimulante des récepteurs bronchiaux bêta-adrénergiques, l'adrénaline provoque une puissante bronchodilatation diminuant le sifflement respiratoire et la dyspnée. L'adrénaline diminue également le prurit, l'urticaire et l'angio-œdème associés au choc.

Adrénaline : Cas d'usage

L’adrénaline est utilisée dans la prise en charge de :
  • arrêts cardiovasculaires,
  • chocs,
  • chocs anaphylactiques.
En association à l'articaïne ou à la mépivacaïne, elle est utilisée dans la prise en charge d’anesthésies en odontostomatologie.

En association à la bupivacaïne, elle est utilisée dans la prise en charge de :

  • anesthésies locorégionales,
  • analgésies péridurales.
En association à la lidocaïne, elle est utilisée dans la prise en charge de :
  • anesthésies en odontostomatologie,
  • anesthésies locorégionales,
  • infiltrations intra ou péri-articulaires,
  • infiltrations sympathiques.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Adrénaline (tartrate) 1 mg/ml solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
C SYSTEME CARDIOVASCULAIRE
C01 MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE
C01C STIMULANTS CARDIAQUES, GLUCOSIDES CARDIOTONIQUES EXCLUS
C01CA ADRENERGIQUES ET DOPAMINERGIQUES
C01CA24 EPINEPHRINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

ADRENALINE (tartrate) 1 mg/ml sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Arrêt cardiovasculaire
  • Choc
  • Choc anaphylactique, traitement d'urgence (du)

Posologie

Unité de prise
ml
  • adrénaline (tartrate) : 1000 µg
Modalités d'administration
  • Voie endotrachéobronchique, voie intraveineuse, voie sous-cutanée
  • S'assurer de la compatibilité des excipients avec la voie d'administration
Posologie
Patient jusqu'à 12 an(s)
Poids < 12 kg
Arrêt cardiovasculaire
Posologie standard
Voie endotrachéobronchique
  • A diluer avant administration
  • Ne pas administrer par voie endotrachéobronchique en cas de présence de sulfite dans la solution
  • 100 à 300 µg/kg 1 fois ce jour
Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 1 000 à 5 000 µg 1 fois ce jour
Choc anaphylactique, traitement d'urgence (du)
Posologie standard
Voie sous-cutanée
  • Administrer la solution pure
  • Respecter un intervalle d'au moins 10 minutes entre 2 administrations
  • 50 à 100 µg 1 à 2 fois ce jour
Choc
Posologie standard
Voie intraveineuse
  • Administrer au moyen d'une seringue électrique
  • Posologie à établir en fonction de l'état clinique du patient
  • 0,01 à 0,5 µg/kg 1 fois par minute
12 kg ≤ Poids < 18 kg
Arrêt cardiovasculaire
Posologie standard
Voie endotrachéobronchique
  • A diluer avant administration
  • Ne pas administrer par voie endotrachéobronchique en cas de présence de sulfite dans la solution
  • 100 à 300 µg/kg 1 fois ce jour
Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 1 000 à 5 000 µg 1 fois ce jour
Choc anaphylactique, traitement d'urgence (du)
Posologie standard
Voie sous-cutanée
  • Administrer la solution pure
  • Respecter un intervalle d'au moins 10 minutes entre 2 administrations
  • 150 µg 1 à 2 fois ce jour
Choc
Posologie standard
Voie intraveineuse
  • Administrer au moyen d'une seringue électrique
  • Posologie à établir en fonction de l'état clinique du patient
  • 0,01 à 0,5 µg/kg 1 fois par minute
18 kg ≤ Poids < 33 kg
Arrêt cardiovasculaire
Posologie standard
Voie endotrachéobronchique
  • A diluer avant administration
  • Ne pas administrer par voie endotrachéobronchique en cas de présence de sulfite dans la solution
  • 100 à 300 µg/kg 1 fois ce jour
Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 1 000 à 5 000 µg 1 fois ce jour
Choc anaphylactique, traitement d'urgence (du)
Posologie standard
Voie sous-cutanée
  • Administrer la solution pure
  • Respecter un intervalle d'au moins 10 minutes entre 2 administrations
  • 200 µg 1 à 2 fois ce jour
Choc
Posologie standard
Voie intraveineuse
  • Administrer au moyen d'une seringue électrique
  • Posologie à établir en fonction de l'état clinique du patient
  • 0,01 à 0,5 µg/kg 1 fois par minute
Patient à partir de 12 an(s)
Patient quel que soit le poids
Arrêt cardiovasculaire
Posologie standard
Voie endotrachéobronchique
  • A diluer avant administration
  • Ne pas administrer par voie endotrachéobronchique en cas de présence de sulfite dans la solution
  • 3 000 µg 1 fois ce jour
Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 1 000 à 5 000 µg 1 fois ce jour
Choc anaphylactique, traitement d'urgence (du)
Posologie standard
Voie sous-cutanée
  • Administrer la solution pure
  • Respecter un intervalle d'au moins 10 minutes entre 2 administrations
  • 250 µg 1 à 2 fois ce jour
Voie intraveineuse
  • A diluer avant administration
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • Traitement à renouveler si besoin
  • 100 µg 1 fois ce jour
Choc
Posologie standard
Voie intraveineuse
  • Administrer au moyen d'une seringue électrique
  • Posologie à établir en fonction de l'état clinique du patient
  • 0,01 à 0,5 µg/kg 1 fois par minute

Mises en garde

  • Administrer par voie intra-osseuse exceptionnellement
  • Ne pas administrer par voie endotrachéobronchique en cas de présence de sulfite dans la solution
  • Réservé au patient en situation d'urgence

Incompatibilités physicochimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec certains produits chimiques ou biologiques
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance clinique après l'injection
  • Surveillance de la fonction cardiaque pendant le traitement
  • Surveillance monitorisée de l'électrocardiogramme pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

ADRENALINE (tartrate) 1 mg/ml sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Sympathomimétiques alpha et bêta (voie IM et IV) + Antidépresseurs imipraminiques
Risques et mécanismesHypertension paroxystique avec possibilité de troubles du rythme (inhibition de l'entrée du sympathomimétique dans la fibre sympathique).
Conduite à tenir
Sympathomimétiques alpha et bêta (voie IM et IV) + Médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques
Risques et mécanismesHypertension paroxystique avec possibilité de troubles du rythme (inhibition de l'entrée du sympathomimétique dans la fibre sympathique).
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Adrénaline (voie bucco-dentaire et sous-cutanée) + Anesthésiques volatils halogénés
Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenirLimiter l'apport, par exemple : moins de 0,1 mg d'adrénaline en 10 minutes ou 0,3 mg en 1 heure chez l'adulte.
Adrénaline (voie bucco-dentaire et sous-cutanée) + Antidépresseurs imipraminiques
Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenirLimiter l'apport, par exemple : moins de 0,1 mg d'adrénaline en 10 minutes ou 0,3 mg en 1 heure chez l'adulte.
Adrénaline (voie bucco-dentaire et sous-cutanée) + IMAO irréversibles
Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenirLimiter l'apport, par exemple : moins de 0,1 mg d'adrénaline en 10 minutes ou 0,3 mg en 1 heure chez l'adulte.
Adrénaline (voie bucco-dentaire et sous-cutanée) + Médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques
Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenirLimiter l'apport, par exemple : moins de 0,1 mg d'adrénaline en 10 minutes ou 0,3 mg en 1 heure chez l'adulte.
Sympathomimétiques alpha et bêta (voie IM et IV) + IMAO irréversibles
Risques et mécanismesAugmentation de l'action pressive du sympathomimétique, le plus souvent modérée.
Conduite à tenirA n'utiliser que sous contrôle médical strict.
Sympathomimétiques alpha et bêta (voie IM et IV) + IMAO-A réversibles, y compris oxazolidinones et bleu de méthylène
Risques et mécanismesPar extrapolation à partir des IMAO non sélectifs : risque d'augmentation de l'action pressive.
Conduite à tenirA n'utiliser que sous contrôle médical strict.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Sympathomimétiques alpha et bêta (voie IM et IV) + Halothane
Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
IIIHaut
Niveau de gravité: Contre-indication relative
  • Arythmie
  • Athérosclérose
  • Cardiomyopathie obstructive
  • Glaucome à angle fermé
  • Hypertension artérielle
  • Hyperthyroïdie
  • Insuffisance coronarienne
  • Phéochromocytome
  • Syndrome cérébral organique

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Choc anaphylactique
  • Choc hypovolémique
  • Diabète
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Hémorragie digestive
  • Hypercalcémie
  • Hypokaliémie
  • Insuffisance rénale sévère
  • Patient sous bêtabloquant
  • Patient traité par voie intraveineuse
  • Sportif
  • Sujet âgé
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de nécrose au point d'injection

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Hyperglycémie
Hypokaliémie
DERMATOLOGIE Hypersudation
Pâleur
DIVERSAsthénie (Fréquent) Faiblesse
NUTRITION, MÉTABOLISME Acidose métabolique
OPHTALMOLOGIE Mydriase
ORL, STOMATOLOGIESensation de vertige (Fréquent) Vertige
PSYCHIATRIEInquiétude (Fréquent) Agitation
Agressivité
Anxiété
Attaque de panique
Désorientation temporospatiale
Hallucination
Idée suicidaire
Insomnie
Nervosité
Psychose
Psychose (aggravation)
Réaction paranoïde
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE Angor
Anomalie de l'électrocardiogramme
Arrêt cardiaque
Arythmie
Arythmie ventriculaire
Bouffée de chaleur
Fibrillation ventriculaire
Hypertension artérielle
Infarctus du myocarde
Palpitation
Refroidissement des extrémités
Syncope
Tachycardie
Tachycardie sinusale
Vasoconstriction périphérique
SYSTÈME DIGESTIF Nausée
Vomissement
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE Tremblement musculaire
SYSTÈME NERVEUX Céphalée
Hémorragie cérébrale
Syndrome parkinsonien (aggravation)
Tremblement
Trouble de la mémoire
SYSTÈME RESPIRATOIRE Apnée
Bronchospasme
Dyspnée
Trouble respiratoire
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Dysurie
Rétention urinaire
Vasospasme rénal

Voir aussi les substances

Adrénaline tartrate

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC(R)-1-(3,4-dihydroxyphényl)-2-méthylaminoéthanol hydrogénotartrate
Synonymesadrenaline tartrate, epinephrine bitartrate
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Parenteral:0.5 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster