À propos de Acide valproïque
Mise à jour : 16 janvier 2013
Acide valproïque : Mécanisme d'action

L’acide valproïque est un antiépileptique. Il exerce ses effets pharmacologiques essentiellement au niveau du système nerveux central.

Ces propriétés anticonvulsivantes s'exercent contre des types très variés de crises convulsives chez l'animal, et d'épilepsies chez l'homme.

Les études expérimentales et cliniques de l’acide valproïque suggèrent deux types d'action anticonvulsivante. Le premier est un effet pharmacologique direct en relation avec les concentrations en acide valproïque du plasma et du cerveau. Le second est apparemment indirect et vraisemblablement en relation avec des métabolites de l’acide valproïque persistant dans le cerveau, ou avec des modifications des neurotransmetteurs, ou avec des effets membranaires directs. L'hypothèse la plus généralement admise est l'hypothèse de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), dont le taux augmente après administration d’acide valproïque.

L’acide valproïque diminue la durée des phases intermédiaires de sommeil avec une augmentation concomitante de sommeil lent. 

 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Valproate de sodium 500 mg comprimé à libération prolongée

Dernière modification : 17/11/2023 - Révision : 13/12/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N03 - ANTIEPILEPTIQUES
N03A - ANTIEPILEPTIQUES
N03AG - DERIVES D'ACIDE GRAS
N03AG01 - ACIDE VALPROÏQUE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

VALPROATE DE SODIUM 500 mg cp LP

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Convulsion fébrile chez l'enfant, traitement préventif de 2e intention des récidives (de la)*
  • Epilepsie généralisée de l'adulte, traitement associé (de l')
  • Epilepsie généralisée de l'enfant, traitement associé (de l')
  • Epilepsie généralisée en monothérapie de l'adulte
  • Epilepsie généralisée en monothérapie de l'enfant
  • Epilepsie partielle de l'adulte, traitement associé (de l')
  • Epilepsie partielle de l'enfant, traitement associé (de l')
  • Epilepsie partielle en monothérapie de l'adulte
  • Epilepsie partielle en monothérapie de l'enfant
  • Episode maniaque, traitement alternatif au lithium (de l')*
  • Migraine, traitement de fond (de la)*
  • Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant
  • Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant, traitement associé (du)

(*) : n'a pas fait l'objet d'une autorisation en France

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • valproate de sodium : 500 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer de préférence pendant le repas
  • Administrer entier
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Posologie à adapter en fonction du poids corporel
  • Posologie à instaurer progressivement
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 6 an(s) à 15 an(s)
Poids >= 17 kg
Convulsion fébrile chez l'enfant, traitement préventif de 2e intention des récidives (de la) - Epilepsie généralisée de l'enfant, traitement associé (de l') - Epilepsie généralisée en monothérapie de l'enfant - Epilepsie partielle de l'enfant, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle en monothérapie de l'enfant - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant, traitement associé (du)
Traitement initial
  • 10 à 15 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
Traitement d'entretien
  • 30 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
Patient de 15 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie généralisée en monothérapie de l'adulte - Epilepsie partielle de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle en monothérapie de l'adulte - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant, traitement associé (du)
Traitement initial
  • 10 à 15 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
Traitement d'entretien
  • 20 à 30 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie généralisée en monothérapie de l'adulte - Epilepsie partielle de l'adulte, traitement associé (de l') - Epilepsie partielle en monothérapie de l'adulte - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant - Syndrome de Lennox-Gastaut de l'adulte et de l'enfant, traitement associé (du)
Traitement initial
  • 10 à 15 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
Traitement d'entretien
  • 20 à 30 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
Episode maniaque, traitement alternatif au lithium (de l')
Traitement initial
  • 750 mg en 1 à 2 prises par jour
Traitement d'entretien
  • 1 000 à 2 000 mg en 1 à 2 prises par jour
Migraine, traitement de fond (de la)
Posologie standard
  • 500 à 1 000 mg en 1 à 2 prises par jour
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer de préférence pendant le repas
  • Administrer entier
  • Ne pas mâcher
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Posologie à adapter en fonction du poids corporel
  • Posologie à instaurer progressivement
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 17 kg
  • Traitement à réévaluer au moins 1 fois/an

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

VALPROATE DE SODIUM 500 mg cp LP
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Déficit enzymatique du cycle de l'urée
  • Déficit primaire en carnitine
  • Femme susceptible d'être enceinte ne respectant pas le programme de prévention de la grossesse
  • Grossesse sauf en cas d'absence d'alternative thérapeutique
  • Hépatite aiguë
  • Hépatite chronique
  • Hépatite sévère, antécédent (d')
  • Hépatite sévère, antécédent familial (d')
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Patient porteur de mutations du gène POLG
  • Porphyrie hépatique

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Aménorrhée
  • Association à d'autres anti-épileptiques
  • Déficit en carnitine palmitoyltransférase
  • Diabète
  • Enfant de moins de 17 kg
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Enfant entre 6 et 15 ans
  • Enfant ou adolescent de sexe féminin
  • Epilepsie sévère
  • Homme en âge de procréer
  • Hypocarnitinémie
  • Insuffisance rénale
  • Intervention chirurgicale
  • Lésion cérébrale
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Mitochondriopathie
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Patient en hémodialyse
  • Patient porteur de mutations du gène POLG, antécédent familial (de)
  • Patient sous polythérapie
  • Patient traité à posologie élevée
  • Patient traité en relais d'une forme à libération immédiate
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque d'hépatopathie
  • Sujet à risque d?hypocarnitinémie
  • Suspicion de mutations du gène POLG
  • Trouble métabolique héréditaire

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Anticonvulsivants métabolisés + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'anticonvulsivant.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Lamotrigine

Risques et mécanismesRisque majoré de réactions cutanées graves (syndrome de Lyell). Par ailleurs, augmentation des concentrations plasmatiques de lamotrigine (diminution de son métabolisme hépatique par le valproate de sodium).
Conduite à tenirSi l'association s'avère nécessaire, surveillance clinique étroite.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Pénems

Risques et mécanismesRisque de survenue de crises convulsives, par diminution rapide des concentrations plasmatiques de l'acide valproïque, pouvant devenir indétectables.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Acétazolamide

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Phénobarbital (et par extrapolation, primidone)

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Phénytoïne (et par extrapolation, fosphénytoïne) (voie systémique)

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Topiramate

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Zonisamide

Risques et mécanismesAugmentation de l'hyperammoniémie, avec risque accru d'encéphalopathie.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Aztréonam

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Doripénem

Risques et mécanismesRisque de survenue de crises convulsives, par diminution des concentrations plasmatiques de l'acide valproïque.
Conduite à tenirSurveillance clinique, dosages plasmatiques et adaptation éventuelle de la posologie de l'anticonvulsivant pendant le traitement par l'anti-infectieux et après son arrêt.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Carbamazépine

Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques du métabolite actif de la carbamazépine avec signes de surdosage. De plus, diminution des concentrations plasmatiques d'acide valproïque par augmentation de son métabolisme hépatique par la carbamazépine.
Conduite à tenirSurveillance clinique, dosages plasmatiques et adaptation de la posologie des deux anticonvulsivants.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Felbamate

Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'acide valproïque, avec risque de surdosage.
Conduite à tenirSurveillance clinique, contrôle biologique et adaptation éventuelle de la posologie du valproate ou du valpromide pendant le traitement par le felbamate et après son arrêt.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Rifampicine

Risques et mécanismesRisque de survenue de crises convulsives, par augmentation du métabolisme hépatique du valproate par la rifampicine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique, et adaptation éventuelle de la posologie de l'anticonvulsivant pendant le traitement par la rifampicine et après son arrêt.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Rufinamide

Risques et mécanismesPossible augmentation des concentrations de rufinamide, notamment chez l'enfant de moins de 30 kg.
Conduite à tenirChez l'enfant de moins de 30 kg : ne pas dépasser la dose totale de 600 mg/j après la période de titration.

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Zidovudine

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables, notamment hématologiques, de la zidovudine par diminution de son métabolisme par l'acide valproïque.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière. Un hémogramme à la recherche d'une anémie devrait être réalisé au cours des deux premiers mois de l'association.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide) + Nimodipine (voie systémique)

Risques et mécanismesAvec la nimodipine par voie orale, et par extrapolation, par voie injectable : risque de majoration de l'effet hypotenseur de la nimodipine par augmentation de ses concentrations plasmatiques (diminution de son métabolisme par l'acide valproïque).
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool
  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Info du patient : consulter son médecin en cas de projet ou de suspicion de grossesse
  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Info prof de santé : informer le patient du risque tératogène et de la nécessité d'une contraception
  • Information du professionnel de santé : expliquer le programme de prévention de la grossesse
  • Médicament tératogène
  • Ne pas effectuer de don de sperme pendant le traitement et jusqu'à 3 mois après l'arrêt du trt
  • Risque de malformation congénitale
  • Risque sur la fertilité
  • Surveillance par un test de grossesse avant et pendant le traitement
  • Traitement à arrêter en cas de grossesse
  • Utiliser chez l'homme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 3 mois après l'arrêt du trt
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'aggravation de l'épilepsie
  • Risque d'augmentation des transaminases
  • Risque d'hépatopathie
  • Risque d'hyperammoniémie
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire
  • Risque de pancréatite
  • Risque de prise de poids
  • Risque de syndrome extrapyramidal
  • Risque de syndrome hémorragique chez le nouveau-né né de mère traitée
  • Risque de trouble cognitif
  • Risque de trouble immunologique
  • Risque d?hypocarnitinémie
  • Risque suicidaire

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'état psychique pendant le traitement
  • Surveillance de l'hémostase avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la concentration plasmatique du médicament pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique pendant les 6 premiers mois du traitement
  • Surveillance hématologique avant le traitement puis à 15 j et en fin de traitement

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Ne pas administrer avec une boisson chaude ou un aliment chaud
  • Ne pas associer à un traitement contenant la même substance
  • Respecter des mesures hygiéno-diététiques

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de toxicité hépatique
  • Traitement à arrêter en cas d'augmentation des enzymes pancréatiques

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas d'aggravation des crises convulsives
  • Info patient : ne pas arrêter le traitement sans avis médical
  • Info patient : risque de prise de poids
  • Info patient : signaler ce traitement en cas d'intervention chirurgicale
  • Info patient : signaler toute apparition de signes d'hyperammoniémie
  • Info prof de santé : remettre au patient une carte d'information
  • Info prof de santé : remettre et expliquer la notice d'information du médicament
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables hépatiques
  • Information du patient : signaler toute apparition d'idées suicidaires

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hyponatrémie (Fréquent)
  • Leucopénie (Peu fréquent)
  • Mobilité des spermatozoïdes diminuée (Rare)
  • Macrocytose (Rare)
  • Hyperammoniémie (Rare)
  • Facteurs de la coagulation (diminution) (Rare)
  • Carnitine sérique (diminution)
  • INR (augmentation)
  • Temps de thrombine (allongement)
  • Temps de céphaline activée (allongement)
  • Temps de prothrombine augmenté
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Fréquent)
  • Réaction cutanée (Peu fréquent)
  • Affection du lit des ongles (Fréquent)
  • Trouble pileux (Peu fréquent)
  • Onychopathie (Fréquent)
  • Trouble des cheveux (Peu fréquent)
  • Syndrome de Lyell (Rare)
  • Erythème polymorphe (Rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Pousse du cheveu (anomalie)
  • Couleur des cheveux (modification)
  • Acné
  • DIVERS
  • Hypothermie (Peu fréquent)
  • Oedème périphérique (Peu fréquent)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hyperandrogénie (Peu fréquent)
  • Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique (SIADH) (Peu fréquent)
  • Hypothyroïdie (Rare)
  • Virilisation
  • Hirsutisme
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Irrégularité menstruelle (Fréquent)
  • Aménorrhée (Peu fréquent)
  • Ovaire polykystique (Rare)
  • HÉMATOLOGIE
  • Hémorragie (Fréquent)
  • Thrombopénie (Fréquent)
  • Pancytopénie (Peu fréquent)
  • Anémie (Fréquent)
  • Aplasie érythrocytaire (Rare)
  • Aplasie médullaire (Rare)
  • Agranulocytose (Rare)
  • Syndrome myélodysplasique (Rare)
  • Anémie macrocytaire (Rare)
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatopathie (Fréquent)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Angioedème (Peu fréquent)
  • Lupus érythémateux disséminé (Rare)
  • Hypersensibilité médicamenteuse (Rare)
  • Syndrome DRESS (Rare)
  • NÉONATOLOGIE
  • Trouble neuro-développemental
  • Malformation congénitale
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Poids (augmentation) (Fréquent)
  • Carence en vitamine B8 (Rare)
  • Obésité (Rare)
  • Déficit en biotinidase (Rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Nystagmus (Fréquent)
  • Diplopie (Rare)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Surdité (Fréquent)
  • Stomatite (Fréquent)
  • Trouble gingival (Fréquent)
  • Hyperplasie gingivale
  • PSYCHIATRIE
  • Trouble de l'attention (Fréquent)
  • Stupeur (Fréquent)
  • Hallucination (Fréquent)
  • Léthargie (Peu fréquent)
  • Confusion mentale (Fréquent)
  • Agressivité (Fréquent)
  • Agitation (Fréquent)
  • Difficulté d'apprentissage (Rare)
  • Anomalie du comportement (Rare)
  • Trouble cognitif (Rare)
  • Démence
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Vascularite cutanée (Peu fréquent)
  • Vascularite leucocytoclasique
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Très fréquent)
  • Douleur épigastrique (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Pancréatite (Peu fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Ostéoporose (Peu fréquent)
  • Ostéopénie (Peu fréquent)
  • Fracture (Peu fréquent)
  • Rhabdomyolyse (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Tremblement (Très fréquent)
  • Convulsions (Fréquent)
  • Syndrome parkinsonien (Peu fréquent)
  • Sédation (Fréquent)
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Trouble de la mémoire (Fréquent)
  • Ataxie (Peu fréquent)
  • Coma (Peu fréquent)
  • Encéphalopathie (Peu fréquent)
  • Trouble extrapyramidal (Fréquent)
  • Hyperactivité psychomotrice (Rare)
  • Trouble neurologique
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Epanchement pleural (Peu fréquent)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Insuffisance rénale (Peu fréquent)
  • Incontinence urinaire (Fréquent)
  • Enurésie (Rare)
  • Néphropathie tubulo-interstitielle (Rare)
  • Syndrome de Fanconi (Rare)
  • Voir aussi les substances

    Valproate de sodium

    Chimie
    IUPAC2-propylvalérate de sodium
    Synonymessodium valproate, valproate sodium
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:1.5 g
    Parenteral:1.5 g
    Rectal:1.5 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster