À propos de Acide risédronique
Mise à jour : 06 Novembre 2015
Acide risédronique : Mécanisme d'action

L'acide risédronique est un pyridinyl-bisphosphonate qui se fixe sur l'hydroxyapatite osseuse et inhibe la résorption osseuse induite par l'ostéoclaste.

Le remodelage osseux est réduit, alors que l'activité ostéoblastique et la minéralisation osseuse sont préservées.

Dans les études précliniques,l'acide risédronique a révélé une puissante activité anti-ostéoclastique, anti-résorptive, augmentant la masse osseuse et la force biomécanique de façon dose-dépendante.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Risédronate sodique 35 mg comprimé

Dernière modification : 02/03/2023 - Révision : 21/11/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
M - MUSCLE ET SQUELETTE
M05 - MEDICAMENTS POUR LE TRAITEMENT DES DESORDRES OSSEUX
M05B - MEDICAMENTS AGISSANT SUR LA STRUCTURE OSSEUSE ET SUR LA MINERALISATION
M05BA - BISPHOSPHONATES
M05BA07 - ACIDE RISEDRONIQUE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

RISEDRONATE SODIQUE 35 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Ostéoporose masculine à haut risque de fracture
  • Ostéoporose post-ménopausique avérée, traitement préventif des fractures (de l')

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • risédronate sodique : 35 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer au moins 30 min avant le petit-déjeuner ou au moins 2 h à distance d'un repas
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer en position assise ou debout
  • Administrer entier
  • Administrer le même jour, chaque semaine
  • En cas d'oubli : prendre la dose dès que possible mais ne pas doubler la dose
  • En cas d'oubli : prendre la dose oubliée sauf si prise suivante est le même jour
  • Ne pas s'allonger au cours des 30 minutes suivant l'administration
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin
  • Ostéoporose masculine à haut risque de fracture
  • Posologie standard
  • 1 comprimé 1 fois par semaine
Patient de sexe féminin
  • Ostéoporose post-ménopausique avérée, traitement préventif des fractures (de l')
  • Posologie standard
  • 1 comprimé 1 fois par semaine

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer au moins 30 min avant le petit-déjeuner ou au moins 2 h à distance d'un repas
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer en position assise ou debout
  • Administrer entier
  • Administrer le même jour, chaque semaine
  • En cas d'oubli : prendre la dose dès que possible mais ne pas doubler la dose
  • En cas d'oubli : prendre la dose oubliée sauf si prise suivante est le même jour
  • Traitement à réévaluer régulièrement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

RISEDRONATE SODIQUE 35 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Allaitement
  • Grossesse
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux bisphosphonates
  • Hypocalcémie
  • Insuffisance rénale sévère : clairance de la créatinine

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Altération de l'état buccodentaire
  • Cancer
  • Carence en vitamine D
  • Dysthyroïdie
  • Infection bactérienne à localisation auriculaire
  • Maladie de l'oesophage
  • Métabolisme osseux, trouble (du)
  • Oesophage de Barrett
  • Pathologie digestive
  • Pathologie digestive, antécédent récent
  • Radiothérapie
  • Sujet alité
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet de plus de 80 ans
  • Sujet sous chimiothérapie
  • Traitement par corticoïde en cours
  • Traitement prolongé
  • Transit oesophagien, trouble (du), antécédent
  • Trouble du transit gastro-intestinal

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Bisphosphonates (voie orale) + Calcium (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive des bisphosphonates.
Conduite à tenirPrendre les sels de calcium à distance des bisphosphonates (de 30 minutes au minimum à plus de 2 heures, si possible, selon le bisphosphonate).

Bisphosphonates (voie orale) + Fer (sels de) (voie orale)

Risques et mécanismesPour les sels de fer administrés par voie orale : diminution de l'absorption digestive des bisphosphonates.
Conduite à tenirPrendre les sels de fer à distance des bisphosphonates (de 30 minutes au minimum à plus de 2 heures, si possible, selon le bisphosphonate).

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : boissons riches en minéraux
  • Interaction alimentaire : produits laitiers

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

Risques liés au traitement

  • Risque d'ostéonécrose de la mâchoire
  • Risque d'ostéonécrose du conduit auditif externe
  • Risque de fracture de la diaphyse fémorale
  • Risque de fracture fémorale atypique
  • Risque de fracture soustrochantérienne
  • Risque de trouble digestif

Surveillances du patient

  • Surveillance de la calcémie avant la mise en route du traitement

Mesures à associer au traitement

  • Assurer une supplémentation en calcium et en vitamine D en cas d'apports alimentaires insuffisants
  • Ne pas pratiquer d'intervention dentaire invasive pendant le traitement
  • Ne pas s'allonger au cours des 30 minutes suivant l'administration

Information des professionnels de santé et des patients

  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables oesophagiens
  • Information du patient : signaler toute apparition de douleur de l'appareil locomoteur
  • Traitement à réévaluer en cas de suspicion de fracture atypique du fémur

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hypocalcémie (Peu fréquent)
  • Hypophosphatémie (Peu fréquent)
  • Bilan hépatique (anomalie) (Rare)
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Peu fréquent)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Cas isolés)
  • Nécrolyse épidermique toxique (Cas isolés)
  • Alopécie
  • Dermatose bulleuse
  • Eruption cutanée généralisée
  • DIVERS
  • Fièvre (Peu fréquent)
  • Syndrome pseudogrippal (Peu fréquent)
  • Douleur des extrémités (Fréquent)
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatopathie sévère
  • Trouble hépatique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • Angioedème
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Dysphagie (Peu fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Iritis (Peu fréquent)
  • Uvéite
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Ostéonécrose du conduit auditif externe (Très rare)
  • Glossite (Rare)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Vascularite leucocytoclasique (Cas isolés)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Oesophagite (Peu fréquent)
  • Duodénite (Peu fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Ulcère oesophagien (Peu fréquent)
  • Gastrite (Peu fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Sténose de l'oesophage (Rare)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Douleur osseuse (Fréquent)
  • Douleur musculo-squelettique (Fréquent)
  • Fracture de la diaphyse fémorale (Rare)
  • Fracture soustrochantérienne du fémur (Rare)
  • Ostéonécrose de la mâchoire
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Risédronate sodique

    Chimie
    Synonymesrisedronate sodium
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:5 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster