Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Abiratérone acétate 500 mg comprimé

Dernière modification : 10/01/2024 - Révision : 09/01/2024

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L02 - THERAPEUTIQUE ENDOCRINE
L02B - ANTIHORMONES ET APPARENTES
L02BX - AUTRES INHIBITEURS HORMONAUX ET APPARENTES
L02BX03 - ABIRATERONE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
Risques

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ABIRATERONE ACETATE 500 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Cancer de la prostate métastatique
  • Cancer de la prostate métastatique hormonorésistant, traitement de 2e intention (du)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • abiratérone acétate : 500 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer au moins 1 heure avant le repas ou 2 heures après le repas
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • En cas d'oubli : ne pas prendre la dose oubliée puis reprendre le trt comme initialement prévu
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Patient de sexe masculin
  • Cancer de la prostate métastatique - Cancer de la prostate métastatique hormonorésistant, traitement de 2e intention (du)
  • Posologie standard
  • Dans le cas de : Association à la prednisone ou à la prednisolone
  • 1 000 mg 1 fois par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer à jeun
  • Administrer au moins 1 heure avant le repas ou 2 heures après le repas
  • Administrer entier
  • En cas d'oubli : ne pas prendre la dose oubliée puis reprendre le trt comme initialement prévu
  • Réservé à l'homme de plus de 18 ans

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ABIRATERONE ACETATE 500 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Insuffisance hépatique sévère

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Accident thromboembolique artériel, antécédent récent (d')
  • Antécédent de maladie cardiovasculaire
  • Antécédent récent d'infarctus du myocarde
  • Cardiopathie
  • Diabète
  • Homme en âge de procréer
  • Hypertension artérielle non contrôlée
  • Hypokaliémie
  • Insuffisance hépatique modérée
  • Insuffisance rénale sévère
  • Sujet à risque d'insuffisance cardiaque
  • Sujet à risque de myopathie
  • Sujet à risque de rétention hydrosodée
  • Sujet de moins de 18 ans

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Abiratérone associée à prednisolone/prednisone + Radium-223 dichlorure

Risques et mécanismesAugmentation du risque de décès et de fractures.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Abiratérone + Inducteurs enzymatiques puissants

Abiratérone + Rifampicine

Risques et mécanismesDiminution notable des concentrations plasmatiques de l'abiratérone, avec risque de moindre efficacité.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Abiratérone + Métoprolol (insuffisance cardiaque)

Risques et mécanismesChez l'insuffisant cardiaque, risque d'augmentation des effets indésirables du métoprolol, par diminution de son métabolisme hépatique par l'abiratérone.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie du métoprolol pendant le traitement par l'abiratérone.

Abiratérone + Propafénone

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables de la propafénone par diminution de son métabolisme hépatique par l'abiratérone.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la propafénone pendant le traitement par l'abiratérone.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Médicaments à l'origine d'un hypogonadisme masculin + Cocaïne

Médicaments à l'origine d'un hypogonadisme masculin + Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction avec la cocaïne

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez l'homme des préservatifs pendant le traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'anémie
  • Risque d'augmentation des enzymes hépatiques
  • Risque d'hépatite fulminante
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'hypokaliémie
  • Risque d'inflation hydrique
  • Risque d'insuffisance hépatique aiguë
  • Risque de diminution de la densité osseuse
  • Risque de myopathie
  • Risque de rhabdomyolyse
  • Risque de trouble sexuel

Surveillances du patient

  • Surveillance de la diurèse avant le traitement puis au moins 1/mois pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction cardiaque avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique ttes les 2 sem pdt les 3 premiers mois puis 1/mois pdt le trt
  • Surveillance de la kaliémie au moins 1/mois pendant le traitement
  • Surveillance de la kaliémie avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la pression artérielle au moins 1/mois pendant le traitement
  • Surveillance de la pression artérielle avant la mise en route du traitement

Mesures à associer au traitement

  • Traitement corticoïde à associer

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de toxicité hépatique sévère

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • ALAT (augmentation) (Très fréquent)
  • Hypertriglycéridémie (Fréquent)
  • ASAT (augmentation) (Très fréquent)
  • Hypokaliémie (Très fréquent)
  • Bilan hépatique (anomalie)
  • Hyperbilirubinémie
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • DIVERS
  • Oedème périphérique (Très fréquent)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Insuffisance surrénale (Peu fréquent)
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique aiguë (Rare)
  • Hépatite fulminante (Rare)
  • Hépatotoxicité
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction anaphylactique
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Sepsis (Fréquent)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Inflation hydrique
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Arythmie (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (Très fréquent)
  • Tachycardie (Fréquent)
  • Insuffisance cardiaque (Fréquent)
  • Angor (Fréquent)
  • Fibrillation auriculaire (Fréquent)
  • Cardiopathie
  • Infarctus du myocarde
  • Allongement de l'espace QT
  • Fraction d'éjection diminuée
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Fonction hépatique anormale
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Fracture (Fréquent)
  • Rhabdomyolyse (Peu fréquent)
  • Myopathie (Peu fréquent)
  • Ostéoporose
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Alvéolite allergique (Rare)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Infection urinaire (Très fréquent)
  • Hématurie (Fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Abiratérone acétate

    Chimie
    Synonymesabiraterone acetate
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:1 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster