eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Gamme de médicament ZYBAN

bupropion chlorhydrate
Information patient
Mise à jour : Jeudi 19 Novembre 2020
Famille du médicament :

Médicament du sevrage tabagique

Dans quel cas le médicament ZYBAN est-il prescrit ?

Le bupropion fait partie de la famille des antidépresseurs, mais n'est pas utilisé pour ses propriétés antidépressives. Il diminue les symptômes du sevrage tabagique, sans que son mécanisme d'action dans cette indication soit connu avec précision. Il augmente l'effet de la noradrénaline et de la dopamine sur la transmission de l'influx nerveux entre les neurones.

Il est utilisé dans l'aide au sevrage tabagique, en complément d'un soutien de la motivation à l'arrêt du tabac chez les personnes souffrant d'une dépendance à la nicotine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ZYBAN

ZYBAN LP : comprimé à libération prolongée (blanc) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ZYBAN

p cp
Bupropion chlorhydrate150 mg
Excipients : Cellulose microcristalline, Cire de carnauba, Cystéine chlorhydrate monohydrate, Encre noire, Fer noir oxyde, Hypromellose, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament ZYBAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent de troubles graves du comportement alimentaire : anorexie mentale, boulimie ;

  • troubles bipolaires, susceptibles d'être aggravés par l'effet antidépresseur du bupropion ;

  • insuffisance hépatique grave ;

  • tumeur bénigne ou maligne du cerveau ou de la moelle épinière ;

  • antécédent de convulsions ;

  • personne en cours de sevrage d'alcool ou de tranquillisant ;

  • en association avec les IMAO.

Attention

Le risque de convulsions lié à la prise de ce médicament est estimé à 1 pour 1 000 pour les doses préconisées. Celles-ci ne doivent pas être dépassées. Chez les personnes n'ayant pas d'antécédent de convulsion, mais présentant un risque de convulsion supérieur à la moyenne, la dose de 150 mg de bupropion par jour ne devra pas être dépassée. Ces situations sont : l'abus d'alcool, la prise d'autres médicaments accroissant ce risque (voir INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES) et les antécédents de traumatisme crânien. Toute convulsion survenant sous traitement doit faire arrêter définitivement celui-ci.

Le risque de dépendance au bupropion est considéré comme faible.

En cas de troubles du comportement inquiétants survenant sous traitement, il peut s'agir d'un effet du traitement chez une personne qui ne se savait pas prédisposée à de tels troubles. Le médicament doit être interrompu et un avis médical est nécessaire. Il s'agit de troubles plus sévères que la banale irritabilité ou morosité morale qui accompagne souvent l'arrêt du tabac chez les grands fumeurs.

Ce médicament peut être responsable d'une augmentation de la tension artérielle, notamment en cas d'association avec les timbres à la nicotine. Une mesure de la tension artérielle est pratiquée avant le traitement et des contrôles ultérieurs peuvent être nécessaires.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Interactions du médicament ZYBAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux IMAO (y compris en cas de traitement suspendu depuis moins de 2 semaines)

Il peut également interagir avec la lévodopa ou avec les médicaments qui augmentent le risque d'épilepsie : neuroleptiques, antidépresseurs, médicaments contre le paludisme, tramadol, théophylline, dérivés de la cortisone (sauf crèmes), antibiotiques de la famille des quinolones, antihistaminiques avec effet sédatif, hypoglycémiants, psychostimulants, coupe-faim anorexigènes.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament inducteur enzymatique.

En cas d'utilisation conjointe de bupropion et de dispositifs transdermiques à la nicotine, une surveillance régulière de la tension artérielle est recommandée.

Le tabac pouvant lui-même interférer avec le métabolisme de nombreux médicaments, son arrêt peut avoir des conséquences sur leur taux sanguin. Signalez aux différents médecins que vous consultez votre intention de cesser de fumer.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'innocuité du bupropion n'a pas été établie chez la femme enceinte. Il n'y a pas de certitude scientifique sur le fait que l'arrêt du tabagisme grâce au bupropion expose à un risque moindre que la poursuite du tabagisme lui-même. L'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte n'est donc pas recommandée. Bien évidemment, l'arrêt du tabagisme, sans médicament, est toujours souhaitable chez la femme enceinte.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ZYBAN

Les comprimés doivent être avalés entiers avec un verre d'eau, sans être croqués ni écrasés.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la posologie usuelle est de 1 comprimé à 150 mg par jour, par exemple le matin, pendant les 6 premiers jours. En l'absence de contre-indication au doublement de la dose, elle sera portée à 300 mg en deux prises espacées d'au moins 8 heures à partir du 7e jour. Ne dépassez jamais 150 mg par prise et 300 mg par jour. Notez bien que l'arrêt du tabac doit intervenir idéalement pendant la deuxième semaine de traitement et non dès son commencement. La durée de traitement recommandée est de 7 à 9 semaines.

    La posologie doit être limitée à 150 mg chez la personne âgée, en cas d'insuffisance hépatique ou rénale, ou de prise de médicaments qui augmentent, même légèrement, le risque de convulsions (voir INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES).

Conseils

Comme toutes les méthodes antitabac utilisées pour aider les fumeurs, ce médicament ne peut être efficace que lorsque la volonté d'arrêter de fumer est personnelle et s'accompagne d'une forte motivation. C'est cette motivation qui permettra de lutter contre l'envie de fumer, sans être forcé de faire en permanence appel à la volonté qui s'émousse avec le temps. Un arrêt du tabac durable chez le fumeur suppose que celui-ci considère le tabac comme un poison, une dépendance inacceptable. Il doit se faire à l'idée qu'il ne fumera plus jamais, dès le début du sevrage. Chaque jour sans tabac doit être vécu comme une libération, et non comme un calvaire. Le fumeur qui est dans cet état d'esprit est un bon candidat au sevrage définitif.

Effets indésirables possibles du médicament ZYBAN

Parmi les troubles énumérés ci-dessous, il est parfois difficile de faire la part entre ce qui revient au médicament ou à la privation de tabac. L'attitude actuelle dans les documents officiels est de noter tous les troubles survenus pendant le traitement, qu'ils soient ou non imputables avec certitude au médicament.

Fréquemment (plus de 1 pour 100) : nausées, vomissements, constipation, sécheresse de la bouche, douleur abdominale, insomnie, tremblements, troubles de la concentration, maux de tête, vertiges, dépression, agitation, anxiété, réaction allergique, perturbation du goût.

Occasionnellement (plus de 1 pour 1 000) : accélération du coeur, augmentation de la tension artérielle (pouvant nécessiter l'arrêt du traitement), bouffées de chaleur, confusion des idées, perte de l'appétit, sifflements d'oreille, troubles de la vision.

Exceptionnellement (plus de 1 pour 10 000) : baisse de tension, malaises, convulsion, irritabilité, agressivité, réaction allergique grave, douleurs articulaires ou musculaires, fièvre.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Contact webmaster