Mise à jour : 19 mars 2024
Publicité
Information patient
  • ZOPICLONE ALTER
Famille du médicament : Hypnotique

Ce médicament est un générique de IMOVANE

Dans quel cas le médicament ZOPICLONE ALTER est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypnotique (somnifère) dont les propriétés sont proches de celles des benzodiazépines.

Il est utilisé dans le traitement de l'insomnie passagère.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ZOPICLONE ALTER

ZOPICLONE ALTER : comprimé sécable ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I), durée de prescription limitée à 4 semaines - Remboursable à 15 % - Prix : 1,92 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ZOPICLONE ALTER

p cp
Zopiclone7,5 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs, Carmellose sodique, Hypromellose, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Phosphate dicalcique dihydrate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament ZOPICLONE ALTER

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance respiratoire grave,

  • syndrome d'apnée du sommeil,

  • insuffisance hépatique grave,

  • myasthénie,

  • antécédent de somnanbulisme ou d'autres comportements inhabituels en dormant après la prise de ce somnifère.

Attention

Certaines insomnies peuvent traduire une dépression masquée et justifier un traitement spécifique.

Une prise prolongée de somnifère, surtout à doses importantes, peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments, substances ou à l'alcool.

L'arrêt brutal de ce médicament expose à un syndrome de sevrage : réapparition de l'insomnie, anxiété, maux de tête, douleurs musculaires. Il faut donc s'entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d'autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Le zopiclone, comme d’autres somnifères, peut induire un somnambulisme ou d’autres comportements automatiques associés, tels que conduire en état de somnambulisme, préparer et consommer de nourriture, passer des appels téléphoniques ou avoir une activité sexuelle, sans souvenir de l'événement, chez des patients qui ne sont pas totalement réveillés. La survenue de ces manifestations impose l'arrêt du traitement.

Un trouble du sommeil persistant ne doit pas vous conduire à augmenter les doses, mais à consulter votre médecin.

Ce médicament expose à un risque de chute chez la personne âgée ayant l'habitude de se lever la nuit.

Un réveil nocturne après la prise du médicament peut entraîner des troubles de la mémoire, parfois angoissants.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament est un somnifère. Conduire ou utiliser une machine dangereuse dans les heures qui suivent sa prise est bien sûr contre-indiqué. La durée de l'effet sédatif, ainsi que son intensité, est très variable d'une personne à l'autre. Il vous appartient de vérifier, après les premières prises, que la persistance éventuelle d'une somnolence au réveil est compatible avec la poursuite de vos activités habituelles.

Interactions du médicament ZOPICLONE ALTER avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec l'obybate de sodium.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez des médicaments de la famille des opioïdes ou des barbituriques, d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères, antidépresseurs, neuroleptiques...) ou des médicaments contenant l'une des substances suivantes : rifampicine, clozapine, buprénorphine, clarithromycine, érythromycine, télithromycine, kétoconazole, itraconazole, voriconazole, nelfinavir, ritonavir.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne doit pas être utilisé sans avis médical pendant la grossesse. Les fortes doses au cours des 6 derniers mois sont déconseillées. En fin de grossesse, un traitement par benzodiazépine, même à faible dose, peut être responsable d'effets indésirables chez le nouveau-né : une surveillance médicale du nouveau-né est alors nécessaire pendant 1 à 3 semaines selon les cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament ZOPICLONE ALTER

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, juste avant le coucher. Il faut s'assurer de pouvoir disposer d'au moins 7 à 8 heures de sommeil ininterrompu après la prise du médicament.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 comprimé à 7,5 mg, le soir au coucher. Chez la personne âgée ou chez l'insuffisant rénal, hépatique ou respiratoires, la dose doit être diminuée de moittié.

Conseils

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise. Ne le conseillez pas à une autre personne et ne le réutilisez pas ultérieurement sans avis médical.

La durée de prescription des hypnotiques doit être la plus courte possible. Dans certaines situations, le traitement doit toutefois être prolongé. Il appartient alors au médecin de réévaluer périodiquement la nécessité de le poursuivre ou de l'interrompre.

Les somnifères ne sont pas la seule réponse aux troubles du sommeil. Une meilleure hygiène de vie, une consommation modérée d'excitants (y compris les boissons alcoolisées) permettent aussi de lutter efficacement contre les insomnies.

Effets indésirables possibles du médicament ZOPICLONE ALTER

Fréquents : pertubation du goût (goût amer, métallique), bouche sèche, baisse de la vigilance, somnolence dans la journée (en particulier chez la personne âgée).

Peu fréquents : agitation, cauchemars, irritabilité, sensation d'ivresse, maux de tête, nausées, fatigue.

Rares : amnésie antérograde, irritabilité, agressivité, hallucinations, éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, troubles de la libido, essoufflement, chute.

Très rares : réaction allergique (œdème de Quincke...), augmentation des transaminases.

Fréquence indéterminée : délire, accès de colère, nervosité, confusion des idées, insomnie, somnambulisme et autres comportements inhabituels pendant le sommeil, troubles de la coordination des mouvements, fourmillements, troubles de la mémoire, de l'attention ou de la parole, vomissements, digestion difficile, faiblesse musculaire, vision double, dépendance avec syndrome de sevrage à l'arrêt du traitement (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
GuyDalbain Il y a 5 ans 1 commentaire associé
puis-je prendre du zopiclone étant enceinte de 2,5 mois ?
Modérateur Médecine générale Il y a 5 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Il n'y a pas de danger connu pour ce médicament pendant la grossesse, mais il est déconseillé par précaution. Vous avez passé la période la plus à risque pour les malformations, mais il est recommandé de n'utiliser ce médicament qu'en cas de nécessité absolue. Si vous accouchez alors que vous utilisez encore ce médicament, le bébé peut être somnolent et il faut le signaler. Plus d'informations sur le site du CRAT lecrat.fr
Fan74000 Il y a 12 ans 0 commentaire associé
je prend Zopiclone depuis 8 ans tous les soirs au coucher. j'ai 66 ans je me réveille dans la nuit pour aller aux toilettes mais je ne suis pas gasez j'ai un équilibre. après je me rendors. en tout avec ce médicament je dors 5 à 6 h d'affilée. je n'ai pas de goût amer dans la bouche le matin ni en le prenant le soir.
Publicité
Voir les actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster