Mise à jour : 03 juillet 2024
Publicité
Information patient
  • XOLAIR
Famille du médicament : Anticorps monoclonal

Dans quel cas le médicament XOLAIR est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal. Il vise à normaliser les taux d'immunoglobulines E (IgE) dans le sang. En effet, une réponse immunitaire exagérée en présence d'un allergène peut s'accompagner de taux anormalement élevés d'IgE pouvant être à l'origine de crises d'asthme. L'omalizumab contribue ainsi à réduire les symptômes de l'asthme ainsi que la fréquence des crises. Le rôle des IgE dans l'urticaire chronique est moins bien connu. Des études ont néanmoins montré que l'omalizumab permet d'atténuer les symptômes de cette maladie.

Il est utilisé, en complément d'un traitement de fond, dans :
  • l'asthme sévère d'origine allergique, chez les adultes et les enfants de plus de 6 ans, lorsque les traitements inhalés ne sont pas suffisamment efficaces ;

  • la polypose nasale sévère chez l'adulte, lorsque les traitements corticoïdes par voie nasale ne sont pas suffisamment efficaces.

La solution dosée à 150 mg est également utilisée dans le traitement de l'urticaire chronique chez les adultes et les enfants de plus de 12 ans, lorsque les traitements antihistaminiques ne sont pas suffisamment efficaces.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament XOLAIR

XOLAIR 75 mg : solution injectable ; 1 seringue préremplie de 0,5 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 160,60 €.
XOLAIR 150 mg : solution injectable ; 1 seringue préremplie de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 319,51 €.

Composition du médicament XOLAIR

p serp ser
Omalizumab75 mg150 mg
Excipients : Arginine chlorhydrate, Caoutchouc naturel, Eau ppi, Histidine, Histidine chlorhydrate, Polysorbate 20

Attention

Ce médicament n'est adapté qu'à certaines situations : patients ayant des symptômes d'asthme fréquents au cours de la journée ou se réveillant durant la nuit, aggravation malgré un traitement par corticoïde inhalé à fortes doses associé à un bronchodilatateur inhalé à longue durée d'action.

Avant de débuter le traitement, le médecin doit s'assurer de l'origine allergique de l'asthme par un dosage des IgE dans le sang et par un test cutané positif à une allergie due à un allergène aérien (comme le pollen ou les acariens).

L'omalizumab ne convient pas pour les maladies associées à des taux élevés d'IgE dans le sang autre que l'asthme (allergie alimentaire, aspergillose...).

Ce traitement expose à un risque de réaction allergique potentiellement grave (choc anaphylactique), en particulier lors des premières injections ; ce risque justifie la nécessité de réaliser ces injections sous surveillance médicale, dans des conditions permettant d'entreprendre rapidement un traitement d'urgence.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale ou de risque d'infestation par des vers intestinaux (notamment au cours de voyages à l'étranger).

Interactions du médicament XOLAIR avec d'autres substances

Ce médicament peut réduire l'efficacité des traitements antihelminthiques (utilisés contre les vers intestinaux).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut apprécier le risque éventuel dans votre cas.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est peu probable ; son utilisation est possible chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament XOLAIR

La solution est injectée par voie sous-cutanée, de préférence dans le bras ou, en cas d'impossibilité, dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Asthme et polypose nasale :

  • Adulte et enfant de plus de 6 ans : 1 injection toutes les 2 ou 4 semaines. La dose injectée varie entre 75 et 600 mg. Elle est fixée par le médecin en fonction du poids et du taux d'IgE dosé avant la mise en route du traitement.

Urticaire chronique :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 1 injection de 300 mg (soit 2 seringues dosées à 150 mg), toutes les 4 semaines.

Conseils

Dans le traitement de l'asthme, l'effet n'est pas immédiat. Un délai d'au moins 12 à 16 semaines est habituellement nécessaire pour observer une amélioration.

Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C).

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit par un spécialiste en pneumologie, en pédiatrie, en dermatologie, en oto-rhino-laryngologie, en allergologie ou en médecine interne.

La prescription doit être rédigée sur une ordonnance d'un modèle particulier (médicament d'exception) pour être prise en charge par l'Assurance maladie.

Effets indésirables possibles du médicament XOLAIR

Dans l'asthme et la polypose nasale :
  • Fréquents : réactions au point d'injection (gonflement, rougeur, douleur démangeaisons), maux de tête, douleurs abdominales, douleurs articulaires, fièvre.

  • Peu fréquents : mal de gorge, fourmillements, étourdissements, somnolence, malaise, hypotension orthostatique, bouffées de chaleur, difficulté à respirer, toux, diarrhée, nausées, digestion difficile, photosensibilité, urticaire, éruption cutanée, démangeaisons, syndrome grippal, prise de poids, fatigue.

  • Rares : douleur musculaire, gonflement des articulations, infection parasitaire, lupus érythémateux, réaction allergique (œdème de Quincke, choc...).

Dans l'urticaire chronique :
  • Fréquents : sinusite, maux de tête, douleurs articulaires, réactions au site d'injection, rhumes.

L'apparition d'anticorps dirigés contre l'omalizumab a également été rarement observée ; elle peut se traduire par la survenue de douleurs articulaires, une éruption cutanée, une fièvre et des ganglions. Signalez rapidement à votre médecin tout symptôme suspect.

Exceptionnellement : baisse du nombre des plaquettes, accident thromboembolique (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde).

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Malaszka Il y a 4 jours 0 commentaire associé

Je prends du Xolair injection depuis un an Cela a été efficace dans le traitement de l'urticaire chronique. J'en ai encore pour un an de traitemtn. Sauf que la j'ai  de nouveau une poussée d'urticaire. Je dois attendre encore 15 jours avant la nouvelle injection. Puis-je prendre un antihistaminique en attendant pour calmer ? Genre bilastine? 

Jessocetom Il y a 2 ans 1 commentaire associé

Je viens d'avoir mes résultats de la prise de sang de mon fils qu'il a fait ce matin ses plaquettes sont élevées 

Modérateur Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Donc ces pétéchies sont sans rapport avec ses plaquettes

Jessocetom Il y a 2 ans 1 commentaire associé

Bonjour j'ai une question j'ai mon fils de 12 bas qui est vacciné Covid avec le pfizzer et qui est sous traitement xolair depuis 2 ans et depuis avril il est sous traitement xolaire toute les deux semaines mais voilà aujourd'hui il a une apparition de petechie sur le bras gauche et l'épaule droite je voudrais savoir si ça peut être dû au xolair ou pas 

Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Bonjour

Voici ce qui est écrit dans l'autorisation de mise sur le marché de XOLAIR :

"Plaquettes
Lors des essais cliniques, peu de patients ont présenté un nombre de plaquettes inférieur à la limite
inférieure de la normale du laboratoire. Aucune de ces variations n’a été associée à des épisodes
hémorragiques ou à une diminution du taux d’hémoglobine. Il n’a pas été observé de diminution
persistante des plaquettes chez l’homme (patients de plus de 6 ans) comme il avait été observé chez les
primates non humains, même si des cas isolés de thrombopénie idiopathique, y
compris des cas sévères, ont été rapportés après commercialisation."

Vous pouvez déclarer vous-même cet effet indésirable potentiel sur le site : signalement.social-sante.gouv.fr
 

AsmaaE Il y a 2 ans 1 commentaire associé

Bonjour, Quels sont les effets secondaires lies a l'interaction entte le vaccin pfizer et le xolair. Sachant que j'ai eu une injection de 300mg de xolair le 17 ou 18 fevrier 2022 et la 3eme dose du vaccin le 1er Mars 2022. Recemmment, j'ai zu dds saignements (spotting) pendant 3 jours et ca s'est arrêté hier et je suis censée avoir mzs regles a partir d'hier et je ne les ai toujours pas zu. J'aimerai savoir svp si c'est lié à ça. Merci d'avance pour votre aide. Emma

Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Bonjour

Deux problèmes sont théoriquement possible : 

- Diminution de l'efficacité du vaccin à cause de l'omalizumab qui est un modérateur de la réponse immunitaire.

- Diminution de l'efficacité de l'omalizumab par le vaccin qui est un stimulant immunitaire.

Fan74000 Il y a 12 ans 0 commentaire associé
Votre pharmacie doit vous en fournir une lorsqu'elle vous délivre le produit.
Modérateur Il y a 13 ans 0 commentaire associé
@duncan : Désolé, nous ne sommes ni le fabricant de Xolair, ni un site de vente en ligne. Nous ne sommes qu'un site d'information médicale. Demandez à votre pharmacien. Vous pouvez également utiliser un sac isotherme comme ceux vendus dans les magasins d'aliments surgelés.
Fan74000 Il y a 13 ans 0 commentaire associé
je suis en traitement de Xolair depuis 4 ans et je voulais savoir s'il était possible d'avoir une petite sacoche hermétique pour le froid pour transporter mes piqûres, car celle que j'avais ne ferme plus, et comme il faut les maintenir au froid, le temps de faire le chemin, jusqu'à l'hôpital. en vous remerciant de votre réponse bonne journée
Publicité
Actualités liées
Publicité
Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster