Mise à jour : 19 mars 2024
Publicité
Information patient
  • VARIVAX
Famille du médicament : Vaccin contre la varicelle

Dans quel cas le médicament VARIVAX est-il prescrit ?

C'est un vaccin composé de virus vivants atténués : ceux-ci sont affaiblis pour ne provoquer qu'une infection minime, mais suffisante pour induire une protection immunitaire contre la maladie.

Il est utilisé dans la prévention de la varicelle chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 mois, notamment pour réduire le risque de complications liées à la varicelle chez les adultes n'ayant jamais eu la varicelle (ou dont les antécédents sont incertains) dans les 3 jours suivant l'exposition à la maladie.

Il peut être administré aux nourrissons à partir de l'âge de 9 mois dans certaines circonstances particulières.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament VARIVAX

VARIVAX : suspension injectable ; flacon de poudre et seringue de solvant de 0,5 ml avec aiguilles
- Remboursable à 65 % - Prix : 36,64 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament VARIVAX

p flacon
Virus vivants atténués de la varicelle (souche Oka/Merck)1 dose
Excipients : Acide L-glutamique sel de Na, Eau ppi, Gélatine hydrolysée, Phosphate disodique anhydre, Phosphate monopotassique, Potassium chlorure, Saccharose, Sodium chlorure, Urée

Contre-indications du médicament VARIVAX

Ce vaccin ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie connue à l'un des constituants du vaccin,

  • déficit immunitaire congénital ou consécutif à une maladie (sida...),

  • traitement immunodépresseur en cours,

  • tuberculose non traitée,

  • grossesse.

Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

De la néomycine est utilisée pour fabriquer ce vaccin. Cette substance persiste en infime quantité dans la solution injectable. Des précautions sont nécessaires chez les personnes qui y sont allergiques.

Ce vaccin peut provoquer exceptionnellement une varicelle vaccinale potentiellement contagieuse. Tout contact avec un sujet immunodéprimé, une femme enceinte n'ayant pas eu la varicelle ou son nouveau-né doit être évité pendant les 6 semaines qui suivent la vaccination.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.

Interactions du médicament VARIVAX avec d'autres substances

Ce vaccin peut être injecté le même jour que d'autres vaccins, mais il ne doit pas être mélangé avec un autre produit injectable dans une même seringue.

Après une transfusion sanguine ou l''injection immunoglobulines, un délai d'au moins 5 mois doit être respecté avant d'administrer ce vaccin.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce vaccin est contre-indiqué pendant la grossesse. De plus, une grossesse doit être évitée dans le mois suivant l'injection du vaccin.

Allaitement :

Cette vaccination est déconseillée pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament VARIVAX

L'injection est réalisée par voie intramusculaire ou par voie sous-cutanée, dans la cuisse chez le nourrisson et dans le bras pour l'enfant et l'adulte.

Posologie usuelle :

  • Nourrisson de 9 à 12 mois : 2 doses espacées d'au moins 3 mois.

  • Enfant de 12 mois à 12 ans : 2 doses espacées d'au moins 1 mois.

  • Adulte et enfant de 13 ans et plus : 2 doses espacées de 4 à 8 semaines.

Conseils

Les réactions fébriles due à ce vaccin peuvent être combattues en prenant du paracétamol. L'aspirine est déconseillée pendant les 6 semaines qui suivent l'injection. En effet, des cas rarissimes de syndrome de Reye (vomissements, convulsions, atteinte du foie), parfois mortels, ont été constatés lors de l'utilisation d'aspirine chez des enfants atteints de varicelle.

Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C. Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.

Ce vaccin ne doit pas être congelé.

Effets indésirables possibles du médicament VARIVAX

Très fréquents (plus de 10 % des personnes) : réaction douloureuse ou gonflement au point d'injection, fièvre modérée.

Fréquents (1 à 10 % des personnes) : irritabilité, infection du nez ou de la gorge, éruption cutanée, vésicules ressemblant à celles de la varicelle naturelle. Hématone, induration éruption au site d'injection.

Peu fréquents (moins de 1% des personnes) : ganglions, maux de tête, somnolence, conjonctivite, toux, rhume, perte d'appétit, vomissements, diarrhée, otite, mal de gorge, rougeur cutanée, démangeaisons, urticaire, fatigue, pleurs, insomnie.

Rares (moins de 0,1 % des personnes) : bleus, saignement, agitation difficulté à la marche, convulsions, tremblement, gonglement des paupières, douleur à l'oreille, sinusite, infection respiratoire, syndrome pseudogrippal, nausées, douleur abdominale, aphte, douleur musculaire ou articulaire, courbatures.

Fréquence indéterminée : malaise, pneumonie, réaction cutanée grave, syndrome de Guillain-Barré.

Ce vaccin vivant atténué contre la varicelle comporte également un faible risque d'induire une varicelle vaccinale qui peut exceptionnellement être grave, en particulier chez les personnes immunodéprimées du fait d'une maladie ou d'un traitement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Voir les actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster