Mise à jour : 19 mars 2024
Publicité
Information patient
  • TIVICAY
Famille du médicament : Antirétroviral

Dans quel cas le médicament TIVICAY est-il prescrit ?

Ce médicament est un antirétroviral actif sur les virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Il appartient à la famille des inhibiteurs de l'intégrase (ou anti-intégrases). En bloquant une enzyme du virus, appelée intégrase, il empêche sa reproduction dans les cellules infectées, sans toutefois permettre son élimination.

Les comprimés à 10 mg, 25 mg et 50 mg sont utilisés, en association avec d'autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l'infection par le VIH chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 6 ans pesant au moins 14 kg.

Les comprimés dispersibles à 5 mg sont utilisés, en association avec d'autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l'infection par le VIH chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 4 semaines pesant plus de 3 kg.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament TIVICAY

TIVICAY 5 mg : comprimé dispersible (blanc, arôme fraise) ; boîte de 60 avec godet doseur et seringue pour administration orale
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 165,30 €.
TIVICAY 10 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 94,50 €.
TIVICAY 25 mg : comprimé (jaune pâle) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 235,35 €.
TIVICAY 50 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 469,52 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TIVICAY

p cp dispp cp
Dolutégravir5 mg10 mg
p cpp cp
Dolutégravir25 mg50 mg
Excipients communs : Cellulose microcristalline, Macrogol, Mannitol, Povidone, Sodium carboxyméthylamidon, Sodium stéarylfumarate, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Alcool polyvinylique partiellement hydrolysé, Calcium sulfate dihydrate, Crospovidone, Fer jaune oxyde, Fraise arôme, Hypromellose, Silice colloïdale, Sucralose, Talc

Contre-indications du médicament TIVICAY

Ce médicament ne doit pas être utilisé en association avec un médicament contenant de la fampridine.

Attention

Ce médicament est susceptible de provoquer des réactions allergiques, rares mais parfois graves. Elles peuvent se manifester par une éruption cutanée, accompagnée ou non de fièvre, par une fatigue importante, un gonflement du visage ou des douleurs musculaires ou articulaires. Si ces effets surviennent, contactez votre médecin avant de poursuivre le traitement.

Le dolutégravir peut entraîner la survenue d'une réaction d'hypersensibilité, potentiellement grave. Elle se traduit le plus souvent par une éruption cutanée et/ou de la fièvre. D'autres symptômes tels qu'un malaise, des douleurs musculaires, des manifestations respiratoires (difficulté à respirer, toux, mal de gorge) ou digestives (nausées, vomissements, diarrhée) sont également possibles. Devant tout symptôme d'allure anormale, prévenez rapidement votre médecin qui décidera de la conduite à tenir. Il est conseillé de garder avec vous les coordonnées de votre médecin traitant et la carte-patient mentionnant la prise de ce traitement.

Des atteintes osseuses sont possibles avec les antirétroviraux, en particulier en cas de traitement corticoïde, d'obésité, de consommation excessive d'alcool ou de dépression du système immunitaire. Prenez un avis médical en cas de douleur de la hanche, du genou ou de l'épaule, de raideur articulaire ou des difficultés à vous déplacer.

Le traitement antiviral n'élimine pas le risque de transmission du VIH à d'autres personnes lors de rapports sexuels : vous devez continuer à prendre les mesures de protection appropriées (préservatifs).

Attention : conducteurConducteur : des sensations vertigineuses sont possibles avec un traitement antirétroviral contenant ce médicament. Assurez-vous que vous le supportez bien avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse.

Interactions du médicament TIVICAY avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments contenant de la fampridine, utilisés dans le traitement de la sclérose en plaques.

Il peut interagir avec certains anticonvulsivants (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital, oxcarbazépine), les médicaments contenant de l'étravirine (sans inhibiteur de protéase boosté), de l'éfavirenz, de l'emtricitabine, de la néviparine, de la cladribine, de la rifampicine, de la metformine, du sorbitol et les produits de phytothérapie contenant du millepertuis.

De plus, il doit être pris à distance des antiacides contenant du magnésium ou de l'aluminium ; un délai d'au moins 2 heures après la prise de l'antiacide ou au moins 6 heures avant doit être respecté. De même, si ce médicament est pris à jeun, il ne doit pas être pris en même temps que les suppléments ou compléments multivitaminés contenant du calcium, du fer ou du magnésium.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Une étude a montré une légère augmentation du risque de malformations chez l'enfant à naître en cas d'utilisation du dolutégravir au début de la grossesse. Chez les femmes en âge de procréer, une contraception efficace est habituellement recommandée pendant le traitement.

Si vous envisagez une grossesse ou si une grossesse survient au cours du traitement, consultez rapidement votre médecin. Il évaluera le risque éventuel de la poursuite du traitement pendant votre grossesse. Attention, une interruption intempestive de votre traitement antirétroviral expose à un risque d'apparition de VIH résistants.

Allaitement :

L'infection par le VIH contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament TIVICAY

Ce médicament peut être pris au cours ou en dehors des repas. Néanmoins, dans certains cas, votre médecin pourra vous demander de le prendre avec de la nourriture.

Les comprimés dispersibles peuvent être dissous dans de l'eau ou avalés entier avec de l'eau. S'il est dispersé dans de l'eau, la solution doit être bue dans les 30 minutes suivant la préparation.

Il est possible changer de formulation entre les comprimés dispersibles et les comprimés pelliculés. Cependant, le passage du principe actif dans le sang n'est pas identique et les dosages ne sont donc pas équivalents. Suivez la prescription de votre médecin.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé à 50 mg, 1 ou 2 fois par jour ou 6 comprimés dispersibles à 5 mg, 1 à 2 fois par jour.

  • Adolescent de plus de 12 ans (pesant plus de 40 kg) : 1 comprimé à 50 mg par jour ou 1 comprimé à 25 mg, 2 fois par jour.

  • Enfant de moins de 12 ans et nourrisson de plus de 4 semaines (pesant plus de 3 kg) : la posologie est fixée par le médecin en fonction du poids et de l'âge de l'enfant. Respectez les rendez-vous de suivi prévus chez le médecin.

  • Adolescent et enfant de plus de 4 semaines : la posologie est fixée par le médecin en fonction du poids et de l'âge de l'enfant. Respectez les rendez-vous de suivi prévus chez le médecin.

Conseils

Ce traitement doit être pris tous les jours : veiller à toujours disposer d'une réserve de médicament.

En cas d'oubli d'une dose, s'il reste plus de 4 heures avant la dose suivante, prendre le comprimé dès que possible, avec ou sans nourriture. S'il reste moins de 4 heures avant la prise suivante, ne pas prendre le comprimé et continuer à l'heure habituelle.

L'activité d'un traitement antirétroviral est maximale si vous respectez strictement les doses et les modalités de prise. Dans le cas contraire, il existe un risque d'apparition de résistances virales qui peut compromettre l'efficacité des traitements ultérieurs.

Le traitement nécessite un suivi régulier pour s'assurer du bon contrôle de l'infection et prévenir la survenue de complications évolutives (notamment des infections opportunistes). Il est important de garder un contact régulier avec votre médecin traitant.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament, disponible en ville et à l'hôpital, est un médicament à prescription restreinte : il doit être obligatoirement prescrit pour la première fois à l'hôpital (prescription initiale hospitalière annuelle). La prescription peut être renouvelée par le médecin traitant (pour une durée maximale d'un an, si les examens sont satisfaisants) mais toute modification nécessite une nouvelle prescription hospitalière. Elle doit être renouvelée après 12 mois obligatoirement à l'hôpital.

La délivrance des antirétroviraux se fait sur la présentation des 2 ordonnances : la prescription initiale hospitalière datant de moins de 1 an et l'ordonnance de renouvellement du médecin de ville identique à cette dernière.

Effets indésirables possibles du médicament TIVICAY

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : maux de tête, nausées, diarrhées.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : insomnie, rêves anormaux, dépression, anxiété, sensations vertigineuses, vomissements, ballonnement, douleur abdominale, éruption cutanée, démangeaisons, fatigue, augmentation des transaminases ou de la créatinine kinase.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : douleurs articulaires ou musculaires, attaque de panique, idées suicidaires (en particulier chez les patients ayant des antécédents de dépression), , hépatite, réaction d'hypersensibilité (voir Attention).

Un syndrome de restauration immunitaire peut se produire lorsque le système immunitaire se remet à jouer son rôle et combat les infections existantes, ce qui provoque une inflammation de la zone infectée.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Documents utiles
Voir les actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster