Information patient
  • THAÏS
Mise à jour : Mardi 22 juin 2021
Famille du médicament :

Estrogène

Dans quel cas le médicament THAÏS est-il prescrit ?

Ce dispositif transdermique contient une hormone naturelle de la famille des estrogènes. Elle traverse la peau et passe progressivement dans le sang.

Il est utilisé pour soulager les symptômes dus au déficit en estrogènes lors de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale...).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament THAÏS

THAÏS 25μg/24 h : dispositif transdermique adhésif à libération continue de 9 cm2 ; boîte de 8
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,87 €.
THAÏS 50μg/24 h : dispositif transdermique adhésif à libération continue de 18 cm2 ; boîte de 8
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,87 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament THAÏS

p dispp disp
Estradiol2 mg4 mg
Excipients : Durotak 387-2287, Durotak 387-2353, Polyéthylène téréphtalate

Contre-indications du médicament THAÏS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • accident thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire...) en cours ;

  • cancer hormonodépendant ;

  • saignement génital intermittent (l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens appropriés avant la mise en route du traitement) ;

  • maladie grave du foie.

Votre médecin est seul juge pour prescrire ce médicament cas d'accident thromboembolique récent ou de troubles cardiaques susceptibles de favoriser les embolies.

Attention

Des études ont montré une augmentation du risque de survenue d'un cancer du sein chez les femmes ayant reçu un traitement prolongé des symptômes de la ménopause. Le traitement doit par conséquent être prescrit à la dose minimale efficace et pour une durée la plus courte possible. En l'absence de troubles, sa prescription ne doit pas être systématique.

Un bilan initial suivi d'une surveillance médicale régulière sont nécessaires, surtout dans les cas suivants : anomalie de la circulation sanguine cérébrale et rétinienne, obésité, diabète, hypertension artérielle, affection bénigne du sein et de l'utérus, tumeur de l'hypophyse, lupus érythémateux disséminé, certaines maladies rares (porphyrie, otospongiose), ictère (jaunisse) chronique ou survenu lors d'une grossesse, insuffisance rénale, épilepsie, asthme, antécédents familiaux de cancer du sein.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale ou rester alitée, prévenez votre médecin ; il peut être nécessaire d'arrêter temporairement le traitement.

Interactions du médicament THAÏS avec d'autres substances

L'efficacité du traitement peut être diminuée par la prise conjointe d'un médicament inducteur enzymatique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme enceinte. Si une grossesse survient sous traitement, éventualité rare mais possible en début de pré-ménopause, consultez votre médecin et arrêtez le traitement. Aucune malformation imputable à ce médicament n'a été observée à ce jour.

Lorsque la ménopause est confirmée, une grossesse est impossible, y compris en cas de réapparition des règles.

Mode d'emploi et posologie du médicament THAÏS

Détacher le feuillet de protection qui recouvre la face adhésive et appliquer le dispositif sur la peau (zone non exposée au soleil) : thorax, abdomen, fesse, haut de la cuisse ou du bras.

Ne pas coller le dispositif :
  • sur les seins ;

  • sur de la peau mouillée ou graissée par l'application préalable d'une crème ou d'une huile ;

  • sur une lésion cutanée : plaie, grain de beauté... ;

  • sur une région soumise aux frottements des vêtements : ceinture, bretelle de soutien-gorge... ;

  • sur l'emplacement du précédent dispositif : utiliser alternativement 2 ou 3 régions cutanées différentes.

En cas de décollement intempestif du dispositif, tenter de le recoller à un autre endroit ou utiliser un dispositif neuf qui sera enlevé à la date prévue pour le retrait de celui qui s'est décollé.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle. Votre médecin l'adapte en fonction des signes de sous ou surdosage :
  • sous-dosage : persistance de bouffées de chaleur, de sécheresse vaginale... ;

  • surdosage : tension douloureuse des seins, sensation de gonflement, irritabilité...

Le dispositif est généralement renouvelé tous les 3 ou 4 jours. Il peut être utilisé en continu sans période d'arrêt, ou en discontinu pendant 24 à 28 jours par mois suivi d'un arrêt de traitement de 2 à 7 jours.

Conseils

Un progestatif est généralement associé aux estrogènes au moins 12 jours par mois pour éviter une stimulation excessive de l'utérus. N'arrêtez pas la prise du progestatif sans l'avis de votre médecin.

La réapparition de règles est fréquente (mais pas obligatoire) après chaque interruption de cycle ou à l'arrêt du progestatif. En revanche, tout saignement en cours de traitement doit être signalé à votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament THAÏS

Nausées, tension des seins, irritabilité, jambes lourdes (qui traduisent généralement un surdosage).

Irritation et rougeur transitoires au lieu d'application du dispositif.

Saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin).

Ce médicament contient un estrogène naturel, identique à celui sécrété par les ovaires. Il ne semble pas exposer aux effets indésirables qui peuvent être (rarement) rencontrés avec les estrogènes de synthèse contenus dans les pilules contraceptives ; il serait néanmoins souhaitable d'interrompre le traitement en cas :
  • d'accident thromboembolique ou autre accident cardiovasculaire ;

  • de tumeur bénigne ou maligne du foie, du sein ou de l'utérus ;

  • de crise d'épilepsie ;

  • d'écoulement de lait par le mamelon.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
LOLO57800 Il y a 3 ans 0 commentaire associé
je répond a votre com non rien n'est prouver vue qu'ils n'ont pas fait de recherche pour savoir si cela provenait des hormones ou héréditaire avant l’arrêt je me sentais super bien pas de bouffées je suis sure que l’arrêt brutal n'était pas bon vue que l 'on doit le diminuer progressivement
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
LOLO57800 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
BONJOUR apres avoir mis ce patch plus de 30 ans que j'ai bien supporté, on m'a demandé de le retirer sans le diminuer progressivement mon corps n'a pas supporter on m'a opérer de trois cancers au sein mais rien n'est prouvé que cela provient des hormones aucun test n'a été fait vue que toute ma famille a eu des cancers et personne n'a prit des hormones mais apres l’opération du sein j'ai eu de gros soucis et comme une implosion dans mon corps suite a mes prises de sang mes analyses étaient toujours bonne niveau leucocytes mais apres l’arrêt brutal des patchs mes leucocytes sont si haut que l'on m'a diagnostiquer une LLC et je reste persuader que cela provient de l’arrêt brutal des hormones et j'aimerai les reprendre vue mes gros soucis de malaises bouffées si forte que j'ai des pertes de connaissance mais quoi faire
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Les estrogènes stimulent la glande mammaire et sont formellement contre-indiqués après un cancer du sein (encore plus avec trois !). La seule option, dans votre situation de cancers du sein multiples et familiaux, serait de pratiquer l'ablation des deux glandes mammaires, ce qui vous permettrait de reprendre des hormones.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster