Information patient
Mise à jour : Mardi 20 avril 2021
Famille du médicament :

Antidiabétique oral

Dans quel cas le médicament SYNJARDY est-il prescrit ?

Ce médicament associe deux antidiabétiques oraux :
  • l'empagliflozine de la famille des gliflozines (également appelés inhibiteurs du co-transporteur de sodium-glucose de type 2). Il diminue le taux de sucre dans le sang en favorisant l'élimination du glucose par les reins. Il agit indépendamment de la sécrétion d'insuline ;

  • la metformine de la famille des biguanides. Elle permet de diminuer le taux de sucre dans le sang en améliorant notamment la sensibilité à l'insuline au niveau des muscles.

Il est utilisé, en complément du régime alimentaire et de l'exercice physique, dans le traitement du diabète de type 2, lorsque la metformine s'est montrée insuffisante pour contrôler le diabète. Il peut être utilisé seul ou en association à un autre antidiabétique.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SYNJARDY

SYNJARDY 5 mg/1000 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 38,29 €.
SYNJARDY 12,5 mg/1000 mg : comprimé (violet foncé) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 38,29 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SYNJARDY

p cpp cp
Empagliflozine5 mg12,5 mg
Metformine1000 mg1000 mg
Excipients communs : Amidon de maïs, Copovidone K28, Hypromellose, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde

Contre-indications du médicament SYNJARDY

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • acidocétose ou acidose lactique ;

  • insuffisance rénale grave, maladie aiguë pouvant provoquer une insuffisance rénale (voir Attention) ;

  • insuffisance hépatique grave, état d'ivresse ;

  • insuffisance cardiaque ou respiratoire ;

  • infarctus du myocarde récent.

Attention

Ce médicament n'est pas adapté au traitement du diabète de type 1 : celui-ci requiert un traitement par injections d'insuline.

La metformine expose à un risque de complication exceptionnelle et grave : l'acidose lactique. Celle-ci est favorisée par la présence d'une insuffisance rénale, même modérée, ou d'une insuffisance hépatique grave. Toute insuffisance rénale préexistante ou apparaissant sous traitement (notamment chez la personne âgée qui se déshydrate) contre-indique l'utilisation ou la poursuite de la prise de ce médicament. Une autre circonstance peut favoriser l'acidose lactique : l'intoxication alcoolique aiguë (« cuite »), surtout si elle survient à jeun.

L'efficacité de l'empagliflozine est réduite en cas d'insuffisance rénale. Des analyses de sang sont prescrites avant et pendant le traitement pour contrôler le bon fonctionnement des reins. Elles doivent être effectuées régulièrement.

Une acidocétose, complication grave du diabète, peut survenir pendant le traitement. C'est une urgence médicale qui doit être suspectée devant la survenue de violents maux de ventre, de nausées et de vomissement, d'une soif intense, de difficultés à respirer et d'une grande fatigue.

Les gliflozines exposent très rarement à une maladie infectieuse grave de la région génitale (gangrène de Fournier). Il est nécessaire de consulter en urgence un médecin en cas d'apparition de symptômes tels qu'une douleur, une sensibilité, une rougeur ou un gonflement au niveau de la zone génitale ou périnéale, accompagnés de fièvre ou de malaise. La vigilance doit être accrue si ces symptômes font suite à une infection urinaire ou génitale.

Le diabète peut diminuer la sensibilité des pieds à la douleur et favoriser les infections. Des plaies profondes peuvent se développer : une hygiène rigoureuse des pieds, un examen régulier et des chaussures confortables sont nécessaires. Une augmentation du risque de nécrose conduisant à des amputations des membres inférieurs (essentiellement des orteils), a été observée avec d'autres médicaments de la même famille.

Ce médicament qui augmente l'élimination du glucose dans les urines peut favoriser la survenue d'infections de l'appareil urinaire.

En cas d'examen radiologique nécessitant l'administration de produits de contraste par voie intraveineuse ou en cas d'intervention chirurgicale, le traitement doit être interrompu puis repris au minimum 48 heures après.

Évitez les boissons alcoolisées à jeun ou à distance des repas : augmentation du risque d'hypoglycémie.

Attention : conducteurConducteur : une hypoglycémie peut entraîner un malaise pendant la conduite ou l'utilisation de machines.

Interactions du médicament SYNJARDY avec d'autres substances

Certains médicaments sont susceptibles de faire varier le taux de sucre dans le sang et de déséquilibrer la glycémie. Ainsi, l'association de ce médicament avec les corticoïdes, les antiasthmatiques bronchodilatateurs, les diurétiques ou les inhibiteurs de l'enzyme de conversion peut nécessiter un contrôle plus fréquent de la glycémie, voire une modification de la posologie de l'antidiabétique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Un diabète mal équilibré peut être néfaste pour l'enfant à naître. Un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par de l'insuline et une surveillance médicale renforcée. Si une grossesse survient alors que vous êtes encore sous traitement antidiabétique oral, consultez rapidement votre médecin pour un passage à l'insuline injectable.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament SYNJARDY

Ce médicament doit être au cours des repas, pour limiter les effets indésirables digestifs de la metformine.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 comprimé, 2 fois par jour.

Conseils

Le régime du diabétique ne consiste pas seulement à contrôler la prise de glucides (sucres, pain, pâtes...) : demandez conseil à votre médecin.

Une activité physique régulière a une place importante dans le traitement du diabète : 30 à 60 minutes, trois fois par semaine sont recommandés, en privilégiant les activités d'endurance (marche, jogging, natation, vélo...).

Pesez-vous régulièrement et signalez toute variation de poids rapide à votre médecin.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit pour la première fois par un médecin spécialiste en diabétologie, endocrinologie, ou en médecine interne. Les ordonnances peuvent ensuite être renouvelées par un autre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament SYNJARDY

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : hypoglycémie (quand il est associé à un sulfamide hypoglycémiant) ; nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales, perte de l'appétit. Ces troubles digestifs apparaissent le plus souvent en début de traitement et disparaissent généralement avec la poursuite du traitement.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : goût métallique dans la bouche, candidose ou autre infection génitale, infection urinaire, soif, envie fréquente d'uriner, démangeaisons, éruption cutanée, augmentation des lipides dans le sang.

Peu fréquents : urticaire, difficulté à uriner, déshydratation (soif intense, sensation de vertiges, malaise).

Exceptionnellement : hépatite, acidose lactique, acidocétose diabétique, gangrène de Fournier (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster