Gamme de médicaments ROPINIROLE ZENTIVA Mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022

  • ropinirole
Information patient
  • ROPINIROLE ZENTIVA
Famille du médicament : Antiparkinsonien

Ce médicament est un générique de REQUIP

Dans quel cas le médicament ROPINIROLE ZENTIVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiparkinsonien qui appartient à la famille des dopaminergiques. Il pallie le déficit en dopamine, caractéristique de la maladie de Parkinson, en stimulant les récepteurs à la dopamine.

Il est utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson, seul ou en complément du traitement par la lévodopa lorsque des fluctuations importantes de l'activité de la lévodopa (effet on-off) sont responsables de troubles invalidants.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ROPINIROLE ZENTIVA

ROPINIROLE ZENTIVA LP 2 mg : comprimé à libération prolongée (rose) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,49 €.
ROPINIROLE ZENTIVA LP 4 mg : comprimé à libération prolongée (brun clair) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 12,00 €.
ROPINIROLE ZENTIVA LP 8 mg : comprimé à libération prolongée (rouge) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,52 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ROPINIROLE ZENTIVA

p cpp cpp cp
Ropinirole2 mg4 mg8 mg
Lactose+
Jaune orangé S+
Excipients communs : Copolymère d'acide méthacrylique, Copovidone, Hypromellose, Magnésium stéarate, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Indigotine laque aluminique, Jaune orangé S, Lactose monohydrate, Macrogol 400, Opadry, Opadry II rose, Opadry rouge, Triacétine

Contre-indications du médicament ROPINIROLE ZENTIVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance rénale grave,

  • insuffisance hépatique.

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas de maladie cardiaque ou de troubles psychiques graves.

Comme les autres antiparkinsoniens dopaminergiques, le ropinirole expose à un risque de troubles compulsifs du comportement : jeu pathologique, dépenses inappropriées et répétées, boulimie, augmentation importante de la libido. En cas de survenue de tels troubles, n'hésitez pas à en parler rapidement à votre médecin, sans honte ou culpabilité. Une adaptation du traitement pourra être envisagée

Une hypotension orthostatique est possible en début de traitement. Consultez votre médecin pour un contrôle de la tension artérielle si vous ressentez des étourdissements au lever (passage d'une position allongée ou assise à la position debout).

Des complications sont possibles au cours de la maladie de Parkinson. Signalez sans tarder à votre médecin l'apparition d'une des manifestations suivantes : hallucinations, notamment visuelles, épisode maniaque (excitation inhabituelle, euphorie, confusion), somnolence marquée ou survenant subitement au cours de la journée. Votre médecin pourra décider d'adapter les doses, voire d'arrêter le traitement.

N'interrompez pas brutalement le traitement : risque de syndrome malin des neuroleptiques (rigidité musculaire importante associée à de la fièvre et à des troubles psychiques ) ou de syndrome de sevrage (apathie, anxiété, dépression, fatigue, transpiration excessive, douleur).

Attention : conducteurCe médicament peut provoquer des hallucinations ou un endormissement soudain au cours de la journée sans signe annonciateur. La conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées pendant le traitement. Elles sont contre-indiquées chez les personnes ayant eu des hallucinations ou une envie impérieuse de dormir sous traitement.

Interactions du médicament ROPINIROLE ZENTIVA avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez d'autres traitements, notamment un neuroleptique, un traitement hormonal de la ménopause ou un médicament contenant du sulpiride, du métoclopramide, de la ciprofloxacine, de l'énoxacine, de la fluvoxamine ou de la warfarine.

Les produits contenus dans la fumée du tabac peuvent accélérer la vitesse d'élimination du ropinirole. En cas d'arrêt du tabagisme, prenez l'avis de votre médecin : l'effet de ce médicament peut être renforcé.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu. Par mesure de prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel et il peut inhiber la lactation. Il est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ROPINIROLE ZENTIVA

Les comprimés à libération prolongée doivent être pris une fois par jour et à la même heure chaque jour. Ils doivent être avalés sans être mâchés, écrasés ou divisés, avec ou sans nourriture.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : la posologie est strictement individuelle. Le médecin recherche la dose efficace la plus faible possible. Son augmentation est progressive, afin de limiter l'apparition des effets indésirables.

Conseils

Dans le traitement de la maladie de Parkinson, il est important de respecter la posologie préconisée par le médecin, notamment les horaires de prises : un pilulier peut être utile. Le maintien d'une activité physique régulière est recommandé.

Prenez contact avec une des associations destinées aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson : elles diffusent une information utile sur l'évolution de la maladie et sur ses traitements.

Conservez ce médicament à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament ROPINIROLE ZENTIVA

Très fréquents (plus de 10 % des cas) : somnolence, nausées, malaise, mouvements anormaux (lorsqu'il est associé à la lévodopa).

Fréquents (1 à 10 % des cas) : hallucinations, vomissements, brûlure d'estomac, douleur abdominales, sensations vertigineuses, œdème des jambes.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : hypotension orthostatique, baisse de la tension artérielle, envie impérieuse de dormir au cours de la journée, troubles psychiques (délire, sentiment de persécution...).

Fréquence indéterminée : épisode maniaque, réaction allergique, augmentation des transaminases.

Des cas d'addiction aux jeux d'argent, d'achats compulsifs et d'hypersexualité ont également été rapportés sous traitement dopaminergique, notamment lors d'utilisation à fortes doses.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster