Mise à jour : 21 février 2024
Publicité
Information patient
  • RITALINE
Famille du médicament : Psychostimulant

Dans quel cas le médicament RITALINE est-il prescrit ?

Ce médicament est un psychostimulant puissant. Paradoxalement et sans que le mécanisme de son mode d'action soit connu, il permet de réguler l'hyperactivité pathologique de certains enfants.

Il est utilisé pour traiter les déficits de l'attention avec hyperactivité chez l'enfant de plus de 6 ans et chez l'adulte. Cette affection particulière, qui ne doit pas être confondue avec une personnalité un peu trop "tonique", associe en général un manque d'attention, une incapacité à se concentrer, une instabilité émotionnelle, une impulsivité, une hyperactivité (l'enfant ne tient pas en place). Le diagnostic doit être établi par un neurologue, un psychiatre ou un pédiatre qui s'appuie sur des critères médicaux et psychologiques et qui évalue le retentissement scolaire et familial de l'affection. Cet ensemble de troubles peut également être observé chez les enfants déprimés, psychotiques, ou soumis à un environnement traumatisant. Dans ces cas, une action spécifique sur ces causes de troubles psychologiques est entreprise avant la prescription de ce médicament.

Les comprimés sont également également utilisés dans le traitement de la narcolepsie chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans, en cas d'inefficacité du traitement par le modafinil (MODIODAL).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RITALINE

RITALINE 10 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 5,40 €.
RITALINE LP 10 mg : gélule à libération prolongée (brun clair et blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 11,67 €.
RITALINE LP 20 mg : gélule à libération prolongée (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 17,44 €.
RITALINE LP 30 mg : gélule à libération prolongée (jaune) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 22,21 €.
RITALINE LP 40 mg : gélule à libération prolongée (brun) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 28,52 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RITALINE

p cpp gél LPp gél LP
Méthylphénidate chlorhydrate10 mg10 mg20 mg
Amidon de blé (gluten)+
Lactose+
p gél LPp gél LP
Méthylphénidate chlorhydrate30 mg40 mg
Excipients communs : Gélatine, Talc
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Amidon de blé, Ammonio méthacrylate copolymère, Copolymère d'acide méthacrylique et de méthacrylate de méthyle, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Lactose monohydrate, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Phosphate tricalcique, Saccharose, Sphères de sucre, Titane dioxyde, Triéthyle citrate

Contre-indications du médicament RITALINE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • glaucome ;

  • phéochromocytome ;

  • hyperthyroïdie ;

  • psychose, anorexie, manifestations d'angoisse, dépression grave ;

  • trouble bipolaire mal contrôlé par un traitement ;

  • maladie cardiaque (hypertension artérielle grave, insuffisance cardiaque, angine de poitrine, infarctus du myocarde, troubles du rythme de cardiaque...) ;

  • anévrisme cérébral, accident vasculaire cérébral ou autre trouble de la circualtion sanguine cérébrale ;

  • en association avec un IMAO non sélectif et pendant les 14 jours suivant son arrêt.

Attention

Ce médicament ne peut être utilisé dans les troubles déficitaires de l'attention avec hyperactivité qu'après un diagnostic formel établi par un spécialiste des troubles du comportement. Un bilan cardiovasculaire (incluant la mesure de la tension artérielle et la fréquence cardiaque) doit être réalisé avant de débuter le traitement. Ensuite, un suivi régulier est indispensable pendant le traitement pour limiter les éventuels effets indésirables ; il comprend une surveillance de la tension artérielle, du rythme cardiaque, de la taille et du poids. Lors des visites de suivi, n'hésitez pas à signaler au médecin tout trouble inhabituel ou changement d’humeur ou de comportement.

La sécurité d'emploi et l'efficacité de l'utilisation prolongée du méthylphénidate chez l'enfant sont mal évaluées. Le traitement est habituellement interrompu pendant ou après la puberté. Le médecin peut également prévoir des interruptions de traitement en fin de semaine et/ou pendant les périodes de vacances.

Des précautions sont nécessaires en cas d'épilepsie, d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou d'anomalie de la numération formule sanguine.

L'abus de ce médicament peut conduire à un état de dépendance psychique. La vigilance de l'entourage est particulièrement nécessaire chez les enfants ou adolescents très instables, ou ayant souffert d'une dépendance à l'alcool, aux drogues ou aux médicaments. La prise de boissons alcoolisées est fortement déconseillée.

Compte tenu d'interactions possibles avec les anesthésiques, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant une intervention chirurgicale programmée.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Attention : conducteurCe médicament peut modifier le comportement : prudence lors de la conduite ou de l'utilisation de machines dangereuses.

Interactions du médicament RITALINE avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à :
  • un vasoconstricteur décongestionnant par voie orale (phényléphrine, pseudoéphédrine) ou un vasoconstricteur par voie nasale (naphazoline, oxymétazoline, éphédrine, sulfate de tuaminoheptane) : risque de crise hypertensive ;

  • un IMAO non sélectif (MARSILID) : un délai d'au moins 15 jours doit être respecté entre la prise de ces 2 médicaments.

Il peut interagir avec les dérivés de l'ergot de seigle utilisés dans la maladie de Parkinson (bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergoline) ou dans la migraine ou avec IMAO sélectifs A (moclobémide).

Informez votre médecin ou votre pharmacien de la prise d'un antihypertenseur, ou au contraire, d'un médicament susceptible d'augmenter la tension artérielle, d'un médicament dopaminergique ou d'un médicament contenant de la clonidine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur l'enfant à naître est mal connu. Son usage est déconseillé pendant la grossesse. Si une grossesse survient en cours de traitement, consultez votre médecin. Il est nécessaire de surveiller plus étroitement le développement du fœtus.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament RITALINE

Les comprimés doivent être pris avec un verre d'eau.

Les gélules doivent être avalées en une seule prise par jour, le matin. Elles peuvent être ouvertes et leur contenu mélangé, sans être écrasé, à une compote ou à un yaourt.

Posologie usuelle :

Déficits de l'attention avec hyperactivité :

  • Enfant de plus de 6 ans : généralement, le traitement est débuté par 1/2 comprimé le matin et à midi. La posologie peut être augmentée progressivement chaque semaine jusqu'à une posologie maximale de 60 mg par jour. Dans la mesure du possible, il faut éviter de donner le médicament le soir : risque de nervosité et d'insomnie.

  • Adulte : seules les gélules à libération prolongées sont utilisables dans cette indication. La posologie est strictement individuelle. Elle est augmentée progressivement et ne doit pas dépasser 80 mg par jour.

Narcolepsie :

  • Adulte : 1 comprimé, 2 ou 3 fois par jour, la dernière prise ayant lieu à distance du coucher.

  • Enfant de plus de 6 ans : 1/2 à 1 comprimé, 2 ou 3 fois par jour.

Conseils

Ce médicament n'est qu'un élément du traitement des déficits de l'attention avec hyperactivité ; il doit rester associé à une prise en charge psychologique de la personne hyperactive.

Conditions particulières de prescription :

Ce médicament est à la fois un stupéfiant (ordonnance sécurisée du médecin pour une durée de 28 jours au maximum) et un médicament à prescription restreinte : la première ordonnance doit être faite par un médecin spécialiste en neurologie, en pédiatrie ou en psychiatrie ou en centres du sommeil. L'ordonnance initiale, valable un an, doit être présentée au pharmacien avec chacune des ordonnances de renouvellement (tous les 28 jours), qui peuvent être rédigées par tout autre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament RITALINE

La survenue de certains effets indésirables doit être signalée rapidement au médecin :
  • mouvements anormaux, tics, agressivité, comportement hostile, agitation, anxiété, manque d'appétit ou refus de manger; hallucinations, dépression (grande tristesse, impression d'inutilité, culpabilité), aggravation de l'hyperactivité, modification de l’humeur ;

  • accélération du cœur, palpitations, troubles du rythme cardiaque, augmentation de la tension artérielle ;

  • maux de tête importants, engourdissement, faiblesse ou paralysie d'un membre, troubles de la coordination, de la vision, de la parole ou de la mémoire pouvant être le signe d'un trouble cérébral.

Ralentissement de la croissance lors de traitements prolongés chez l'enfant.

Très fréquents : maux de tête, diminution de l'appétit, insomnie, nervosité, nausées, sécheresse de la bouche.

Fréquents : somnolence, vertiges, mauvaise coordination des mouvements, douleur abdominale, diarrhée, vomissements (qui peuvent être soulagés par la prise du médicament au cours d'un repas), chute de cheveux, démangeaisons, éruption cutanée, urticaire, douleurs des articulations, fièvre, toux, rhume. Ont également été observés uniquement chez l'adulte : soif, digestion difficile, baisse de la libido, crise de panique, stress, grincement des dents.

Peu fréquents : constipation, essoufflement, tremblements, vision floue ou double, augmentation des transaminases, réaction allergique

Très rares : douleurs musculaires, crampes, gynécomastie, convulsions, anomalies de la numération formule sanguine, hépatite.

Des cas de priaspisme ont également été signalés chez des patients traités par méthylphénidate : en cas d'érection anormalement prolongée et douloureuse, consultez immédiatement un médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Philippes Il y a 6 mois 2 commentaires associés

Bonjour, j'ai été diagnostiqué TDAH récemment et je suis donneur de sang très régulier. Dès la prescription de Ritaline, je l'ai signalé aux médecins qui après vérification non pas trouvé de contre indication. Aujourd'hui, une infirmière me dit qu'il y a des risques sur les fœtus de patientes qui auraient mon sang et bloque mon dossier uniquement pour du non thérapeutique.  Y a t'il un réel problème ? Merci

FredPEC Il y a 6 mois 0 commentaire associé

Bonjour Philippes, je suis moi même donneur de sang et TDAH sous Ritaline 40 mg LP depuis peu.

Les médicaments tératogéniques (risques pour les foetus) sont décrits dans l'annexe VII de l'arrêté ministériel du 11 janvier 2022 fixant les critères de sélection des donneurs de sang : www.legifrance.gouv.fr

Et la ritaline ne figure absolument pas dans cette liste : les médecins ont entièrement raison !!!

L'infirmière s'est tout simplement trompée ; retournez donner votre sang, plasma et plaquettes avec cette information, on a besoin de vous car chaque bras compte en ces temps de pénurie !!!

Si le refus devait persister, merci de me faire remonter l'information car nous avons une réunion au Ministère de la santé le 5 décembre 2023 consacrée à l'évolution des critères de sélection des donneurs et nous ne manquerons pas d'en discuter le cas écheant.

Merci par avance de votre retour, positif ou négatif !

Modérateur Il y a 6 mois 0 commentaire associé

Bonjour 

Aucun problème connu, mais en matière de don du sang, le principe de précaution est la règle.

Deniswejb Il y a 9 mois 1 commentaire associé

Bonjour.

On m'a  récemment  diagnostiqué un TDAH à  l'âge de 58 ans.

On prescrit  de la Ritaline Lp 30 mg (1 gélule le matin au petit-déjeuner). J'ai des problèmes digestifs (transit intestinal très perturbé type diarrhée).

Est-ce  que ce type d'effets secondaires est fréquents  et comment puis-je faire pour y remédier en continuant de prendre mon traitement ?

Merci.

Modérateur Il y a 9 mois 0 commentaire associé

Bonjour

Cela peut en effet être lié à la Ritaline, mais ce que vous demandez est un avis médical impossible à donner sans connaître votre dossier et dialoguer avec vous. Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien. Vous pouvez aussi déclarer vous-même cet effet indésirable potentiel sur le site signalement.social-sante.gouv.fr 

Jake74 Il y a un an 1 commentaire associé

Bonjour, mon fils est sous ritaline prescrite par le psychologue. Hors celui ci ne le vois que tout les 8 mois voir plus. Il envoi les ordonnances par la poste. Est ce que cette démarche est autorisée pour ce traitement ou est il obligatoire de voir le patient plus frequement pour ajuster le traitement ? Merci

Modérateur Il y a un an 0 commentaire associé

Bonjour

J'imagine qu'il s'agit d'un psychiatre et non d'un psychologue (qui ne peut pas prescrire ce médicament, en tout cas en France). Un médecin peut tout à fait envoyer une ordonnance par la poste. Pour le suivi, cela dépend de chaque situation personnelle.

Clemclement Il y a 2 ans 1 commentaire associé

Bonjour, je remarque que depuis que je prends la Ritaline Lp, j'ai des douleurs aux articulations, principalement aux coudes, j'aimerais savoir si cela peux me creer des séquelles aux articulations et si c'est un signe que je dois essayer un autre traitement ou arreter. Je vous remercie.

Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Bonjour

Ces arthralgies figurent dans les documents que nous avons consultés, comme étant des effets potentiellement en rapport avec la prise de ce médicament. Parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Vous pouvez aussi déclarer vous-même ces effets indésirables potentiels sur le site : https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil 

Mel27 Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Pourquoi n'y a-t-il d'informations que pour les enfants s'il vous plait ? Je suis une adulte et je viens d'être diagnostiquée TDA, et on m'a prescrit de la ritaline, aussi j'aimerais trouver quelques informations pour mon cas. Merci
Ali90 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
Bonjour, j’ai souffert d’un TDA type labi. et distr. Ma question est la suivante : En cas d’urticaire, faut il arrêter de prendre ce médicament ? Si oui quel sera le medicament équivalent ? Merci pour votre retour.
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Si la Ritaline vous provoque de l'urticaire, il faut l'arrêter et en effet discuter avec votre médecin d'un médicament de remplacement. Vous pouvez déclarer cet effet indésirable potentiel sur le site signalement.social-sante.gouv.fr
Fpx Il y a 3 ans 1 commentaire associé
Bonsoir, est-ce que prendre 3 comprimés 10 mn lp équivaut à prendre 1 comprimé 30 mg lp ?
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour Théoriquement, oui, mais en pratique, une différence d'effet en intensité ou en durée peut être ressentie.
Benjamin25 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
Pourquoi on le classe stupéfiant ce medoc? jarrive pas a comprendre pourquoi. On a limpression davoir peur lorsquon le prend meme sous surveillance hospitalière. Cest comme si on se droguait mais dune facon legale. Au moins le classer assimile aux stupefiants comme le Stilnox. Est ce que vous pouvez precisez quelle est la particularite de le classer stupefiant?
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour C'est un psychostimulant, apparenté aux amphétamines, qui pourrait être détourné de son usage pour être utilisé comme drogue.
Benjamin25 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
est ce que ce medoc peut entrainer des crises depilepsie (abaissement du seuil epileptogene) comme cest le cas pour le bupropion ?
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Oui
Benjamin25 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
jai 90 mg de concerta lp par jour. je suis adulte je pese 90kg et 185 metres. Vous pensez quoi? Comment on peut faire pour obtenir le remboursement sachant que suis adulte?
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour Normalement, ce médicament n'est pas remboursable chez l'adulte.
Benjamin25 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
Pour la narcolepsie on la traite avec la lp ou bien la liberation immediate ? et je voulais vous demander aussi si 90 mg de concerta (54+36) = ritaline 90 mg lp est adapte a un adulte qui souffre de tda et qui pèse 95 kg / 187 metres? (car vous parlez de dose faible je voulais savoir si cette dose est faible)
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour Pour la narcolepsie, les deux sont possibles. Pour la dose adulte, c'est une dose moyenne/forte (bien que le médicament ne soit pas indiqué chez l'adulte en France), mais la dose appropriée varie beaucoup d'un patient à l'autre.
Benjamin25 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
on dit que les antidepresseurs agissent au bout de 4 semaines generalement. et pour la ritaline cest 3 a 5 jours dapres wikipedia et vous vous en dites quoi a propos du temps que met la ritaline pour agir (faire leffet escompte) ? (approximatif comme pour les 4 semaines au niveau des ADs, 3 jours pour les benzos etc..)
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour Le plus souvent, c'est le jour même, sauf si la dose initiale est très faible.
Benjamin25 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
combien de temps prennent ces demarches pour perscrire de la ritaline on va pas souffrir ruiner toute nos jours enfermes dans des hopitaux de psychiatrie sans telephone sans ordinateur portable pour avoir un papier securise ecrit dessus ritaline 10 ? et quelles sont les demarches? moi je ss quil ya une discussion detaillee avec un psychiatre puis une visite chez un cardiologue pour verifier vite fait la tachycardie la pression arterielle cest ca ou bien ca manque quelque chose? est ce vous pouvez preciser svp svp au moins ca prend combien de temps pour faire une perscription de ce medoc ?
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour Le délai est lié à la difficulté à obtenir un RV avec un psychiatre habilité à en prescrire (hosptitalier)
echn Il y a 5 ans 1 commentaire associé
Les psychiatres travaillant en cliniques psychiatriques privées ont-ils le droit de prescrire de la Ritaline ?
Modérateur Médecine générale Il y a 5 ans 0 commentaire associé
Bonjour Sur un plan strictement légal, non. Mais il existe parfois des "arrangements" du fait de la pénurie de psychiatres familiers du TDA/H.
Fan74000 Il y a 10 ans 0 commentaire associé
Bonjour, je tient un blog sur les éffets de la Ritalin avec des conseils et l'évolution avec ce médicament, j'essaie de rester objectifs et il y a des infos pour les petits et les grands qu'ils en prennent ou non qu'ils soient surdoués ou TDAH ou non. c'est par là : http://blog-ritaline.com N'hésitez pas à me donner notre avis et désolé pour l'orthographe. Bon courage à tous.
Voir plus de commentaires
Publicité
Document utile
Actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster