eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr
Information patient
Mise à jour : Jeudi 19 Novembre 2020
Famille du médicament :

Psychostimulant

Dans quel cas le médicament RITALINE est-il prescrit ?

Ce médicament est un psychostimulant puissant. Paradoxalement et sans que le mécanisme de son mode d'action soit connu, il permet de réguler l'hyperactivité pathologique de certains enfants.

Il est utilisé pour traiter les déficits de l'attention avec hyperactivité chez l'enfant de plus de 6 ans.

Cette affection particulière, qui ne doit pas être confondue avec une personnalité un peu trop "tonique", associe en général un manque d'attention, une incapacité à se concentrer, une instabilité émotionnelle, une impulsivité, une hyperactivité (l'enfant ne tient pas en place). Le diagnostic doit être établi par un neurologue, un psychiatre ou un pédiatre qui s'appuie sur des critères médicaux et psychologiques et qui évalue le retentissement scolaire et familial de l'affection. Cet ensemble de troubles peut également être observé chez les enfants déprimés, psychotiques, ou soumis à un environnement traumatisant. Dans ces cas, une action spécifique sur ces causes de troubles psychologiques est entreprise avant la prescription de ce médicament.

Les comprimés sont également également utilisés dans le traitement de la narcolepsie chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans, en cas d'inefficacité du traitement par le modafinil (MODIODAL).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RITALINE

RITALINE 10 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 5,43 €.
RITALINE LP 10 mg : gélule à libération prolongée (brun clair et blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 14,65 €.
RITALINE LP 20 mg : gélule à libération prolongée (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 21,90 €.
RITALINE LP 30 mg : gélule à libération prolongée (jaune) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 27,88 €.
RITALINE LP 40 mg : gélule à libération prolongée (brun) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Stupéfiant), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 35,73 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RITALINE

p cpp gél LPp gél LP
Méthylphénidate chlorhydrate10 mg10 mg20 mg
Amidon de blé (gluten)+
Lactose+
p gél LPp gél LP
Méthylphénidate chlorhydrate30 mg40 mg
Excipients communs : Gélatine, Talc
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Amidon de blé, Ammonio méthacrylate copolymère, Copolymère d'acide méthacrylique, Copolymère d'acide méthacrylique et de méthacrylate de méthyle, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Lactose monohydrate, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Phosphate tricalcique, Saccharose, Sphères de sucre, Titane dioxyde, Triéthyle citrate

Contre-indications du médicament RITALINE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • glaucome à angle fermé ;

  • phéochromocytome ;

  • hyperthyroïdie ;

  • psychose, anorexie, manifestations d'angoisse, dépression grave ;

  • trouble bipolaire mal contrôlé par un traitement ;

  • maladie cardiaque (hypertension artérielle grave, insuffisance cardiaque, angine de poitrine, infarctus du myocarde, troubles du rythme de cardiaque...) ;

  • préexistance de trouble vasculaire cérébral, anévrisme cérébral, accident vasculaire cérébral ;

  • en association avec un IMAO non sélectif et pendant les 14 jours suivant son arrêt.

Attention

Ce médicament ne peut être utilisé qu'après un diagnostic formel établi par un médecin spécialiste. La première prescription doit être réalisée en milieu hospitalier. Un bilan cardiovasculaire (incluant la mesure de la tension artérielle et la fréquence cardiaque) doit être réalisé avant de débuter le traitement. Ensuite, un suivi régulier est indispensable pendant le traitement pour limiter les éventuels effets indésirables ; il comprend une surveillance de la tension artérielle, du rythme cardiaque, de la taille et du poids. Lors des visites de suivi, n'hésitez pas à signaler au médecin tout trouble inhabituel ou changement d’humeur ou de comportement.

La sécurité d'emploi et l'efficacité de l'utilisation prolongée du méthylphénidate chez l'enfant sont mal évaluées. Le traitement est habituellement interrompu pendant ou après la puberté. Le médecin peut également prévoir des interruptions de traitement en fin de semaine et/ou pendant les périodes de vacances.

Des précautions sont nécessaires en cas d'épilepsie, d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou de survenue d'anomalie de la numération formule sanguine.

L'abus de ce médicament peut conduire à un état de dépendance psychique. La vigilance de l'entourage est particulièrement nécessaire chez les enfants ou adolescents très instables, ou ayant souffert d'une dépendance à l'alcool, aux drogues ou aux médicaments. La prise de boissons alcoolisées est fortement déconseillée.

Compte tenu d'interactions possibles avec les anesthésiques, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant une intervention chirurgicale programmée.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Attention : conducteurCe médicament peut modifier le comportement : prudence lors de la conduite ou de l'utilisation de machines dangereuses.

Interactions du médicament RITALINE avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à :
  • un vasoconstricteur décongestionnant par voie orale (phényléphrine, pseudoéphédrine) ou un vasoconstricteur par voie nasale (naphazoline, oxymétazoline, éphédrine, sulfate de tuaminoheptane) : risque de crise hypertensive ;

  • un IMAO non sélectif (MARSILID) : un délai d'au moins 15 jours doit être respecté entre la prise de ces 2 médicaments.

Il peut interagir avec les dérivés de l'ergot de seigle utilisés dans la maladie de Parkinson (bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergoline) ou dans la migraine ou avec IMAO sélectifs A (moclobémide).

Informez votre médecin ou votre pharmacien de la prise d'un anticoagulant oral, d'un antiépileptique, d'un antidépresseur, d'un neuroleptique, d'un médicament dopaminergique, d'un antihypertenseur, ou au contraire, d'un médicament susceptible d'augmenter la tension artérielle.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur l'enfant à naître est mal connu. Son usage est déconseillé pendant la grossesse. Si une grossesse survient en cours de traitement, consultez votre médecin. Il est nécessaire de surveiller plus étroitement le développement du fœtus.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament RITALINE

Les comprimés doivent être pris avec un verre d'eau.

Les gélules doivent être avalées en une seule prise par jour, le matin. Elles peuvent être ouvertes et leur contenu mélangé, sans être écrasé, à une compote ou à un yaourt.

Posologie usuelle :

Déficits de l'attention avec hyperactivité :

  • Enfant de plus de 6 ans : généralement, le traitement est débuté par 1/2 comprimé le matin et à midi. La posologie peut être augmentée progressivement chaque semaine jusqu'à une posologie maximale de 60 mg. Dans la mesure du possible, il faut éviter de donner le médicament le soir : risque de nervosité et d'insomnie.

Narcolepsie :

  • Adulte : 1 comprimé 2 ou 3 fois par jour, la dernière prise ayant lieu à distance du coucher.

  • Enfant de plus de 6 ans : 1/2 à 1 comprimé, 2 ou 3 fois par jour.

Conseils

Ce médicament n'est qu'un élément du traitement des déficits de l'attention avec hyperactivité ; il doit rester associé à une prise en charge psychologique de l'enfant hyperactif.

Conditions particulières de prescription :

Ce médicament est à la fois un stupéfiant (ordonnance sécurisée du médecin pour une durée de 28 jours au maximum) et un médicament à prescription restreinte (la première ordonnance et ses renouvellements annuels doivent être établis par un médecin hospitalier). L'ordonnance initiale, valable un an, doit être présentée au pharmacien avec chacune des ordonnances de renouvellement (tous les 28 jours), qui peuvent être rédigées par un médecin de ville.

Effets indésirables possibles du médicament RITALINE

La survenue de certains effets indésirables doit être signalée rapidement au médecin :
  • mouvements anormaux, tics, agressivité, comportement hostile, agitation, anxiété, manque d'appétit ou refus de manger; hallucinations, dépression (grande tristesse, impression d'inutilité, culpabilité), aggravation de l'hyperactivité, modification de l’humeur ;

  • accélération du cœur, palpitations, troubles du rythme cardiaque, augmentation de la tension artérielle ;

  • maux de tête importants, engourdissement, faiblesse ou paralysie d'un membre, troubles de la coordination, de la vision, de la parole ou de la mémoire pouvant être le signe d'un trouble cérébral.

Ralentissement de la croissance lors de traitements prolongés chez l'enfant.

Très fréquents : maux de tête.

Fréquents : somnolence, vertiges, mauvaise coordination des mouvements, douleur abdominale, diarrhée, nausées, vomissements (qui peuvent être soulagés par la prise du médicament au cours d'un repas), sécheresse de la bouche, chute de cheveux, démangeaisons, éruption cutanée, urticaire, douleurs des articulations, fièvre, toux, rhume.

Peu fréquents : constipation, essoufflement, tremblements, vision floue ou double, augmentation des transaminases, réaction allergique

Très rares : douleurs musculaires, crampes, gynécomastie, érection anormalement prolongée (priapisme), convulsions, anomalies de la numération formule sanguine, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Contact webmaster