Information patient
Mise à jour : Mardi 19 janvier 2021
Famille du médicament :

Anticorps monoclonal

Dans quel cas le médicament PROLIA est-il prescrit ?

Ce médicament permet de lutter contre la déminéralisation. Il contient un anticorps monoclonal qui bloque la formation et l'activation des ostéoclastes, les cellules responsable de la destruction de l'os. Il permet de réduire le risque de fractures, notamment des vertèbres et de la hanche, dans les situations pouvant entraîner une perte osseuse (ostéoporose associée à la ménopause, traitement anti-androgène, prise prolongée de corticoïdes...).

Il est utilisé dans le traitement :
  • de l'ostéoporose chez la femme ménopausée et les hommes à risque élevé de fracture ;

  • de la perte osseuse chez les hommes prenant un traitement hormonal dans le cadre d'un cancer de la prostate ;

  • de la perte osseuse associée à un traitement prolongé par corticoïde, chez les personnes à risque.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament PROLIA

PROLIA : solution injectable sous-cutanée (SC) ; 1 seringue préremplie
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 181,92 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PROLIA

p ser
Dénosumab60 mg
Excipients : Acide acétique, Caoutchouc naturel, Eau ppi, Polysorbate 20, Sodium hydroxyde, Sorbitol

Contre-indications du médicament PROLIA

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'hypocalcémie.

Attention

En cas d'apparition d'une infection de la peau (peau gonflée et rouge, chaude et sensible), éventuellement associée à de la fièvre, prenez un avis médical urgent.

Des atteintes des os de la mâchoire pouvant entraîner la perte des dents ont été rapportées. Un examen dentaire et éventuellement des soins préventifs sont nécessaires avant de débuter le traitement, notamment en cas d'antécédent de traitement anticancéreux. Afin de limiter les risques, une hygiène buccale rigoureuse doit être maintenue pendant tout le traitement. Si vous avez une dent qui bouge, une douleur ou un gonflement dans la bouche, consultez immédiatement votre dentiste.

Un contrôle du taux de calcium dans le sang est recommandé avant de débuter le traitement, avant chaque injection ou plus fréquemment chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale. Des apports de calcium peuvent être nécessaires, soit par l'alimentation, soit par un traitement conjoint spécifique. Signalez rapidement à votre médecin tout symptôme pouvant traduire une baisse du taux sanguin de calcium : fourmillements, raideur musculaire, contractions, crampes.

Toute douleur nouvelle ou inhabituelle de la cuisse, de la hanche ou entre le bas de l'abdomen et la cuisse doit être également signalée sans tarder au médecin.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte ou susceptible de l'être. En cas d'utilisation chez la femme en âge de procréer, une contraception efficace est nécessaire pendant le traitement et les 5 mois qui suivent son arrêt.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament PROLIA

La solution est injectée par voie sous-cutanée dans la cuisse, l'abdomen ou le haut du bras.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 injection tous les 6 mois.

Conseils

Des exercices physiques réguliers contribuent à limiter l'évolution de l'ostéoporose.

La seringue doit être conservée au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). Elle peut également être conservée à température ambiante pendant une durée maximale de 30 jours.

Effets indésirables possibles du médicament PROLIA

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : douleur osseuse, musculaire ou articulaire, douleurs dans les bras ou les jambes

Fréquents (1 à 10 % des patients) : infection des voies urinaires ou des voies respiratoires supérieures, sciatique, constipation, gêne abdominale, éruption cutanée.

Peu fréquents (0,1 à 1 % des patients) : infection de la peau ou des oreilles.

Rares (moins de 0,1 % des patients) : réaction allergique, baisse du taux de calcium sanguin, fragilisation des os de la mâchoire, fracture du fémur (voir Attention).

Fréquence indéterminée : lésion du conduit auditif pouvant entraîner des douleurs ou des écoulements de l’oreille à signaler à votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster