Information patient
  • PREMINOR
Mise à jour : Jeudi 19 août 2021
Famille du médicament :

Association d'antihypertenseurs

Dans quel cas le médicament PREMINOR est-il prescrit ?

Ce médicament contient deux substances qui ont des modes d'action complémentaires :
  • le ramipril, un inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC). Il bloque la formation de l'angiotensine II, une substance responsable d'une contraction des artères qui augmente la tension artérielle et fatigue le cœur ;

  • l'amlodipine, un vasodilatateur de la famille des inhibiteurs calciques. Son action renforce celle du ramipril.

Il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament PREMINOR

PREMINOR 5 mg/5 mg : gélule (rose et blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,42 €.
PREMINOR 5 mg/10 mg : gélule (brun rouge et blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,42 €.
PREMINOR 10 mg/5 mg : gélule (rose foncé et blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,42 €.
PREMINOR 10 mg/10 mg : gélule (brun et blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,42 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PREMINOR

  p gél p gél
Ramipril 5 mg 5 mg
Amlodipine 5 mg 10 mg
  p gél p gél
Ramipril 10 mg 10 mg
Amlodipine 5 mg 10 mg
Excipients communs : Amidon de maïs prégélatinisé, Ammonium hydroxyde, Cellulose microcristalline, Encre noire, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Gélatine, Gomme laque, Phosphate dicalcique anhydre, Propylèneglycol, Sodium carboxyméthylamidon, Sodium stéarylfumarate, Titane dioxyde
Autres excipient (spécifique à certaines formes) : Fer jaune oxyde

Contre-indications du médicament PREMINOR

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux médicaments de la famille des inhibiteurs de l'enzyme de conversion ;

  • prédisposition à l'œdème de Quincke ;

  • sténose de la valve aortique ;

  • rétrécissement important des artères rénales

  • hypotension grave, état de choc ;

  • insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde ;

  • en association avec les médicaments contenant du sacubitril ou avec les médicaments contenant de l'aliskiren chez les patients diabétiques ou insuffisants rénaux ;

  • grossesse (à partir du 4e mois).

Attention

En cas de gonflement du visage (lèvres, paupières...) ou d'une autre région du corps, consultez un médecin en urgence : il peut s'agir d'un œdème de Quincke (également appelé angio-œdème).

Le risque d'œdème de Quincke et d'autre réaction allergique grave est plus élevé dans certaines situations : patient noir, traitement par circulation extracorporelle pour un excès de cholestérol, période de désensibilisation aux venins d'hyménoptères (abeille, guêpe...), association avec certains médicaments immunosuppresseurs.

La baisse de la tension artérielle peut être importante lors des premières prises du médicament, en particulier si vous suiviez auparavant un traitement prolongé par diurétique ou un régime sans sel. Dans ce cas, le traitement est généralement initié avec de faibles posologies, sous surveillance médicale plus étroite.

Ce médicament peut augmenter la kaliémie (taux de potassium dans le sang). Les sels de régime contiennent souvent du potassium ; ils ne doivent pas être utilisés sans avis médical.

Un contrôle régulier de la créatinine et du taux de potassium et de sodium dans le sang peut être prescrit par le médecin, notamment en cas d'insuffisance rénale.

Des précautions sont également nécessaires en cas d'insuffisance hépatique, d'insuffisance cardiaque ou de connectivite (lupus érythémateux, sclérodermie...).

Si vous êtes dialysé, si vous devez subir une intervention chirugicale ou une anesthésie générale, signalez la prise de ce médicament.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges lors des premières prises.

Interactions du médicament PREMINOR avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments contenant :
  •  

    du sacubitril (ENTRESTO) : augmentation du risque d'œdème de Quincke. Un délai de 36 heures doit obligatoirement être respecté entre ces traitements ;

     

  •  

    de l'aliskiren (RAZILEX, RAZILEX HTC qui ne sont plus commercialisés en France) chez les personnes souffrant de diabète ou d'insuffisance rénale ; l'association est déconseillée dans les autres cas.

     

Il peut interagir avec les médicaments susceptibles d'augmenter le taux de potassium dans le sang (diurétique, sel de potassium...), les antiarythmiques et les médicaments qui contiennent du lithium, du kétoconazole ou de l'itraconazole.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un antidiabétique, un alphabloquant (alfuzosine, prazosine), un bêtabloquant, un anticonvulsivant (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital, primidone), un neuroleptique, un antidépresseur imipraminique, un immunosuppresseur (sirolimus, évérolimus...) ou un médicament contenant du racécadotril, du baclofène, de la ciclosporine, du cotrimoxazole, du vérapamil, du diltiazem, de l'érythromycine, de la clarithromycine, de la rifampicine ou de la digoxine.

Votre médecin doit être informé si vous êtes traité par l'un ou l'autre de ces médicaments.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant les 3 premiers mois de la grossesse est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé.

Au cours des 6 derniers mois de la grossesse, la prise prolongée d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion peut endommager les reins du fœtus. L'utilisation de ce médicament est contre-indiquée à partir du 4e mois de la grossesse.

En conséquence, un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par un autre antihypertenseur. Si une grossesse survient alors que vous prenez ce médicament, consultez rapidement votre médecin pour qu'il modifie votre traitement. Des échographies régulières sont parfois nécessaires pour s'assurer de l'absence d'anomalie.

Allaitement :

Les données actuellement disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament PREMINOR

Les gélules doivent être avalées telles quelles, une fois par jour, sans trop faire varier l'heure de prise.

La prise de pamplemousse ou de son jus doit être évité car elle peut entraîner une augmentation de son effet.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 gélule par jour.

Conseils

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Effets indésirables possibles du médicament PREMINOR

Fréquents (1 à 10 % des cas) : toux sèche, essoufflement, maux de tête, étourdissements, vertiges, somnolence, fourmillement des extrémités, troubles de la vision (y compris vision double), bourdonnement dans les oreilles, palpitations, rougeur du visage, baisse excessive de la tension artérielle (voir Attention), hypotension orthostatique, nausées, vomissements, douleurs abdominales, troubles du goût, digestion difficile, diarrhée, constipation, crampes, fatigue, faiblesse, jambes lourdes ou enflées.

Peu fréquents (moins de 1% des cas) : changement d’humeur, anxiété, dépression, troubles du sommeil, baisse de la sensibilité du toucher, tremblements, malaise, rhume, perte des cheveux, tâches rouges sur la peau, changement de coloration de la peau, douleurs musculaires ou articulaires, mal de dos, douleurs thoraciques, difficultés pour uriner, urines plus abondantes, bouche sèche, impuissance, transpiration excessive, augmentation du volume des seins chez l'homme (gynécomastie), prise ou perte de poids.

Rares (moins de 0,1 % des cas) : aggravation d'un psoriasis, confusion.

Très rares : angine de poitrine, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, arythmie, gonflement des gencives, éruption cutanée, œdème de Quincke, anomalie de la numération formule sanguine, hépatite, augmentation du taux de potassium ou de créatinine dans le sang, modification de la glycémie.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster