eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr
Information patient
Mise à jour : Mardi 15 Décembre 2020
Famille du médicament :

Antalgique opiacé

Dans quel cas le médicament MONOCRIXO est-il prescrit ?

Ce médicament est un antalgique de la famille des opiacés. Il combat la douleur en agissant directement sur la perception de la douleur par le cerveau.

Il est utilisé dans le traitement de la douleur.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MONOCRIXO

MONOCRIXO LP 100 mg : gélule à libération prolongée (turquoise) ; boîte de 15
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,28 €.
MONOCRIXO LP 150 mg : gélule à libération prolongée (turquoise et blanc) ; boîte de 15
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,48 €.
MONOCRIXO LP 200 mg : gélule à libération prolongée (turquoise et transparent) ; boîte de 15
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,74 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MONOCRIXO

p gél LPp gél LPp gél LP
Tramadol chlorhydrate100 mg150 mg200 mg
Excipients : Cellulose microcristalline, Eudragit NE 30 D, Gélatine, Hypromellose, Indigotine, Magnésium stéarate, Polysorbate 80, Saccharose stéarate, Siméticone, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament MONOCRIXO

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • intoxication ou surdosage avec des sédatifs, ivresse aiguë ;

  • insuffisance hépatique grave ;

  • épilepsie (sauf si elle est contrôlée par un traitement) ;

  • en association avec les IMAO ou les médicaments contenant de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine ;

  • allaitement (traitement prolongé de plus de quelques jours).

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent d'intolérance aux opiacés ou d'hypertension intracrânienne.

Cet antalgique contient un opiacé : un usage prolongé, surtout à doses élevées, peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments ou à d'autres substances. Ne dépassez pas la dose ni la durée de traitement prescrites par votre médecin.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament MONOCRIXO avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé :
  • aux IMAO sélectifs ou non : risque d'accident grave. Un délai de 15 jours doit séparer un traitement antérieur par IMAO de la mise en route du traitement antalgique ;

  • aux médicaments contenant de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine : risque de diminution de l'effet antalgique.

Il peut interagir avec les médicaments contenant de la carbamazépine.

Signalez à votre médecin si vous prenez des médicaments sédatifs, d'autres médicaments opiacés (antalgiques ou antitussifs), un antidépresseur imipraminique, un antidépresseur de la famille des inhibiteurs de la recapture de sérotonine, un neuroleptique, un médicament contenant de la méfloquine ou du bupropion.

Signalez à votre médecin la prise éventuelle de sédatifs et d'autres antalgiques ou antitussifs opiacés.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu. Par mesure de prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. L'allaitement est contre-indiqué pendant le traitement. Néanmoins, une prise ponctuelle est possible.

Mode d'emploi et posologie du médicament MONOCRIXO

Les gélules doivent être avalées telles quelles, avec un verre d'eau, en une prise quotidienne.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 1 gélule par jour. Le dosage est fixé par le médecin en fonction de l'intensité de la douleur.

Conseils

Comme tous les antalgiques, ce médicament est généralement plus efficace pour prévenir la douleur que pour la calmer. Dans le traitement des douleurs chroniques, il est préférable de prendre ce médicament à intervalles réguliers sans attendre que la douleur s'installe.

Cet antalgique opiacé est destiné à être utilisé en deuxième intention, lorsque l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol, utilisés seuls, sont insuffisamment efficaces. Il peut néanmoins être utilisé d'emblée dans le traitement des douleurs fortes.

Effets indésirables possibles du médicament MONOCRIXO

Très fréquents (plus de 10 % des cas) : nausées, vertiges.

Fréquents (1 à 10 % des cas) : vomissements, constipation, bouche sèche, sueurs, maux de tête, somnolence.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : douleurs abdominales, ballonnement, diarrhée, éruption cutanée, démangeaisons, palpitations, hypotension orthostatique.

Rares (moins de 1 cas sur 1000) : faiblesse musculaire, tremblements, fourmillements, modification de l'appétit, hallucinations, confusion mentale, troubles du sommeil, troubles du comportement, fatigue, vision floue, difficulté à uriner, essoufflement, réaction allergique, ralentissement du rythme cardiaque, augmentation de la tension artérielle, convulsions, abus, dépendance.

L'arrêt brutal du tramadol peut exposer à un syndrome de sevrage : agitation, anxiété, nervosité, insomnie, tremblements ; plus rarement, attaque de panique, anxiété importante, hallucinations, fourmillements de extrémités, bourdonnement d'oreilles. Ces symptômes peuvent être évités en diminuant progressivement les doses.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles6
  • Avertissement «femmes enceintes»
  • Avertissement «femmes enceintes»
  • Avertissement «femmes enceintes»
  • Image MONOCRIXO LP 100 mg Gél LP une prise quotidienne Plaq/15
  • Image MONOCRIXO LP 150 mg Gél LP une prise quotidienne Plaq/15
  • Image MONOCRIXO LP 200 mg Gél LP une prise quotidienne Plaq/15
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster