Mise à jour : 14 Décembre 2023
Information patient
  • LAMOTRIGINE VIATRIS
Famille du médicament : Antiépileptique

Ce médicament est un générique de LAMICTAL

Dans quel cas le médicament LAMOTRIGINE VIATRIS est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiépileptique. Il inhibe la libération du glutamate dans le cerveau, une substance impliquée dans le déclenchement des crises d'épilepsie. Il a également un effet bénéfique chez les personnes souffrant d'un trouble bipolaire, mais son mécanisme d'action est mal connu.

Il est utilisé dans :
  • le traitement de l'épilepsie, seul ou en complément des traitements classiques lorsque ceux-ci ne parviennent pas à prévenir la survenue des crises ;

  • la prévention des épisodes dépressifs associés à un trouble bipolaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LAMOTRIGINE VIATRIS

LAMOTRIGINE VIATRIS 25 mg : comprimé dispersible (arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,56 €.
LAMOTRIGINE VIATRIS 50 mg : comprimé dispersible (arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,41 €.
LAMOTRIGINE VIATRIS 100 mg : comprimé dispersible (arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 9,17 €.
LAMOTRIGINE VIATRIS 200 mg : comprimé dispersible (arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 9,17 €.

Composition du médicament LAMOTRIGINE VIATRIS

p cpp cp
Lamotrigine25 mg50 mg
Sulfite d'ammonium++
p cpp cp
Lamotrigine100 mg200 mg
Sulfite d'ammonium++
Excipients communs : Cassis arôme, Cellulose microcristalline, Magnésium stéarate, Mannitol, Povidone, Saccharine sodique, Silice colloïdale anhydre, Sodium carboxyméthylamidon
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Ammonium sulfite, Caramel, Caramel au sulfite d'ammonium, Triacétine

Attention

Ce médicament peut fréquemment provoquer en début de traitement des éruptions cutanées bénignes et transitoires. Beaucoup plus rarement, il s'agit de réactions cutanées graves. Leur survenue est imprévisible, mais favorisée par une posologie initiale trop élevée ou une augmentation trop rapide des doses ou par l'association de ce médicament à d'autres antiépileptiques (tels que la valproate). Il est indispensable de respecter scrupuleusement la posologie prescrite. Si malgré ces précautions, vous observez l'apparition d'une éruption cutanée, d'une rougeur cutanée avec cloques, de fièvre, d'un syndrome grippal, d'un gonflement du visage, de ganglions, de lésions dans la bouche, le nez ou sur les organes génitaux, d'une conjonctivite, de bleus sans cause évidente, ou en cas de gorge douloureuse, consultez immédiatement un médecin.

Signalez à votre médecin d'éventuels antécédents de réaction allergique à des médicaments ou un antécédent de photosensibilisation ou de méningite au cours de la prise de lamotrigine,

Ne modifiez ni n'interrompez jamais votre traitement sans l'accord de votre médecin : risque de réapparition des convulsions, même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période. L'arrêt du traitement doit être progressif par diminution de la posologie sur une durée de 15 jours.

Une augmentation du risque de dépression et de comportement suicidaire a été observée chez les patients traités par antiépileptiques. Les causes de cette augmentation ne sont pas connues et le risque ne peut être exclu avec ce médicament. La survenue d'idées morbides ou de signes de dépression (changement d'humeur, détachement affectif, difficultés de concentration...) doit être rapidement signalée à votre médecin. La vigilance de l'entourage s'impose.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou de troubles du rythme cardiaque.

De rares réactions du système immunitaire graves ont été rapportées chez des patients traités par la lamotrigine ; contactez immédiatement votre médecinen de survenue d'un des symptômes suivant : fièvre, éruption cutanée, symptômes neurologiques tels que secousses ou tremblement, confusion des idées.

Attention : conducteurLa conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont contre-indiquées chez les épileptiques lorsque les crises persistent malgré un traitement préventif. Par ailleurs, ce médicament peut être à l'origine de vertiges ou de troubles visuels.

Interactions du médicament LAMOTRIGINE VIATRIS avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec le valproate de sodium ou d'autres antiépileptiques (tels que la phénytoïne, la carbamazépine, le phénobarbital et la primidone) : le médecin en tient compte dans sa prescription. Ne modifiez jamais votre traitement sans avis médical.

La mise en route ou l'arrêt d'une contraception orale (pilule) peut également déséquilibrer le traitement et, selon les cas, nécessiter une augmentation ou une réduction de la dose d'antiépileptiques. Le médecin pourra décicer, dans certains cas, d'éviter l'utilisation des pilules avec une semaine de pause.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament contenant du ritonavir ou de la rifampicine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin : l'arrêt brutal du traitement exposerait à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel et peut exposer le nourrisson à des effets indésirables. L'allaitement est fortement déconseillé pendant le traitement. En cas d'allaitement au cours du traitement, une surveillance du nourrisson est nécessaire.

Mode d'emploi et posologie du médicament LAMOTRIGINE VIATRIS

Les comprimés peuvent être avalés tels quels, croqués ou dissous dans un peu d'eau (pour l'enfant de moins de 6 ans, ils doivent être dissous). Ils peuvent être pris indifféremment au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

Épilepsie :

  • Adulte et adolescent de 13 ans et plus : 100 à 400 mg par jour, en 1 ou 2 prises, selon que le médicament est utilisé seul ou en association avec d'autres antiépileptiques. Cette posologie est atteinte en 4 semaines par augmentation progressive de la dose quotidienne.

  • Enfant de 2 à 12 ans :

    • en association avec la phénytoïne, la carbamazépine, le phénobarbital ou la primidone : 5 à 15 mg par kg et par jour (sans dépasser 400 mg par jour) atteints progressivement, par paliers, et répartis en 2 prises ;

    • en association avec les autres antiépileptiques : 1 à 5 mg par kg et par jour (sans dépasser 200 mg par jour) atteints progressivement, par paliers, en 1 ou 2 prises.

Troubles bipolaires :
  • Adulte de plus de 18 ans : la dose est strictement individuelle et augmentée progressivement.

Conseils

Les traitements antiépileptiques doivent être pris de manière régulière, sans interruption. L'oubli du traitement peut favoriser la survenue de nouvelles crises. Pour éviter les oublis, il est recommandé de prendre ce médicament à heure fixe. Un pilulier peut s'avérer utile. Veillez également à disposer d'une réserve de médicament ; lors de déplacements, munissez-vous d'une ordonnance en cours de validité.

Les personnes épileptiques doivent éviter autant que possible les facteurs favorisant la survenue de crises : consommation d'alcool, surmenage, manque de sommeil, prise irrégulière du traitement antiépileptique.

Effets indésirables possibles du médicament LAMOTRIGINE VIATRIS

Très fréquents (plus de 10 % des personnes) : maux de tête, éruption cutanée bénigne.

Fréquents (1 à 10 % des personnes) : somnolence ou au contraite insomnie, vertiges, irritablité, tremblements, agitation, diarrhée, nausées, vomissements, bouche sèche, douleur des articulations ou du dos, sensation de fatigue.

Peu fréquents (moins de 1 % des personnes) : manque de coordination, vision double ou flou, perte de cheveux, photosensibilité.

Rares (moins de 0,1 % des personnes) : réaction cutanée grave (voir Attention), mouvements rapides et incontrôlables des yeux, conjonctivite, méningite.

Très rares : hallucination, confusion, mouvements involontaires, aggravation d'une maladie de Parkinson, anomalie de la numération formule sanguine, augmentation paradoxale de la fréquence des crises d'épilepsie.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster