Gamme de médicaments LAMICTALMise à jour : Mardi 18 Octobre 2022

  • lamotrigine
Information patient
  • LAMICTAL
Famille du médicament : Antiépileptique

Dans quel cas le médicament LAMICTAL est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiépileptique. Il inhibe la libération du glutamate dans le cerveau, une substance impliquée dans le déclenchement des crises d'épilepsie. Il a également un effet bénéfique chez les personnes souffrant d'un trouble bipolaire, mais son mécanisme d'action est mal connu.

Il est utilisé dans :
  • le traitement de l'épilepsie, seul ou en complément des traitements classiques lorsque ceux-ci ne parviennent pas à prévenir la survenue des crises ;

  • la prévention des épisodes dépressifs associés à un trouble bipolaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LAMICTAL

LAMICTAL 2 mg : comprimé dispersible ou à croquer (blanc ; arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,73 €.
LAMICTAL 5 mg : comprimé dispersible ou à croquer (blanc ; arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,25 €.
LAMICTAL 25 mg : comprimé dispersible ou à croquer (blanc ; arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,99 €.
LAMICTAL 50 mg : comprimé dispersible ou à croquer (blanc ; arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 8,18 €.
LAMICTAL 100 mg : comprimé dispersible ou à croquer (blanc ; arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 11,87 €.
LAMICTAL 200 mg : comprimé dispersible ou à croquer (blanc ; arôme cassis) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 11,87 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LAMICTAL

p cpp cpp cp
Lamotrigine2 mg5 mg25 mg
p cpp cpp cp
Lamotrigine50 mg100 mg200 mg
Excipients communs : 1-hexénol, Acétaldéhyde, Acide acétique, Alcool benzylique, Butyrate d'éthyle, Calcium carbonate, Cassis arôme, Clou de girofle essence, Diméthyle sulfure, Glucose, Hyprolose faiblement substituée, Jasmone, Magnésium aluminosilicate, Magnésium stéarate, Maltodextrine, Maltol, P-hydroxybenzyl acétone, Povidone K 30, Propylèneglycol, Saccharine sodique, Sodium carboxyméthylamidon, Triacétine, Triéthyle citrate, Vanilline
Autres excipient (spécifique à certaines formes) : Alcool méthylique

Attention

Ce médicament peut provoquer des éruptions cutanées parfois graves. Ces éruptions sont plus fréquentes en cas de posologie initiale trop élevée ou d'augmentation trop rapide des doses. L'association (fréquente) de ce médicament à d'autres antiépileptiques peut augmenter sa concentration dans le sang et constitue un facteur de risque supplémentaire. Il est indispensable de respecter scrupuleusement la posologie prescrite.

Si malgré ces précautions, une éruption cutanée survient sans cause évidente (varicelle, moustiques, orties...), consultez immédiatement un médecin. De même, la survenue d'une conjonctivite, d'un gonflement du visage ou d'une fièvre inexpliquée peut nécessiter un avis médical rapide.

Signalez à votre médecin d'éventuels antécédents de réaction allergique aux médicaments.

Ne modifiez ni n'interrompez jamais votre traitement sans l'accord de votre médecin : risque de réapparition des convulsions, même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période. L'arrêt du traitement doit être progressif par diminution de la posologie sur une durée de 15 jours.

Une augmentation du risque de dépression et de comportement suicidaire a été observée chez les patients traités par antiépileptiques. Les causes de cette augmentation ne sont pas connues et le risque ne peut être exclu avec ce médicament. La survenue d'idées morbides ou de signes de dépression (changement d'humeur, détachement affectif, difficultés de concentration...) doit être rapidement signalée à votre médecin. La vigilance de l'entourage s'impose.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou ayant présenté une éruption de boutons lors de la prise d'un autre antiépileptique.

Attention : conducteurLa conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont contre-indiquées chez les épileptiques lorsque les crises persistent malgré un traitement préventif. Par ailleurs, ce médicament peut être à l'origine de vertiges ou de troubles visuels.

Interactions du médicament LAMICTAL avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé au millepertuis : risque de diminution de sa concentration dans le sang et de son efficacité.

La mise en route ou l'arrêt d'une contraception orale (pilule) peut déséquilibrer le traitement et, selon les cas, nécessiter une augmentation ou une réduction de la dose d'antiépileptiques.

Il peut interagir avec le valproate de sodium et les autres antiépileptiques : le médecin en tient compte dans sa prescription. Ne modifiez jamais votre traitement sans avis médical.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin : l'arrêt brutal du traitement exposerait à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel et peut exposer le nourrisson à des effets indésirables. L'allaitement est fortement déconseillé pendant le traitement. En cas d'allaitement au cours du traitement, une surveillance du nourrisson est nécessaire.

Mode d'emploi et posologie du médicament LAMICTAL

Les comprimés peuvent être avalés tels quels, croqués ou dissous dans un peu d'eau (pour l'enfant de moins de 6 ans, ils doivent être dissous). Ils peuvent être pris indifféremment au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

Épilepsie :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 100 à 500 mg par jour, en 1 ou 2 prises, selon que le médicament est utilisé seul ou en association avec d'autres antiépileptiques. Cette posologie est atteinte en 4 semaines par augmentation progressive de la dose quotidienne.

  • Enfant de 2 à 12 ans :

    • en association avec la phénytoïne, la carbamazépine, le phénobarbital ou la primidone : 5 à 15 mg par kg et par jour (sans dépasser 400 mg par jour) atteints progressivement, par paliers, et répartis en 2 prises ;

    • en association avec les autres antiépileptiques : 1 à 5 mg par kg et par jour (sans dépasser 200 mg par jour) atteints progressivement, par paliers, en 1 ou 2 prises.

Troubles bipolaires (phases dépressives) :
  • Adulte de plus de 18 ans : la dose est strictement individuelle et augmentée progressivement.

Conseils

Les traitements antiépileptiques doivent être pris de manière régulière, sans interruption. L'oubli du traitement peut favoriser la survenue de nouvelles crises. Pour éviter les oublis, il est recommandé de prendre ce médicament à heure fixe. Un pilulier peut s'avérer utile. Veillez également à disposer d'une réserve de médicament ; lors de déplacements, munissez-vous d'une ordonnance en cours de validité.

Les personnes épileptiques doivent éviter autant que possible les facteurs favorisant la survenue de crises : consommation d'alcool, surmenage, manque de sommeil, prise irrégulière du traitement antiépileptique.

Effets indésirables possibles du médicament LAMICTAL

Dans le traitement de l'épilepsie, les effets indésirables suivants ont été observés :
  • Réactions allergiques ; les plus fréquentes sont des éruptions de boutons, le plus souvent bénignes, mais pouvant évoluer vers des lésions graves et exceptionnellement mortelles. La fréquence des réactions cutanées ayant conduit à une hospitalisation est de l'ordre de 1/1000 chez l'adulte et de 1/200 chez l'enfant.

  • Maux de tête, troubles de la vision, tremblements, somnolence, agitation, fatigue, vertiges, troubles digestifs, augmentation paradoxale de la fréquence des crises d'épilepsie.

Dans le traitement des troubles bipolaires, les effets indésirables suivants ont été fréquemment observés : maux de tête, agitation, somnolence, vertiges, bouche sèche, éruption cutanée, douleur articulaire, mal de dos.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Caro369 Il y a un mois 1 commentaire associé

Bonjour,
Sous Lamictal pendant 3 ans, puis test de différents autres antiépileptiques au retour de crises et finalement retour au Lamictal. Résultat : de plus en plus de crises, de plus en plus fortes - passage de légères absences sans perte de conscience et peu invalidantes à des pertes de consciences, désorientation, chutes et crises tonicocloniques ... Se peut-il que la prise d'antiépileptiques aie eu pour conséquence au final d'agraver mon épilepsie?
Merci pour votre réponse.

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Il y a un mois 0 commentaire associé

Bonjour 

C'est un risque connu ,consultez votre médecin. Vous pouvez déclarer vous-même cet effet indésirable potentiel sur le site : (Lien non autorisé)

+0 -0
8Lilou8 Il y a 5 mois 0 commentaire associé

Bonjour, je suis très sensible à tous les médicaments donc un faible dosage est suffisant. Je prends Lamictal et Dépakine depuis près de 15 ans (ou plus). Depuis plusieurs années, je suis à 200 25 Lamictal (le matin) et Dépakine 250 Chrono le soir. Il y a eu le Covid et elle a pris sa pension donc me trouver un nouveau neurologue épileptologue sera compliqué avant longtemps (2 à 3 mois d'attente pour un rdv). En 2010, je suis devenue intolérente au Lactose, en 2015 c'était au Gluten et en 2017, ca s'est généralisé au Fodmap. Je ne peux plus manger grand chose .. avec le temps, je suis à 48kgs et je n'ai plus les réserves de graisses qui m'ont sauvé précedemment ! A ca, s'est ajouté de gros problème d'épuisement (impossibilité de sortir du lit et une sensation de peser 1 tonne) jusqu'à 6 heures après la prise du Lamictal. L'an passé, se sont ajoutés des raideurs (chaque jour jusqu'à près de 19h). En novembre, j'ai eu un épisode de Nystagmus et fin mars, 2 fois de l'ataxie tout juste après la prise. En fin de matinée, un proche a pu me faire vomir et je me suis sentie mieux au bout de 2 à 3h. J'ai été effrayée, j'ai stoppé net mon traitement. Une crise est su

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
BZDZ Il y a 5 mois 1 commentaire associé

Bonjour, à une dose entretien élevée (400 mg) est-il nécessaire, en cas d'augmentation, de la faire progressivement comme à l'introduction du traitement ? Merci.

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Il y a 5 mois 0 commentaire associé

Bonjour

Cela dépend d'élements liés au contexte, à la maladie et à la tolérance passée de cette famille de médicaments par la personne concernée. Je ne peux donc pas répondre à votre question.

+0 -0
KLYNOS Il y a un an 1 commentaire associé

Bonjour, 

ma fille  âgée de 8 ans est sous Lamictal depuis deux ans révolus, elle devrait donc commencer un sevrage du médicament puisque le neurologue nous avait dit qu'à partir de deux ans sans crise on pouvait commencer le sevrage. Je précise que c'est un épilepsie bien dosée, puisque la posologie n'a pas été augmentée depuis le début, et aucne crise non plus.

Ma question est la suivante, est-il vrai que le sevrage ne durera pas plus de quinze jours? Il y a quelques années elle était sous Keppra, mais lorsqu'on a changé de médicament au profit du Lamictal, le sevrage du Keppra 5au profit du Lamictal) avait pris 3 mois. Merci pour votre réponse.  

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Il y a un an 0 commentaire associé

Bonjour

La réponse est difficile, car je ne peux donner que des réponses générales. En général, le sevrage dure en effet plusieurs mois https://www.larevuedupraticien.fr/article/quand-et-comment-arreter-un-medicament-antiepileptique mais ce n'est pas une règle absolue. mais en fonction du dossier de votre fille, du contexte de ses crises passées, et de l'expérience du neurologue, ce dernier a pu juger que 15 jours suffisaient.

+0 -0
Abadi Il y a un an 1 commentaire associé

Bonjour 

je prenais le Lamictal le midi en mangeant mais je remarquai que cela ralentissait ma digestion. Depuis je le prends le soir avant de me coucher. Y'a t'il un risque de mal dormir ? Ma neuro me disait qu'il pouvait empêcher de bien dormir.

merci d'avance 

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a un an 0 commentaire associé

Bonjour

C'est possible, mais absolument pas certain, cela peut aussi faciliter l'endormissement ! Vous le saurez en essayant.

+0 -0
SD76 Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, Je suis actuellement sous traitement Depakote 250 le matin plus 100 lamictal et 100 lamictal le soir depuis trois semaines. J'ai des effets secondaires tremblements, courbature, douleurs aux articulations, cauchemars, perte des cheveux. Y a t'il une chance que ces symptômes disparaissent aux fur et à mesure de la prise du traitement si le corps s'habitue à ce dernier? Par avnce merci pour votre retour
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour, C'est possible, mais impossible à prévoir. Vous pouvez déclarer ces effets indésirables potentiels sur le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/...
+0 -0
SD76 Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, J'étais sous Depakote mais avec des effets secondaires (tremblements, problèmes gastriques), le psychiatre qui me suit souhaite que je passe au Lamotrigine. J'avais un depakote 500 le matin et un lamotrigine 50 le soir. Et je passe à un lamotrigine 100 le soir pendant 15 jours puis un le matin et le soir. Cela fait seulement deux jours que j'ai pris un Lamotrigine le soir et j'ai déjà des tremblements et des courbatures. Pensez vous que ces effets secondaires peuvent disparaitre une fois que l'organisme s'accoutume à la molécule ou dois je demander un rendez-vous à mon médecin pour revoir le dosage dès maintenant. Merci pour vos conseils.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour Deux jours c'est en effet trop court pour que vous puissiez espérer voir diminuer ces effets indésirables. Patientez quelques jours de plus, et si ce persiste consultez ou téléconsultez votre médecin. Vous pouvez déclarer cet effet indésirable potentiel sur le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/...
+0 -0
Jacquelyne Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, On vient de me prescrire du Lacmital 25 mg/jour pour un syndrome de neige visuelle, avec un ECG à faire 10 jours après le début du traitement. Je suis asthmatique. Par ailleurs, je suis sous Aérius en raison de nombreuses allergies et j'ai une insuffisance mitrale. Je n'ai pas démarré le traitement en raison des effets secondaires décrits. Ce traitement est-il risqué dans mon cas ?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître les détails de votre dossier médical et de pouvoir dialoguer avec vous. Ce n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez ou téléconsultez votre médecin.
+0 -0
MorganeVsr Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, on m’a prescrit du Lamictal à augmenter progressivement pour arriver à un dosage de 100mg matin et 100mg le soir. Dès que ce dosage a été atteint, j’ai commencé à présenter un léger eczéma. Il m’a alors été conseillé de diminuer le dosage à 50mg matin et 50mg le soir. Depuis, mon eczéma diminue, et a presque disparu. Est-il possible de présenter ces signes qu’à partir d’un certain dosage ? D’avance merci.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Oui, c'est possible. Vous pouvez déclarer cet effet indésirable potentiel sur le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/...
+0 -0
Gwen85 Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, j'ai repris le lamictal après 3 mois d'arrêt (dépression). J'ai repris ma dernière dose et après avis médical, je pouvais monter à 300mg /j mais de façon progressive. Du coup, ne voulant pas attendre plusieurs semaines avant d'arriver à ce nouveau dosage, j'ai pris directement du 300mg. Je me suis retrouvée aux urg pour dyspnée+++ (est-ce liée au ttt?), malaises à répétition, vomissements, céphalées, DA. Dans le doute, ils m'ont fait tester au COVID, vu que j'ai été en contact avec des patients avérés. Merci d'avance
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour C'est possible, mais le doute existe.
+0 -0
Enima Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, Je prends du Lamictal 200mg matin et soir depuis 6 ans. Depuis un mois je suis passé un un seul comprimé 200mg le soir. Les deux premières semaines après la réduction de la dose ça allait mais depuis deux semaines, je n'ai plus envie de faire des choses qui me coûtent de l'énergie principalement travailler (je suis en télétravail depuis le début du confinement), j'ai dû prendre une semaine de congés en pensant que c'était l'effet du confinement mais après la reprise toujours ce besoin de dormir et aucune envie de travailler, est ce que cela pourrait être lié à la réduction de la dose ? Et si c'est le cas, est ce juste une période qui va passer ? Merci
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez ou téléconsultez votre médecin.
+0 -0
Debs33 Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Ma fille de 10 ans , et bientôt 11 dans 3 mois, a été détectée épileptique à la fin de son CE2: 4 crises toniques en 6 mois; à l’époque, nous vivions à Paris, et c’est une petite fille qui souffrait beaucoup de sa nom maigreur ( par rapport à ses copines squelettiques) et qui trouvait qu’elle ne servait à rien, nulle en tout... le bonheur pour des parents qui passent leur temps à la valoriser! De plus, son EEG de nuit a bien révélé sa photosensibilité; nous vivons aujourd’hui à Bordeaux depuis 2 ans, et là, entre la prise du lamictal à 80 mg et la baisse de stress: plus rien: au contraire: elle s’est mise à fond à la natation, ses résultats scolaires n’ont rien à voir, tout va bien et son lamictal a été baissé à 50mg l’an dernier. Mais: un EEG à été passé il y a une semaine, comme il est bon, son neurologue a décidé de tout stopper: et si problème, il faut aller voir un psy ! Ça fait 4 jours que nous avons baissé à 25mg,
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Erigan Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour, ma situation est un peu complexe, j'ai rendez-cous avec ma neurologue au mois de juillet, mais un avis au préalable serai utile, Je prend de nombreux médicaments, Gabapentine 800 mg matin midi soir, Lamictal 100 mg matin et soir, sifrol (pour le syndrome des jambes sans repos) puis plus tard dans la soirée urbanyl (arrêt bientôt), , mirtazapine, mais seul la Gabapentine,le sifrol et bien sur le lamictal sont concernés, Je prend le sifrol et la Gabapentine vers 22 heure, et peu après (23 h) le lamictal, Dans la première phase pas de problème mais peu de temps après la prise du lamictal je vois des trucs bizarre : des insectes volants, des souris et même un rat, Cela ne dure pas lontent, Y aurait'il interaction entre ces trois médicaments, je sais que le cas est complexe et j'ai peu d'espoir d'avoir une réponse, mais de toute façon merci du travail que vous faite,
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il n'y a pas d'interactions décrites entre ces trois médicaments.
+0 -0
Sophiejca Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour. Je prends un LAMICTAL 100 et deux deroxat 20 par jour. J'ai l'impression de ne plus ressentir d'émotions négatives mais je ne ressens plus les positives non plus. Est-ce un effet d'un de ces deux médicaments ?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour C'est tout à fait possible.
+0 -0
Alan29 Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Bonjour j ai fais 4 crise d epilepsie en 8 ans tonico clonique 3 était du a une grosse cuite la veille et Manque de sommeil l autre du a un très gros stresse ya un mois j ai commencé le lamicale par petite dose 15 mg pendant 15 jours et ensuite 50 mg pendant 15 jours je le prend le soir et ensuite je passerai a 75 mg et 100 mg mon neurologue m'a conseiller de prendre ce traitement mais j ai clairement envie d arrêter car ses contrariant je voudrais savoir si sa ferai quelque chose si j arrête maintenant a 50 mg par exemple si je risque de faire une crise du a l arrêt du traitement
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez votre médecin.
+0 -0
Voir plus de commentaires
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster