Information patient
  • ISOTPTINE 40 mg et 120 mg
  • ISOPTINE LP 240 mg
Mise à jour : Mardi 19 janvier 2021
Famille du médicament :

Inhibiteur calcique

Dans quel cas le médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs calciques. Il a une action vasodilatatrice qui lutte contre la contraction des artères et une action antiarythmique qui modifie la vitesse de transmission de l'influx nerveux au sein du muscle cardiaque, inhibant ainsi les contractions anarchiques.

Il est utilisé dans :
  • le traitement de l'angine de poitrine,

  • la prévention et le traitement de certains troubles du rythme cardiaque,

  • le traitement de fond de l'hypertension artérielle (gélule à 120 mg),

  • la prévention des récidives d'infarctus du myocarde (gélule à 120 mg).

Présentations du médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg

ISOPTINE 40 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 75
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,14 €.
ISOPTINE 120 mg : gélule (jaune) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,82 €.
ISOPTINE 120 mg : gélule (jaune) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 8,00 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg

p cpp gél
Vérapamil chlorhydrate40 mg120 mg
Lactose++
Excipients communs : Fer jaune oxyde, Lactose, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Amidon de maïs, Amidon de pomme de terre, Calcium carbonate, Carmellose sodique, Cire Hoechst E, Gélatine, Gomme arabique, Povidone, Saccharose, Silice colloïdale, Sodium laurylsulfate

Contre-indications du médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • bloc auriculoventriculaire grave et certaines maladies de l'automatisme cardiaque,

  • insuffisance cardiaque mal équilibrée malgré un traitement spécifique,

  • hypotension artérielle grave,

  • enfant de moins de 15 ans (gélule à 120 mg),

  • en association avec les médicaments contenant du dantrolène (en perfusion), de l'ivabradine, du pimozide ou du millepertuis.

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique, d'altération du fonctionnement des reins, de maladie neuromusculaire (myasthénie grave par exemple) et chez la personne âgée.

Une hépatite peut exceptionnellement survenir pendant le traitement. Certains signes évocateurs doivent vous amener à consulter votre médecin : douleurs abdominales, perte de l'appétit, nausées, fatigue anormale, fièvre inexpliquée, jaunisse.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament est susceptible de diminuer l'aptitude à la conduite automobile ou au maniement de machines dangereuses. Assurez-vous que vous supportez bien ce médicament en début de traitement ou lors d'une augmentation de posologie avant de conduire ou d'utiliser une machine. De plus, le vérapamil peut augmenter les effets de l'alcool.

Interactions du médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant :
  • de l'ivabradine (PROCORALAN et génériques) : risque d'augmentation des effets indésirables de ces médicaments,

  • du pimozide (ORAP) : risque de troubles du rythme cardiaque,

  • du millepertuis : risque de baisse de son efficacité.

Il peut interagir avec les antiarythmiques, les bêtabloquants et les médicament contenant de la colchicine, de la quinidine, du fingolimod, de l'ibrutinib ou de l'olaparib.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un antiépileptique, un médicament susceptible de favoriser les torsades de pointes ou un médicament contenant de la ciclosporine, de l'atorvastatine, de la simvastatine, de la buspirone, de la rifampicine ou de la digoxine.

En outre, l'effet antihypertenseur de ce médicament peut être augmenté par certains médicaments tels que les neuroleptiques, les antidépresseurs imipraminiques, les médicaments contenant du baclofène.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel en quantité infime. Par prudence, il est préférable de le prendre après la tétée et d'informer le médecin qui suit l'enfant.

Mode d'emploi et posologie du médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg

Les comprimés et les gélules doivent être avalés tels quels, avec une quantité suffisante de liquide, de préférence pendant ou juste après le repas.

Posologie usuelle :

1 ou 2 comprimés à 40 mg, 3 fois par jour ou 1 gélule à 120 mg, 2 ou 3 fois par jour.

Conseils

Le traitement médicamenteux ne dispense pas des mesures simples pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées, lutte contre l'excès de poids.

En cas de constipation, susceptible d'être aggravée par ce médicament, le médecin pourra éventuellement prescrire un laxatif lubrifiant.

Effets indésirables possibles du médicament ISOPTINE 40 mg et 120 mg

Fréquents (1 à 10 % des cas) : constipation, nausées, douleurs abdominales, maux de tête, sensation de vertiges, ralentissement important du cœur, baisse de la tension artérielle, rougeur du visage, œdème des jambes.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : douleurs abdominales, palpitations, tachycardie, fatigue.

Rares : vomissements, fourmillement des extrémités, tremblements, somnolence, bourdonnement d'oreilles, transpiration excessive.

Fréquence indéterminée : douleur musculaire ou articulaire, bloc auriculoventriculaire, insuffisance cardiaque, gonflement des gencives nécessitant une hygiène buccale soigneuse, atteinte du foie (voir Attention), troubles de l'érection, gynécomastie, écoulement anormal de lait par le mamelon, chute de cheveux, urticaire, démangeaisons, éruption cutanée potentiellement grave.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster