Mise à jour : 23 avril 2024
Publicité
Information patient
  • IPRATROPIUM TEVA
Famille du médicament : Bronchodilatateur par voie inhalée

Ce médicament est un générique de ATROVENT solution pour nébulisation

Dans quel cas le médicament IPRATROPIUM TEVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un bronchodilatateur qui appartient à la famille des anticholinergiques (atropiniques). Il agit localement contre la contraction anormale des muscles de la paroi des bronches. Il n'est pas diffusé dans l'organisme. Son action apparaît rapidement (quelques minutes) et se poursuit 4 à 6 heures.

Il est utilisé, en association avec un bronchodilatateur d'action rapide, dans le traitement des crises d'asthme graves et des poussées de bronchite chronique de type obstructif (BPCO).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament IPRATROPIUM TEVA

IPRATROPIUM TEVA Enfant 0,25 mg/ml : solution pour inhalation par nébuliseur ; boîte de 30 unidoses de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 8,01 €.
IPRATROPIUM TEVA Adulte 0,5 mg/2 ml : solution pour inhalation par nébuliseur ; boîte de 10 unidoses de 2 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 3,74 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament IPRATROPIUM TEVA

p dosep dose
Ipratropium bromure0,25 mg0,5 mg
Excipients communs : Eau ppi, Sodium chlorure
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Acide chlorhydrique, Acide chlorhydrique dilué

Attention

Ce médicament n'est jamais utilisé seul, mais en complément d'un bronchodilatateur de courte durée d'action. Du fait de son mode d'administration (nébulisation), il est le plus souvent administré par un médecin dans un contexte d'urgence, lorsque la crise d'asthme ou la poussée de bronchite chronique demande des inhalations à doses élevées.

Généralement, un asthme aigu grave nécessite une hospitalisation pour mettre en place un traitement complémentaire (par corticoïdes ou par oxygène).

En cas de mucosités abondantes ou d'infection des bronches, l'efficacité du médicament peut être diminuée.

La solution, si elle est projetée accidentellement dans l'œil, peut provoquer un glaucome aigu chez les personnes prédisposées. Il est nécessaire de s'assurer que le masque du nébuliseur soit mis correctement sur le visage et que la solution nébulisée n'atteigne pas les yeux.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes âgées, notamment en cas d'adénome de la prostate.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer parfois des étourdissements et des troubles de la vue.

Interactions du médicament IPRATROPIUM TEVA avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un autre médicament ayant un effet atropinique (tels que les antidépresseurs imipraminiques, certains antihistaminiques H1, certains antiparkinsoniens, certains antispasmodiques ou certains neuroleptiques).

Mode d'emploi et posologie du médicament IPRATROPIUM TEVA

La solution s'administre par voie inhalée à l'aide d'un nébuliseur adapté, diluée dans du sérum physiologique. La nébulisation dure habituellement 10 à 15 minutes. Après l'inhalation, la solution restant dans l'appareil doit être jetée.

Posologie usuelle :

  • Enfant : 0,25 mg par nébulisation, soit 1 unidose Enfant par nébulisation.

  • Adulte : 0,50 mg par nébulisation, soit 1 unidose Adulte par nébulisation.

Les nébulisations peuvent être répétées toutes les 20 à 30 minutes.

Conseils

Ce médicament est à prescription restreinte : il ne peut être prescrit que par un pneumologue ou un pédiatre.

Effets indésirables possibles du médicament IPRATROPIUM TEVA

Fréquents (1 à 10 % des personnes) : maux de tête, sensation de vertiges, toux, irritation de la gorge, bouche sèche, nausées.

Peu fréquents (moins de 1 % des personnes) : spasmes des bronches ou du larynx, constipation, vomissements, diarrhée, inflammation de la bouche, gorge sèche, palpitations, troubles oculaires (mydriase, augmentation de la tension intraoculaire, glaucome à angle fermé, douleur ou rougeur oculaire, vision trouble, halo lumineux) notamment en cas de projection dans les yeux, rétention urinaire, éruption cutanée, démangeaisons, œdème de Quincke.

Rares (moins de 0,1 % des personnes) : tachycardie, urticaire.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité
Publicité
Document utile
Actualité liée
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster