eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr
Information patient
Mise à jour : Mardi 20 Octobre 2020
Famille du médicament :

Anti-inflammatoire non stéroïdien

Dans quel cas le médicament INDOCID est-il prescrit ?

Ce médicament est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte contre l'inflammation et la douleur, fait baisser la fièvre et fluidifie le sang.

Il est utilisé chez l'adulte dans :
  • le traitement symptomatique des rhumatismes inflammatoires (notamment polyarthrite rhumatoïde et spondylarthrite ankylosante) et de certaines arthroses invalidantes. ;

  • dans le traitement de courte durée des douleurs aiguës d'arthrose, de certaines inflammations (tendinite, bursite, épaule douloureuse aiguë), des arthrites (dont la goutte) et des sciatiques sévères ;

Présentations du médicament INDOCID

INDOCID 25 : gélule (ivoire) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,78 €.
INDOCID 100 : suppositoire ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 3,43 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament INDOCID

p gélp suppos
Indométacine25 mg100 mg
Lactose+
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament INDOCID

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'allergie ou d'asthme provoqué par la prise d'AINS, y compris l'aspirine ;

  • antécédent d'hémorragie digestive au cours d'un précédent traitement par AINS ;

  • ulcère de l'estomac ou du duodénum, antécédent d'ulcère ou d'hémorragie digestive récidivant ;

  • insuffisance hépatique grave ;

  • insuffisance rénale grave ;

  • insuffisance cardiaque grave ;

  • enfant de moins de 15 ans ;

  • inflammation ou saignement récent du rectum (suppositoire) ;

  • grossesse (à partir du 6e mois).

Attention

Tout traitement prolongé ou surdosage d'AINS expose à des effets indésirables graves.

Certaines situations doivent conduire à ne poursuivre le traitement qu'après un avis médical :
  • brûlures d'estomac importantes ou selles noires et nauséabondes pouvant traduire une irritation ou un saignement du tube digestif ;

  • éruption cutanée sans cause évidente ;

  • crise d'asthme ;

  • fatigue inhabituelle et intense, ou baisse brutale et importante du volume des urines chez une personne souffrant d'insuffisance cardiaque, déshydratée ou traitée par diurétique.

Des précautions sont nécessaires en cas de risque hémorragique, notamment digestif (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, de troubles nerveux, d'épilepsie ou de maladie de Parkinson.

Des études cliniques suggèrent que l'utilisation de certains AINS, notamment lors de traitements prolongés à forte dose, peut s'accompagner d'une faible augmentation du risque d'accident cardiovasculaire (tel qu'un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral). Votre médecin peut être amené à prendre en compte certaines situations : problèmes cardiaques, antécédent d'accident vasculaire cérébral, hypertension artérielle, diabète, excès de cholestérol dans le sang ou tabagisme.

Un examen ophtalmologique est recommandé en cas de traitement prolongé ou de survenue d'une sensation de brouillard visuel.

Les AINS ont un effet inhibiteur sur l'ovulation et sont susceptibles de diminuer la fertilité chez la femme. Cet effet est réversible à l'arrêt du traitement.

Certains médecins considèrent que les anti-inflammatoires peuvent diminuer l'efficacité des dispositifs intra-utérins (stérilets) et exposer à un risque de grossesse non désirée. Ce risque est très controversé.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer parfois des étourdissements et des troubles de la vue.

Interactions du médicament INDOCID avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les médicaments suivant:
  • l'aspirine (lorsqu'elle est utilisée à des doses supérieures à 500 mg par prise) et les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : augmentation du risque d'ulcère et d'hémorragie digestive ;

  • les anticoagulants oraux et injectables : augmentation du risque hémorragique ;

  • le lithium (TÉRALITHE) : augmentation du taux de lithium dans le sang ;

  • le méthotrexate (pour des doses supérieures à 20 mg par semaine) : risque d'augmentation de la toxicité du méthotrexate.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un diurétique, un inhibiteur de l'enzyme de conversion, un inhibiteur de l'angiotensine II, un antiagrégant plaquettaire, un corticoïde, un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine, un bêtabloquant.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Des effets néfastes pour l'enfant à naître ont été mis en évidence lorsque les AINS sont utilisés au cours des 4 derniers mois de la grossesse ; le risque existe même avec une seule prise et même si la grossesse est à terme. L'usage de ce médicament est contre-indiqué pendant cette période.

Pendant les 5 premiers mois, l'effet de ce médicament est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Les AINS passent dans le lait maternel. Leur utilisation chez la femme qui allaite est déconseillée sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament INDOCID

Les gélules doivent être avalées, sans être ouvertes, avec un verre d'eau, de préférence au cours des repas.

Les suppositoires sont utilisés de préférence le soir au coucher.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 50 à 150 mg par jour, répartis en plusieurs prises.

Conseils

Ne dépassez pas la posologie ni la durée de traitement prescrites par votre médecin, afin de limiter les effets indésirables.

Les anti-inflammatoires ne sont pas des médicaments anodins. Du fait de la possibilité d'effets indésirables graves, ils ne doivent être utilisés que lorsqu'ils sont nécessaires, ce qui n'est pas le cas pour les affections rhumatismales peu douloureuses et les traumatismes bénins.

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le conseillez pas à un proche et ne le réutilisez pas sans avis médical.

Les suppositoires contenant des substances irritantes pour la peau, les yeux, les muqueuses, il est particulièrement important de se laver les mains après les avoir manipulés.

Les effets indésirables de ce médicament sur l'estomac peuvent survenir aussi bien avec les suppositoires qu'avec les gélules.

Effets indésirables possibles du médicament INDOCID

Les effets indésirables les plus fréquents sont digestifs : nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, ballonnements, constipation, gastrite, aggravation d'une maladie de Crohn ou d'une rectocolite hémorragique.

Maux de tête (pouvant nécessiter l'arrêt du traitement), vertiges, fatigue.

Rarement :
  • ulcère de l'estomac ou du duodénum, hémorragie du tube digestif, le plus souvent lors de traitement à forte dose ;

  • réaction allergique : éruption cutanée, démangeaison, œdème, asthme ;

  • confusion mentale, troubles du sommeil, troubles nerveux, fourmillement des extrémités, aggravation d'une épilepsie ou d'une maladie de Parkinson ;

  • troubles de la vision ou de l'audition ;

  • hypertension artérielle, palpitations, douleur thoracique... ;

  • anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases, hyperkaliémie.

Les suppositoires peuvent aussi provoquer une irritation locale : démangeaisons, sensation de brûlure, saignement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster