Information patient
  • IMOVANE
Mise à jour : Mardi 22 juin 2021
Famille du médicament :

Hypnotique

Dans quel cas le médicament IMOVANE est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypnotique (somnifère) dont les propriétés sont proches de celles des benzodiazépines.

Il est utilisé dans le traitement de l'insomnie passagère.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament IMOVANE

IMOVANE 3,75 mg : comprimé ; boîte de 5
Sur ordonnance (Liste I), durée de prescription limitée à 4 semaines - Remboursable à 15 % - Prix : 1,14 €.
IMOVANE 3,75 mg : comprimé ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I), durée de prescription limitée à 4 semaines - Remboursable à 15 % - Prix : 1,83 €.
IMOVANE 7,5 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 5
Sur ordonnance (Liste I), durée de prescription limitée à 4 semaines - Remboursable à 15 % - Prix : 1,06 €.
IMOVANE 7,5 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I), durée de prescription limitée à 4 semaines - Remboursable à 15 % - Prix : 2,08 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament IMOVANE

p cpp cp
Zopiclone3,75 mg7,5 mg
Amidon de blé (gluten)++
Lactose++
Excipients communs : Amidon de blé, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Sodium carboxyméthylamidon, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Opadry, Phosphate dicalcique, Phosphate dicalcique dihydrate

Contre-indications du médicament IMOVANE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance hépatique grave,

  • insuffisance respiratoire grave,

  • syndrome d'apnée du sommeil,

  • myasthénie,

  • intolérance au gluten.

Attention

Certaines insomnies peuvent traduire une dépression masquée et justifier un traitement spécifique.

Une prise prolongée de somnifère, surtout à doses importantes, peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments, substances ou à l'alcool.

L'arrêt brutal de ce médicament expose à un syndrome de sevrage : réapparition de l'insomnie, anxiété, maux de tête, douleurs musculaires. Il faut donc s'entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d'autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Un trouble du sommeil persistant ne doit pas vous conduire à augmenter les doses, mais à consulter votre médecin.

Ce médicament expose à un risque de chute chez la personne âgée ayant l'habitude de se lever la nuit.

Un réveil nocturne après la prise du médicament peut entraîner des troubles de la mémoire, parfois angoissants.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament est un somnifère. Conduire ou utiliser une machine dangereuse dans les heures qui suivent sa prise est bien sûr contre-indiqué. La durée de l'effet sédatif, ainsi que son intensité, est très variable d'une personne à l'autre. Il vous appartient de vérifier, après les premières prises, que la persistance éventuelle d'une somnolence au réveil est compatible avec la poursuite de vos activités habituelles.

Interactions du médicament IMOVANE avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques...) ou en cas de traitement par la buprénorphine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne doit pas être utilisé sans avis médical pendant la grossesse. Les fortes doses au cours des 6 derniers mois sont déconseillées. En fin de grossesse, un traitement par benzodiazépine, même à faible dose, peut être responsable d'effets indésirables chez le nouveau-né : une surveillance médicale du nouveau-né est alors nécessaire pendant 1 à 3 semaines selon les cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament IMOVANE

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, juste avant le coucher.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé à 7,5 mg, le soir au coucher.

  • Personne de plus de 65 ans, insuffisant hépatique, rénal ou respiratoire : 1 comprimé à 3,75 mg ou 1/2 comprimé à 7,5 mg, le soir au coucher.

Conseils

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise. Ne le conseillez pas à une autre personne et ne le réutilisez pas ultérieurement sans avis médical.

La durée de prescription des hypnotiques doit être la plus courte possible. Dans certaines situations, le traitement doit toutefois être prolongé. Il appartient alors au médecin de réévaluer périodiquement la nécessité de le poursuivre ou de l'interrompre.

Les somnifères ne sont pas la seule réponse aux troubles du sommeil. Une meilleure hygiène de vie, une consommation modérée d'excitants (y compris les boissons alcoolisées) permettent aussi de lutter efficacement contre les insomnies.

Effets indésirables possibles du médicament IMOVANE

Le plus fréquent : pertubation du goût (goût amer, métallique).

Sensation d'ivresse, maux de tête, troubles de la coordination des mouvements, confusion des idées, somnolence (en particulier chez la personne âgée), troubles du sommeil.

Modification de la libido, éruption cutanée avec ou sans démangeaisons, vision double, troubles digestifs, faiblesse musculaire, fatigue.

Exceptionnellement : élévation des transaminases.

Dans certaines circonstances et chez certaines personnes :
  • réactions paradoxales avec augmentation de l'anxiété, agitation, agressivité, confusion des idées, hallucinations ;

  • amnésie antérograde.

Ces troubles nécessitent l'arrêt du traitement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Sarah19 Il y a un an 1 commentaire associé
Bonjour. Je suis inquiète car hier soir j'ai pris mon imovane à 22h mais ne dormant pas à 1h30 du matin j'en ai repris un me disant que j'avais du prendre un placébo. Le problème c'est qu'étant mal réveillée, au lieu de prendre mon traitement de ce matin je me suis trompée et au lieu de prendre mes antidépresseurs avec mon demi seresta, j'ai pris mes antidépresseurs avec encore un somnifère à 7h ? A quoi puis je m'attendre ? S'il vous plaît ? Je suis inquiète. Merci d'avance
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a un an 0 commentaire associé
Bonjour Le risque est celui d'une somnolence. Ne conduisez pas ce jour et n'ayez aucune pratique ou activité potentiellement dangereuse.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
cancer74 Il y a 2 ans 1 commentaire associé
Que faire lorsque l'on est résistant au zopiclone et que l'Imovane ne sert strictement à rien? J'ai aussi des problèmes lors d'anesthésie car je lute contre le sommeil et malgré l'intervention de l'anesthésiste le réveil est fréquemment trop rapide
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a un an 0 commentaire associé
Bonjour Votre demande s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
GaBuZoMeu Il y a 2 ans 0 commentaire associé
Voir l'accident de Millas: La juge d'instruction du pôle "accidents collectifs" de Marseille a envoyé, en novembre, des réquisitions judiciaires au laboratoire pharmaceutique Sanofi, fabricant de la zopiclone, l'hypnotique commercialisé par le groupe français sous le nom d'Imovane, un médicament pris par la conductrice. Dans sa réponse, que franceinfo a pu consulter, Sanofi explique que ce médicament "comporte un pictogramme rouge de niveau 3 considéré comme le niveau le plus élevé et équivalent à une interdiction de conduire". Le laboratoire joint également une photo de la boite d’Imovane telle qu'elle est vendue en pharmacie, et sur laquelle est visible un triangle avec une voiture à l’intérieur sur fond rouge, accompagnée d'une mise en garde : "Attention danger : ne pas conduire !" Vous êtes prévenu ! Conduite sous Imovane (molécule zopiclione) à vos risques et périls et ... ceux des autres, on rappelle Six collégiens sont morts dans cette collisio
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Le mieux est de prendre un bon verre de vin et d'éviter toutes ces drogues. Mais quand on a eu la stupidité de se laisser prescrire ces médicaments, et de s'y accrocher (c'est le but), il faut faire en sorte d'en prendre le moins possible et de ne jamais augmenter la dose. Si tous nous dormons mal, c'est que nous vivons dans un environnement hyper toxique et sciemment empoisonné (voir chemtrails par exemple). Les ondes électromagnétiques, les ondes sonores dues au béton, la nourriture ogm et pesticidée (en réalité avariée et très toxique). Les adolescents sont les premières victimes d'un rythme de vie et d'études particulièrement étudié pour rendre malade nos jeunes et les mener à la dépression très sûrement (et donc consommation de drogue). Le mieux est d'aller vivre dans des endroits verdurés, remplis d'oiseaux, de plantes, d'arbres (en respectant la nature environnante) et vous verrez tous que vous serez guéris.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
imovane c de poison
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+5 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Chantaldu61, Il peut effectivement y avoir, chez certains utilisateurs, une somnolence persistant après la nuit. IL faudrait rapidement en parler avec le médecin qui lui prescrit ce médicament, afin de voir si une demi dose suffirait, ou une autre approche, médicamenteuse ou non...
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Ma mère de 82 ans en prend un le soir. Dans le 1/4 d'heure, elle est complètement shootée. Non seulement, elle perd la pleine conscience des choses mais elle se lève tout de même durant la nuit étant sous l'effet de ce médicament d'où des chutes durant la nuit (état de somnanbulisme) car elle se relève sans se réveiller vraiment et croit à une intrusion quand elle découvre des meubles renversés. Les effets du médicament persiste-t-il longtemps après, même durant la journée?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+1 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
MP comment pouvez vous dormir avec 3 Imovane alors que la préscription maxi est de 2 par jour ?? merci de me repondre ;)
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+19 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Pendant l'hospitalisation de mon père, les medecins lui ont donné un imovane pour l'aider à dormir. Hallucinations, agitations, confusion, agressivité en ont résulté. Peut être que les reactions peuvent differer d'une personne à une autre, mais je ne conseille pas les hypnotiques, trop risqué. Mon père prend du mirtazapine, et il le tolere tres bien. Pensez au lexomil aussi
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+26 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour, j'avais l'habitude de prendre du noctran 10mg en cas d'insomnie épisodique et malheureusement ce médicament n'est plus sur le marché. Je ne supporte pas le lysanxia que j'ai pris il y a quelques années et peux avoir des palpitations.. Je tolérais parfaitement le noctran à doses modérées . Est-ce que l'imovane pourrait me convenir? Merci à l'avance.J.O
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+20 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Nanou, Nous n'avons pas cette notion de somnambulisme... Le risque qui est décrit lorsque l'on prend Sifrol et Imovane est celui d'une altération de la vigilance (somnolence)
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+34 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Berry85, Il vaut mieux prendre l'un ou l'autre, en fonction des difficultés (endormissement ou réveils précoces).
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+9 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
attention, associé au sifrol,il y a risque de somnambulisme!!! très dangereux car je me suis retrouvée à téléphoner en pleine nuit à je ne sais qui; j'ai commandé pour 3700 euros de livres! sur internet, j'ai aussi joué au poker pour 15 euros, alors que je n'y connais rien! je me suis même rasée un peu les cheveux avec un peigne-rasant; heureusement, je l'ai pris à l'envers et l'arrivée de mon mari a limité les dégats... (le sifrol est prescrit contre les impatiences dans les jambes).
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+3 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Peut on l'associé avec un demi Stilnox
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+3 -0
Modérateur Il y a 7 ans 0 commentaire associé
Bonjour MP, Il y a un risque d'accoutumance, c'est-à-dire qu'au fur et à mesure cela fasse moins d'effet; Cela multiplie aussi les risques d'effets secondaires, et, normalement, ce médicament ne doit pas être pris au long cours... Autant de raisons qui devraient vous inciter à reconsulter, pour tenter de trouver une autre solution pour vous aider à retrouver le sommeil sans ces 3 cachets quotidiens...
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+2 -0
Voir plus de commentaires
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster