Information patient
  • ENTYVIO
Mise à jour : Mardi 23 Novembre 2021
Famille du médicament :

Immunosuppresseur

Dans quel cas le médicament ENTYVIO est-il prescrit ?

Ce médicament est un immunosuppresseur. Il contient un anticorps monoclonal produit par biotechnologie et conçu pour se fixer sur une protéine principalement rencontrée à la surface de certains globules blancs présents dans l'intestin. En bloquant cette protéine, il réduit l'inflammation de l'intestin et les symptômes au cours de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin.

Il est utilisé dans le traitement de fond de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn en cas de réponse insuffisante aux traitements de fond habituels (corticoïdes, immunosuppresseurs) ou par anti-TNF.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ENTYVIO

ENTYVIO 108 mg : solution injectable SC ; boîte de 2 seringues préremplies de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 870,66 €.
ENTYVIO 108 mg : solution injectable SC ; boîte de 2 stylos préremplis de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 870,66 €.
ENTYVIO 300 mg : poudre pour solution à diluer pour perfusion ; 1 flacon de 20 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte -  

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ENTYVIO

p serp stylop fl
Védolizumab108 mg108 mg300 mg
Excipients communs : Arginine chlorhydrate, Histidine, Histidine chlorhydrate monohydrate, Polysorbate 80
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Acide citrique monohydrate, Eau ppi, Saccharose, Sodium citrate dihydrate

Contre-indications du médicament ENTYVIO

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de tuberculose active ou autre infection sévère, telle qu'une septicémie.

Attention

Des cas de réaction allergique grave peuvent exceptionnellement survenir au cours de l'injection ou dans les heures qui suivent ; ce risque justifie la nécessité de réaliser les premières injections en milieu hospitalier où un traitement pourra être entrepris sans délai en cas de problème.

Ce médicament diminue les défenses immunitaires et expose à un risque accru d'infection. Son utilisation nécessite, avant la mise en route du traitement, un bilan approfondi à la recherche d'une infection, notamment de la tuberculose ou d'une hépatite B. Un suivi médical régulier et une vigilance particulière de votre part sont préconisés pendant le traitement : vous devez consulter rapidement votre médecin en cas de fièvre supérieure à 38 °C, de toux, d'amaigrissement, de douleurs dentaires, de brûlures urinaires. Toute infection doit être traitée sans tarder pour éviter les complications.

Avant de prescrire ce médicament, votre médecin s'assure également de l'absence de cancer ou de leucoencéphalite multifocale, une maladie rare du cerveau d'origne infectieuse.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut parfois provoquer des étourdissements.

Interactions du médicament ENTYVIO avec d'autres substances

L'utilisation de vaccins, en particulier de vaccins vivants (contre la fièvre jaune, la rougeole, les oreillons ou la rubéole) doit se faire avec prudence. Avant de débuter le traitement, votre médecin vérifiera si vos vaccins sont à jour, et effectuera éventuellement les rappels utiles.

Informez votre médecin si vous prenez un autre immunosuppresseur.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Chez la femme en âge de procréer, une contraception efficace doit être utilisée pendant le traitement et au cours des 18 semaines suivant son arrêt.

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est peu probable. Néanmoins, l'allaitement est déconseillé pendant toute le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ENTYVIO

Solution à 300 mg : elle doit être reconstituée puis diluée juste avant l'injection. Elle est injectée en perfusion intraveineuse lente de 30 minutes en milieu hospitalier. Lors des deux premières perfusions, une surveillance doit être effectuée pendant la perfusion et dans les deux heures qui suivent. La surveillance est réduite à une heure lors des perfusions suivantes.

Solution à 108 mg : elle se présente en seringue ou en stylo préremplis prêts à l'emploi. Elle est injectée par voie sous-cutanée. Les patients peuvent être formés à la technique d'auto-injection. La première injection doit être réalisée sous la surveillance d'un professionnel de santé. La seringue ou le flacon doivent être sortis du réfrigérateur 30 minutes avant l'injection pour que la solution soit à température ambiante au moment de l'injection.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 perfusion de 300 mg suivie d'une perfusion 2 semaines après, puis 6 semaines après. Les perfusions ont lieu ensuite tous les 2 mois. La solution à 108 mg peut être utilisée en traitement d'entretien après au moins 2 perfusions par voie intraveineuse, à raison de 1 injection à 108 mg toutes les 2 semaines.

Conseils

Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). Il ne doit pas être congelé.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit à l'hôpital par un médecin spécialiste en gastroentérologie et hépatologie ou en médecine interne.

Effets indésirables possibles du médicament ENTYVIO

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : rhume, maux de tête, douleur articulaire.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : infection des voies respiratoires, sinusite, bronchite, mal de gorge, nez bouché, fourmillement des extrémités, nausées, digestion difficile, constipation, ballonnements, fissure anale, hémorroïdes, éruption cutanée, démangeaisons, rougeur de la peau, eczéma, sueurs nocturnes, acné, crampes, mal de dos, faiblesse musculaire, fatigue, fièvre, hypertension artérielle.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : mycose (candidose).

Très rares (moins de 0,1 % des patients) : pneumonie, vision floue.

De réactions d'intensité légère à modérée peuvent survenir pendant la perfusion ou juste après. Les réactions allergiques graves liées à la perfusion sont très rares.

Il est également possible de développer des anticorps dirigés contre ce médicament.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster