Information patient
  • COLOBREATHE
Mise à jour : Mardi 22 juin 2021
Famille du médicament :

Antibiotique par voie inhalée

Dans quel cas le médicament COLOBREATHE est-il prescrit ?

Ce médicament contient un antibiotique de la famille des polymyxines, actif notamment sur Pseudomonas aeruginosa (bacille pyocianique). En cas de mucoviscidose, cette bactérie est source d'infections pulmonaires chroniques qui peuvent contribuer à la dégradation de la fonction respiratoire. L'administration par voie inhalée (nébulisation) permet une diffusion de l'antibiotique sur le site de l'infection, et réduit les risques de toxicité du fait d'un passage minime dans le sang.

Il est utilisé dans le traitement au long cours des infections pulmonaires chroniques dues à Pseudomonas aeruginosa chez les patients atteints de mucoviscidose.

Présentations du médicament COLOBREATHE

COLOBREATHE : poudre pour inhalation en gélule ; boîte de 56 avec dispositif pour inhalation Turbospin
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 30 % - Prix : 936,05 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament COLOBREATHE

p gél
Colistiméthate sodique1 662 500 UI
Excipients : Eau purifiée, Gélatine, Macrogol, Sodium laurylsulfate

Contre-indications du médicament COLOBREATHE

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux antibiotiques de la famille des polymyxines.

Attention

L'inhalation de ce médicament peut entraîner une toux ou un spasme des bronches. La première dose doit être administrée sous surveillance médicale. Un traitement préalable par un bronchodilatateur peut être prescrit par le médecin.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale, de myasthénie ou de porphyrie.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament COLOBREATHE avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec d'autres médicaments toxiques pour le rein ou pour le système nerveux (céfalotine, aminoside, certains myorelaxants...), notamment s'ils sont administrés par voie injectable.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament COLOBREATHE

Ces gélules ne doivent pas être avalées. Elles sont destinées à être utilisées uniquement avec l'inhalateur fourni dans la boîte.

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de l'inhalateur à votre médecin ou votre pharmacien

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 6 ans : 1 gélule, 2 fois par jour.

Conseils

Après chaque inhalation, se rincer la bouche à l'eau afin de réduire le risque de mycose buccale et d'atténuer le goût désagréable lié au produit.

Lorsque plusieurs traitements respiratoires différents ont été prescrits, il est recommandé d'observer l'ordre suivant : bronchodilatateur, kinésithérapie respiratoire, autres médicaments en inhalation et enfin Colobreathe.

Conditions particulières de prescription :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : la première prescription doit être faite à l'hôpital. Les renouvellements peuvent être prescrits par un médecin de ville, mais chaque ordonnance de renouvellement doit être présentée au pharmacien, accompagnée de la prescription hospitalière initiale, valable 6 mois.

Effets indésirables possibles du médicament COLOBREATHE

Très fréquents (plus de 10 % des cas) : goût désagréable, trouble du goût, toux, mal de gorge, altération de la voix, essoufflement.

Fréquents (1 à 10 % des cas) : respiration sifflante, gêne dans la poitrine, bronchospasme, vomissement, nausées, maux de tête, trouble de l'équilibre, douleur articulaire, fatigue, faiblesse.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : perte d'appétit, diarrhée, douleur dentaire, ballonnement, anxiété, somnolence, soif, réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster