Gamme de médicament BRONCHODUAL

fénotérol bromhydrate,ipratropium bromure
Information patient
Mise à jour : Mardi 19 janvier 2021
Famille du médicament :

Association de bronchodilatateurs

Dans quel cas le médicament BRONCHODUAL est-il prescrit ?

Ce médicament est un bronchodilatateur. Inhalé, il agit localement contre la contraction anormale des muscles de la paroi des bronches. Il associe deux substances qui ont un mode d'action complémentaire ciblant différents récepteurs :
  • le fénotérol, un bronchodilatateur de la famille des bêta-2 stimulants, des substances apparentées à l'adrénaline ;

  • le bromure d'ipratropium, un bronchodilatateur de la famille des anticholinergiques (atropiniques).

Son action est rapide (quelques minutes) et se poursuit pendant 5 à 6 heures.

Il est utilisé :
  • dans le traitement de la crise d'asthme,

  • dans la prévention de l'asthme d'effort,

  • dans le traitement continu de la bronchite chronique de type obstructif (BPCO), c'est-à-dire associée à un rétrécissement du diamètre des bronches,

  • dans les périodes d'aggravation de l'asthme ou de la bronchite chronique obstructive (BPCO).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BRONCHODUAL

BRONCHODUAL : solution pour inhalation ; flacon pressurisé (200 doses) avec valve doseuse
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,55 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BRONCHODUAL

p dose
Fénotérol bromhydrate50 μg
Ipratropium bromure20 μg
Excipients : Acide citrique anhydre, Eau purifiée, Éthanol anhydre, Norflurane

Contre-indications du médicament BRONCHODUAL

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de maladie du muscle cardiaque ou de rythme cardiaque rapide et irrégulier.

Attention

Les bronchodilatateurs d'action rapide ne sont pas destinés au traitement de fond de l'asthme qui repose sur d'autres médicaments, inhalés ou non. Leur emploi ne se justifie que dans le traitement de la crise d'asthme ou lors des périodes d'aggravation de la gêne respiratoire.

Lorsque les doses habituellement efficaces deviennent insuffisantes et que les difficultés respiratoires s'accentuent, un traitement complémentaire (par corticoïde ou antibiotique) peut être nécessaire : consultez votre médecin sans tarder.

En cas de crise grave, n'hésitez pas à appeler le 15 pour un conseil ou une aide médicale urgente.

En cas de difficulté à respirer ou à déglutir, de gonflement de la langue, des lèvres et du visage ou de réaction cutanée, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical : il peut s'agit d'une réaction allergique.

Des précautions sont nécessaires en cas d'adénome de la prostate, de glaucome à angle fermé, de maladie cardiovasculaire (insuffisance coronarienne, infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque), d'hypertension artérielle, de mucoviscidose, d'hyperthyroïdie ou d'épilepsie.

Chez les patients diabétiques, des contrôles plus fréquents de la glycémie peuvent être recommandés à l'instauration du traitement.

Ce médicament peut provoquer un glaucome aigu en cas de projection dans l'œil chez les personnes prédisposées : œil rouge, dur et douloureux, avec vision floue. Une consultation d'extrême urgence auprès d'un ophtalmologiste est nécessaire

L'administration de doses élevées d'un bronchodilatateur bêta-2 stimulant peut provoquer une hypokaliémie : un contrôle de votre taux de potassium sanguin peut être prescrit par votre médecin.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament BRONCHODUAL

Pour que l'action du médicament soit optimale, il faut qu'il pénètre profondément dans les poumons. Ceci nécessite de respecter les conseils suivants : tenir le fond de la cartouche dirigé vers le haut et expirer à fond. Introduire l'embout buccal entre les lèvres puis inspirer profondément par la bouche tout en appuyant sur le fond de la cartouche. Retirer l'embout buccal de la bouche en essayant de garder l'air dans les poumons quelques secondes avant de les vider.

Avant la première utilisation, l'aérosol doseur doit être amorcé en appuyant 2 fois sur la valve doseuse sans inhaler les doses. De même, si l'aérosol n'a pas été utilisé pendant 3 jours ou plus, appuyer une fois sur la valve doseuse vers le sol avant l'inhalation.

La cartouche n'est pas transparente. Pour savoir si elle contient encore de la solution, il est possible de retirer la cartouche de l'embout buccal et de la placer dans un récipient rempli d'eau :

  • si elle tombe au fond du récipient, elle est pleine ;

  • si elle flotte verticalement à la surface, elle est à moitié pleine ;

  • si elle flotte inclinée à la surface, elle est vide.

Posologie usuelle :

  • Traitement de la crise d'asthme : 1 ou 2 bouffées dès les premiers symptômes, à renouveler après quelques minutes si l'effet est insuffisant.

  • Traitement des poussées d'asthme ou de bronchite chronique : 2 bouffées, 2 à 4 fois par jour régulièrement réparties dans la journée.

  • Traitement préventif de l'asthme d'effort : 1 ou 2 bouffées, 15 à 30 minutes avant l'exercice.

  • Traitement continu de la BPCO : 2 bouffées, 2 à 4 fois par jour, régulièrement réparties dans la journée.

Ne pas dépasser, au total, 16 bouffées par jour.

Conseils

Lisez attentivement la notice du médicament et n'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

L'utilisation de l'aérosol doseur chez les personnes maîtrisant mal la technique d'inhalation peut être facilitée par l'emploi d'un réservoir en matière plastique (chambre d'inhalation) qui s'interpose entre l'aérosol doseur et la bouche.

Rincez régulièrement l'embout à l'eau et séchez-le avant de l'adapter à la cartouche.

La bronchite chronique s'accompagne souvent de toux : ne prenez jamais d'antitussif ou de fluidifiant bronchique sans l'avis de votre médecin. Les antalgiques opiacés et les somnifères sont également à éviter sans avis médical.

Le flacon est sous pression : conservez-le à l'abri de la chaleur.

Effets indésirables possibles du médicament BRONCHODUAL

Le risque d'effet indésirable apparaît surtout en cas de posologie élevée : tremblements des extrémités, crampes musculaires, accélération du cœur, palpitations, vertiges, nervosité, maux de tête, nausées, vomissements, sécheresse de la bouche, toux, irritation de la gorge.

Rarement : glaucome, vision trouble, troubles du rythme cardiaque, faiblesse ou douleur musculaire, urticaire, sueurs, rétention urinaire, réaction allergique.

Exceptionnellement, la prise de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : ne le réutilisez pas sans avoir pris l'avis de votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Document utile1
  • Bien utiliser l'inhalateur
    BRONCHODUAL
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster