Mise à jour : 03 juillet 2024
Publicité
Information patient
  • BRIMONIDINE EG
Famille du médicament : Collyre antiglaucomateux

Ce médicament est un générique de ALPHAGAN

Dans quel cas le médicament BRIMONIDINE EG est-il prescrit ?

Ce collyre contient une substance qui diminue la pression des liquides contenus dans l'œil (tension intraoculaire). Cette substance est proche de l'adrénaline mais, à la différence de celle-ci, elle n'a quasiment pas d'effet sur le système cardiovasculaire.

Il est utilisé dans le traitement du glaucome à angle ouvert et des autres causes d'hypertension intraoculaire chronique. Il peut être utilisé seul lorsque les collyres bêtabloquants sont contre-indiqués ou en association avec un autre collyre antiglaucomateux lorsque celui-ci a été insuffisant pour réduire la tension intraoculaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BRIMONIDINE EG

BRIMONIDINE EG : collyre ; flacon de 5 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,55 €.

Composition du médicament BRIMONIDINE EG

p 100 ml
Brimonidine tartrate200 mg
Benzalkonium chlorure+
Excipients : Acide chlorhydrique, Acide citrique monohydrate, Alcool polyvinylique, Benzalkonium chlorure, Eau purifiée, Sodium chlorure, Sodium citrate, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament BRIMONIDINE EG

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • nouveau-né et nourrisson de moins de 2 ans,

  • en association avec les IMAO et certains traitements antidépresseurs (antidépresseur imipraminique, miansérine).

Attention

Des précautions sont nécessaires chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires graves, d'un syndrome de Raynaud, d'hypotension orthostatique, d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou de dépression.

Ce collyre contient un conservateur qui est susceptible d'être absorbé par les lentilles de contact souples hydrophiles. Il est recommandé de les enlever avant l'instillation du collyre, et de ne les remettre en place qu'après un délai de 15 minutes.

Attention : conducteurCompte-tenu de la possibilité d'effets indésirables (fatigue, somnolence, vision trouble ou anormale), ce collyre peut, chez certaines personnes, constituer un risque pour la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières utilisations que vous supportez bien ce collyre avant de reprendre la pratique d'une activité à risque.

Interactions du médicament BRIMONIDINE EG avec d'autres substances

Respectez un intervalle d'au moins 15 minutes entre les instillations de collyres différents. Ce délai est nécessaire pour que chaque collyre soit correctement absorbé par l'œil.

Ce collyre ne doit pas être associé avec les médicaments utilisés par voie orale tels que les IMAO, les antidépresseurs imipraminiques et la miansérine.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez d'autres traitements, notamment un médicament sédatif ou un antihypertenseur.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

L'utilisation de ce médicament est déconseillée chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament BRIMONIDINE EG

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival). Évitez de toucher l'œil avec l'embout du flacon.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 goutte dans l'œil malade, matin et soir.

Conseils

Afin de diminuer le passage de la substance dans le sang et d'augmenter l'action locale du médicament, il est recommandé de comprimer les voies lacrymales (angle interne de l'œil) après l'instillation : demander conseil à votre ophtalmologiste.

Ne conservez pas ce collyre plus de 4 semaines après ouverture du flacon.

Effets indésirables possibles du médicament BRIMONIDINE EG

Très fréquents (plus de 10 % des personnes) : irritation ou allergie oculaire avec brûlure, picotements, sensation de corps étranger, rougeur de l'œil, démangeaisons, larmoiement, œdème des paupières ; vision trouble ; sécheresse de la bouche, maux de tête, fatigue, somnolence.

Fréquents (1 à 10 % des personnes) : sensibilité acrrue à la lumière, sécheresse oculaire, troubles digestifs, vertiges, goût anormal.

Peu fréquents (moins de 1 % des personnes) : palpitations, sécheresse du nez, dépression, réaction allergique générale.

Rares : essoufflement.

Très rares : insomnie, hypertension ou hypotension, malaise.

Publicité

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaires est momentanément indisponible.

Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster