Mise à jour : 14 Décembre 2023
Publicité
Information patient
  • BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS
Famille du médicament : Collyre antiglaucomateux

Ce médicament est un générique de GANFORT.

Dans quel cas le médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS est-il prescrit ?

Ce collyre associe deux substances qui ont la propriété de diminuer la tension intraoculaire : le bimatoprost de la famille des prostaglandines et le timolol de la famille des bêtabloquants.

Il est utilisé dans le traitement des maladies dues à un excès de tension intraoculaire, notamment du glaucome à angle ouvert, lorsque les collyres contenant un bêtabloquant ou un analogue des prostaglandines seul n’ont pas été suffisamment efficaces.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS

BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS : collyre ; flacon de 3 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,73 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS

p ml
Bimatoprost0,3 mg
Timolol5 mg
Benzalkonium chlorure+
Phosphates+
Excipients : Acide chlorhydrique, Acide citrique monohydrate, Benzalkonium chlorure, Eau purifiée, Phosphate, Phosphate disodique heptahydrate, Sodium chlorure, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux antiseptiques de la famille des ammoniums quaternaires (présence de benzalkonium),

  • asthme et bronchite chronique grave,

  • insuffisance cardiaque grave (sauf si elle est stabilisée par un traitement spécifique),

  • bloc auriculoventriculaire grave,

  • rythme cardiaque au repos inférieur à 50 battements par minute.

Attention

Compte tenu de l'absorption du collyre par l'œil et du passage possible du bêtabloquant dans le sang, informez votre médecin si vous souffrez de bronchite chronique modérée, de maladie de Raynaud, de maladie cardiaque (angine de poitrine...), d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale, d'hyperthyroïdie et chez les diabétiques (le bêtabloquant peut masquer certains symptômes de l'hypoglycémie, notamment palpitations et accélération du cœur).

Les bêtabloquants aggravent les symptômes des chocs allergiques et nuisent à l'efficacité de l'adrénaline utilisée pour les traiter en urgence. Signalez à votre médecin tout antécédent de choc allergique, même ancien.

Le bimatoprost peut provoquer une perte de graisses autour de l'œil traité, conduisant notamment à un enfoncement de l'œil dans l'orbite et un abaissement de la paupière. Ces changements sont souvent modérés mais peuvent réduire le champ visuel. Ils sont habituellement réversibles à l'arrêt du traitement. La couleur de l'iris, de la peau des paupières ou des cils (qui deviennent plus foncés et plus longs) peut également être modifiée. La modification de la couleur des yeux peut être gênante lorsque la coloration induite par le collyre n'est pas uniforme, ou lorsqu'un seul œ est traité.

Des contacts répétés du collyre avec la peau peuvent provoquer une augmentation de la pilosité aux zones de contact ; évitez que le collyre ne coule sur le visage.

Des précautions sont nécessaires en cas de sécheresse oculaire, d'autre maladie de l'œil (irritation ou inflammation oculaire, vision trouble...), d'herpès oculaire ou d'opération de la cataracte.

En cas d'intervention chirurgicale, prévenez l'anesthésiste de l'utilisation de ce médicament.

Attention : conducteurCompte-tenu de la possibilité d'effets indésirables visuels, ce collyre peut, chez certaines personnes, constituer un risque pour la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières utilisations que vous supportez bien ce collyre avant de reprendre la pratique d'une activité à risque.

Interactions du médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS avec d'autres substances

Certaines substances contenues dans des collyres différents peuvent donner lieu à des interactions médicamenteuses : dans le doute, et sauf indication contraire de votre médecin, respectez un intervalle minimal de 5 minutes entre deux instillations dans le même œil.

Informez votre médecin si vous prenez un bêtabloquant par voie orale, un antiarythmique (comme l'amiodarone), un inhibiteur calcique, un digitalique, un antidiabétique, un antidépresseur (comme la fluoxétine ou la paroxétine) ou de la quinidine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les prostaglandines possèdent des effets potentiellement dangereux pendant la grossesse. Ce collyre ne doit être utilisé chez la femme enceinte qu'en cas d'absolue nécessité.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Son usage est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS

Ce collyre doit être administré chaque jour à la même heure.

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Veiller à ne pas mettre en contact l'embout du flacon avec l'œil ou les doigts pour éviter de contaminer le collyre avec les germes présents sur les paupières ou la peau.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 goutte par jour, soit le matin, soit le soir.

Conseils

Afin de diminuer le passage des substances dans le sang et d'augmenter l'action locale du médicament, il est recommandé après l'instillation d'appuyer avec votre doigt entre l'œil traité et le nez (pour obstruer le canal lacrymal) ou de fermer les paupières pendant deux minutes.

Les lentilles de contact souples doivent être ôtées avant l'instillation du collyre. Elles pourront éventuellement être replacées après un délai de 15 minutes : demandez conseil à votre ophtalmologiste.

Ce collyre ne doit pas être conservé plus de 4 semaines après une première utilisation.

Effets indésirables possibles du médicament BIMATOPROST/TIMOLOL VIATRIS

Très fréquents : rougeur de l'œil.

Fréquents :
  • démangeaisons, sensation de brûlure ou de corps étranger dans l'œil, sensibilité à la lumière, douleur oculaire, larmoiement ou au contraire sécheresse oculaire, troubles de la vue, rougeur, gonflement ou démangeaisons au niveau de la paupière, pousse de poils autour de l'œil, coloration plus foncée de la peau des paupières et autour des yeux, allongement des cils ;

  • maux de tête, écoulement nasal.

Peu fréquents :
  • œdème oculaire, modification de la couleur de l’iris, enfoncement de l'œil dans l'orbite, paupière tombante, tiraillement de la peau des paupières, assombrissement des cils ;

  • essoufflement.

Fréquence indéterminée : vision trouble, insomnie, cauchemars, troubles du goût, vertiges, hypertension, ralentissement excessif du cœur, fatigue, augmentation de la pilosité, chute de cheveux, réaction allergique.

Exceptionnellement, en cas de passage du bêtabloquant dans le sang :
  • sensation de mains et de pieds froids, douleurs d'estomac, nausées, vomissements ;

  • bloc auriculoventriculaire, chute de tension, insuffisance cardiaque, bronchospasme, hypoglycémie, phénomène de Raynaud ;

  • éruption cutanée, aggravation d'un psoriasis ;

  • douleur musculaire, dépression, perte de mémoire, baisse de la libido ;

  • augmentation des transminases.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster