Information patient
Mise à jour : Mardi 23 mars 2021
Famille du médicament :

Inhibiteur calcique

Dans quel cas le médicament BI-TILDIEM est-il prescrit ?

Ce médicament est un vasodilatateur qui appartient à la famille des inhibiteurs calciques. Il augmente la circulation du sang dans les artères coronaires et améliore ainsi l'apport d'oxygène au cœur

Il est utilisé dans le traitement préventif des crises d'angine de poitrine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BI-TILDIEM

BI-TILDIEM 90 mg : comprimé à libération prolongée (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,19 €.
BI-TILDIEM 120 mg : comprimé à libération prolongée (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,19 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BI-TILDIEM

p cp LPp cp LP
Diltiazem chlorhydrate90 mg120 mg
Excipients : Acétyltributyl citrate, Bicarbonate de sodium, Citrate monosodique, Éthylvanilline, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Povidone, PVC modifié, Saccharose, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament BI-TILDIEM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance cardiaque grave,

  • rythme cardiaque inférieur à 40 battements par minute,

  • bloc auriculoventriculaire grave et certaines maladies de l'automatisme cardiaque,

  • en association avec les médicaments contenant du pimozide, de la dihydroergotamine, de l'ergotamine, de la nifédipine ou de l'ivabradine.

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique et chez la personne âgée ; votre médecin pourra décider d'une surveillance cardiaque, en particulier de la fréquence cardiaque et de l'électrocardiogramme, en début de traitement.

Les inhibiteurs calciques peuvent entraîner des troubles de l'humeur, en particulier une dépression ; signalez rapidement à votre médecin l'apparition des signes dépressifs (idées noires, perte d'intérêt, altération du sommeil...).

Ils peuvent également diminuer les mouvements du tube digestif qui permettent la progression des aliments. Leur utilisation doit être prudente chez les personnes ayant un risque de développer une obstruction intestinale.

L'utilisation du diltiazem peut provoquer un spasme des bronches et une aggravation de l'asthme.

La surveillance de la glycémie doit être renforcée chez les patients souffrant de diabète.

La consommation de pamplemousse ou de jus de pamplemousse est déconseillée pendant le traitement : risque d'augmentation des effets indésirables.

Signalez la prise de ce médicament à l'anesthésiste en cas d'intervention chirurgicale.

Interactions du médicament BI-TILDIEM avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant :
  • de l'ergotamine (GYNERGENE CAFÉINE) et de la dihydroergotamine (DIERGOSPRAY) : risque d'ergotisme,

  • de la nifédipine (ADALATE, CHRONADALATE...) : risque de baisse importante de la tension artérielle,

  • du pimozide (ORAP) : risque de troubles du rythme cardiaque,

  • de l'ivabradine (PROCORALAN...) : risque de ralentissement important du cœur.

Il peut interagir avec les antiarythmiques et les bêtabloquants.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un antiépileptique, un immunosuppresseur (ciclosporine, évérolimus, sirolimus, tacrolimus, temsirolimus), un médicament susceptible de provoquer une hypotension orthostatique (un alphabloquant utilisé en cas d'adénome de la prostate par exemple) ou un médicament contenant l'une des substances suivantes : amiodarone, atorvastatine, buspirone, dronédarone, esmolol, phénytoïne, rifampicine, simvastatine, dapoxétine, ticagrélor.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est déconseillé chez la femme enceinte ou susceptible de l'être. Si une grossesse survient au cours du traitement, prévenez votre médecin.

Allaitement :

Ce médicament passe faiblement dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament BI-TILDIEM

Les comprimés doivent être avalés avec un peu d'eau sans être croqués.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé à 90 mg ou à 120 mg, matin et soir.

Conseils

Il est normal de retrouver le comprimé dans les selles : son contenu a été libéré dans l'intestin.

Effets indésirables possibles du médicament BI-TILDIEM

Très fréquents : jambes lourdes ou enflées.

Fréquents : fatigue, malaise, bouffées de chaleur, maux de tête, constipation, douleur d'estomac, nausées, digestion difficile, rougeur cutanée, vertiges, palpitations, bloc auriculoventriculaire.

Peu fréquents : ralentissement important du cœur, hypotension orthostatique, vomisssements, diarrhée, nervosité, insomnie, augmentation des transaminases.

Rares : bouche sèche, urticaire.

Ont également été observés : changement d'humeur (notamment dépression), gonflement des gencives, inflammation de la paroi des vaisseaux, gynécomastie, réaction allergique, hépatite, baisse des plaquettes dans le sang, syndrome extrapyramidal (généralement réversible à l'arrêt du traitement).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster