Mise à jour : 19 mars 2024
Publicité
Information patient
  • AZATHIOPRINE VIATRIS
Famille du médicament : Immunosuppresseur

Ce médicament est un générique de IMUREL

Dans quel cas le médicament AZATHIOPRINE VIATRIS est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des immunosupresseurs : il diminue les réactions de défense et de rejet de l'organisme vis-à-vis des corps étrangers.

Il est utilisé :
  • dans la prévention du rejet de la greffe chez les personnes ayant bénéficié d'une transplantation d'organe ;

  • dans le traitement des maladies dues à une anomalie du fonctionnement du système immunitaire : polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn et rectocolite hémorragique, autres maladies auto-immunes. Il est réservé aux formes graves de ces maladies, lorsque le traitement corticoïde est insuffisant.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament AZATHIOPRINE VIATRIS

AZATHIOPRINE VIATRIS : comprimé sécable (jaune clair) ; boîte de 100
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 100 % - Prix : 20,05 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament AZATHIOPRINE VIATRIS

p cp
Azathioprine50 mg
Excipients : Amidon de maïs, Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Hypromellose, Macrogol 8000, Mannitol, Povidone K 25, Sodium stéarylfumarate

Contre-indications du médicament AZATHIOPRINE VIATRIS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • infections graves ;

  • insuffisance hépatique grave ;

  • insuffisance rénale grave ;

  • affection grave de la moelle osseuse ;

  • pancréatite ;

  • vaccination par un vaccin vivant (en particulier contre la tuberculose et la fièvre jaune) ;

  • allaitement.

Attention

Ce médicament peut entraîner une baisse des globules blancs dans le sang, et plus rarement des plaquettes et des globules rouges :

  • le dépistage de certains déficits enzymatiques d'origine génétique peut être nécessaire pour identifier les personnes les plus à risque ;

  • des analyses de sang fréquentes sont indispensables pour dépister une éventuelle anomalie de la numération formule sanguine. Suivez scrupuleusement les prescriptions de votre médecin ;

  • l'apparition d'une fièvre, d'une fatigue anormale, de saignements ou de bleus inexpliqués doit être signalée rapidement au médecin.

En raison d'une possible toxicité pour le foie, des dosages des transaminases doivent être effectués avant et au cours du traitement. Contactez votre médecin en cas de jaunisse.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes âgées et en cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou d'hépatite B.

Les personnes qui n'ont jamais eu la varicelle doivent éviter tout contact avec des malades ayant la varicelle ou un zona.

Le traitement par azathioprine expose à un risque plus élevé de cancer de la peau, en particulier chez les personnes qui ont subi une greffe d'organe. Lors de traitement par azathioprine, il est recommandé d'éviter les expositions prolongées au soleil, d'appliquer un écran solaire total (FPS 50+) sur les zones de peau exposées, et de faire pratiquer une surveillance dermatologique annuelle. Ces recommandations sont particulièrement importantes chez les personnes à peau claire.

Les patients traités par ce médicament (femme ou homme) doivent suivre une contraception ou s'abstenir de rapports sexuels non protégés durant tout le traitement et les 3 mois suivant son arrêt.

En cas d'intervention chirurgicale programmée, prévenez l'anesthésiste de la prise de ce médicament.

Interactions du médicament AZATHIOPRINE VIATRIS avec d'autres substances

En cas de vaccination, l'utilisation d'un vaccin vivant est contre-indiquée (en particulier contre la fièvre jaune).

Ce médicament peut interagir avec de nombreux autres médicaments, notamment ceux contenant de la ribavirine, de l'olsalazine, de la mésalazine, de la sulfasalazine, de méthotrexate, du triméthoprime-sulfaméthoxazole, de la cimétidine, de l''indométacinee, de l'allopurinol ou de la ciclosporine

L'azathioprine peut diminuer l'efficacité contraceptive des dispositifs intra-utérins (stérilets). Il est donc recommandé de préférer un autre mode de contraception ou de les associer à des mesures contraceptives complémentaires.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Comme pour toute chimiothérapie, une contraception efficace est recommandée chez les femmes en âge de procréer pendant toute la durée du traitement et jusqu'à 3 mois après l'arrêt du traitement..

Néanmoins, les études disponibles n'ont pas mis en évidence d'augmentation du risque de malformation chez les enfants nés de femme enceinte sous traitement. Si une grossesse survient sous traitement, votre médecin appréciera le bien-fondé d'un arrêt ou d'une poursuite de celui-ci dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est contre-indiqué.

Mode d'emploi et posologie du médicament AZATHIOPRINE VIATRIS

Ce médicament doit être pris au cours des repas, avec un grand verre d'eau.

La posologie est strictement individuelle.

Conseils

Veillez à garder intact le pelliculage des comprimés. Si les comprimés doivent être fractionnés, évitez le contact du produit avec les mains.

Effets indésirables possibles du médicament AZATHIOPRINE VIATRIS

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : anomalies réversibles de la numération formule sanguine : baisse du taux des globules ou des plaquettes dans le sang ; nausées et vomissements, pouvant être combattus en prenant les comprimés au cours des repas.

Diminution de la résistance aux infections, surtout chez les patients traités conjointement par de la cortisone.

Réaction due à une sensibilité excessive au médicament povant associer : vertiges, douleurs articulaires ou musculaires, vomissements, diarrhées, frièvre, frissons, tremblements, éruption de boutons, baisse de la tension artérielle, augmentation des transaminases).

Pancréatite, surtout chez les transplantés et les patients atteints de la maladie de Crohn, hépatite, ulcère gastroduodénal, hémorragie ou perforation digestive.

Troubles respiratoires réversibles.

Chute de cheveux.

Réaction cutanée toxique potentiellement grave.

Augmentation du risque de cancer de la peau, de l'utérus, de la vulve et des cellules de l'immunité (lymphomes).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster