Mise à jour : 14 Décembre 2023
Information patient
  • ANDROTARDYL
Famille du médicament : Androgène

Dans quel cas le médicament ANDROTARDYL est-il prescrit ?

Ce médicament contient de la testostérone, hormone sexuelle mâle. Elle est indispensable au développement des caractères sexuels secondaires masculins (pilosité, mue de la voix, développement musculaire, libido et érection...) et apparaît chez le garçon au moment de la puberté.

Il est utilisé comme traitement substitutif pour remplacer la testostérone naturelle lorsque celle-ci n'est plus sécrétée en quantité suffisante par les testicules. Cette insuffisance de sécrétion peut être due aux testicules eux-mêmes ou à l'insuffisance de la glande qui commande la sécrétion testiculaire (maladie ou ablation de l'hypophyse).

Présentations du médicament ANDROTARDYL

ANDROTARDYL : solution injectable huileuse ; ampoule de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 6,12 €.

Composition du médicament ANDROTARDYL

p amp
Testostérone énanthate250 mg
Excipients : Benzoate de benzyle, Ricin huile

Contre-indications du médicament ANDROTARDYL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • cancer ou adénome de la prostate ;

  • cancer du sein chez l'homme ;

  • tumeur du foie, même ancienne ;

  • excès de calcium dans le sang associé à une tumeur ;

  • insuffisance rénale, insuffisance cardiaque ou insuffisance hépatique grave.

Attention

Ce médicament ne doit jamais être employé ou réemployé en dehors d'une prescription médicale. Chez la femme, une utilisation intempestive, même de courte durée, peut aboutir à l'apparition d'une pilosité de type masculin irréversible.

L'utilisation de cette hormone en dehors d'un déficit réel en testostérone expose à des effets indésirables graves : augmentation du risque du cancer de la prostate ou du sein chez l'homme, troubles psychiques, agressivité. Un examen médical doit être réalisé avant de débuter le traitement, puis une surveillance régulière de la prostate et des seins est recommandée. Des dosages sanguins sont régulièrement prescrits par le médecin.

Des précautions sont nécessaires en cas d'hypertension artérielle, de troubles de la coagulation ou situations qui augmentent le risque de thrombose veineuse, d'épilepsie, de migraine et chez la personne âgée.

Un traitement à la testostérone peut réduire la spermatogenèse de manière réversible

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament ANDROTARDYL avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les barbituriques, les anticoagulants oraux et les antidiabétiques.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme.

Mode d'emploi et posologie du médicament ANDROTARDYL

La solution doit être injectée très lentement et impérativement par voie intramusculaire. Si l'usage de seringue en verre est recommandé, comme avec toutes les solutions huileuses, il est possible d'utiliser des seringues jetables en polypropylène à condition de pratiquer l'injection immédiatement après prélèvement du liquide dans l'ampoule.

Posologie usuelle :

1 ampoule, toutes les 2 à 4 semaines.

Conseils

Ce médicament doit obligatoirement être prescrit pour la première fois par un médecin spécialiste en endocrinologie, en urologie, en gynocologie ou en médecine et biologie de la reproduction. Les ordonnances de renouvellement peuvent être rédigées par tout autre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament ANDROTARDYL

Duleurs, rougeur et inflammation au site d'injection

Acné, perte de cheveux, démangeaisons, urticaire), réaction allergique, nombre anormalement élevé de globules rouges, anomalie de la prostate, tumeur du foie bénignes ou malignes,modification de la libido, augmentation du volume des seins, augmentation du taux de calcium dans le sang (hypercalcémie), érections persistantes ou douloureuses, jaunisse, rétention d'eau.

Microembolie pulmonaire due à l'injection de la solution huileuse, pouvant entraîner : toux, essoufflement, malaise, transpiration excessive, douleurs thoraciques, étourdissements, fourmillements des extrémités ou perte de connaissance.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster