Gamme de médicament AMIODARONE MYLANMise à jour : Jeudi 15 Décembre 2022

  • amiodarone chlorhydrate
Information patient
  • AMIODARONE MYLAN
Famille du médicament : Antiarythmique

Ce médicament est un générique de CORDARONE

Dans quel cas le médicament AMIODARONE MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la classe III de la famille des antiarythmiques. Il ralentit le cœur et le fait battre plus régulièrement. Il contient de l'iode.

Il est utilisé dans la prévention et le traitement de certains troubles du rythme cardiaque.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament AMIODARONE MYLAN

AMIODARONE MYLAN 200 mg : comprimé sécable ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,20 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament AMIODARONE MYLAN

p cp
Amiodarone chlorhydrate200 mg
Lactose+
Excipients : Cellulose microcristalline, Crospovidone, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Povidone, Silice colloïdale anhydre, Talc

Contre-indications du médicament AMIODARONE MYLAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'allergie à l'amiodarone,

  • ralentissement anormal du cœur préexistant au traitement,

  • hyperthyroïdie,

  • en association avec les médicaments donnant des torsades de pointes et les médicaments contenant du cobicistat ou du télaprévir,

  • grossesse (à partir du 4e mois),

  • allaitement.

Attention

Ce médicament peut provoquer divers troubles : anomalie du fonctionnement de la thyroïde, inflammation du foie, altération pulmonaire. Des prises de sang régulières (bilan thyroïdien, dosage des transaminases) et une éventuelle radiographie des poumons permettent de dépister ces anomalies.

Pensez à signaler à votre médecin, lors des consultations pour le suivi du traitement, tout trouble nouvellement apparu tel que : essoufflement, toux sèche, fatigue inexpliquée, perte d'appétit, amaigrissement, douleurs musculaires.

Des réactions cutanées potentiellement graves ont été rapportées sous traitement. Prenez sans tarder un avis médical en cas d'apparition de signes évocateurs, tels qu'une éruption cutanée d'évolution rapide avec des bulles ou des lésions des muqueuses (aphtes).

La survenue d'un trouble de la vision ou d'une baisse de la vision nécessite un examen ophtalmologique rapide.

L'amiodarone peut entraîner une photosensibilisation : une exposition minime aux rayons ultraviolets peut être responsable de coups de soleil. Pendant le traitement, évitez de vous exposer au soleil ou appliquez un écran total.

En cas d'intervention chirurgicale programmée, prévenez l'anesthésiste de la prise de ce médicament.

Interactions du médicament AMIODARONE MYLAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec :
  • les autres médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes, tels que certains antiarythmiques, certains antidépresseurs (citalopram, escitalopram), certains antibiotiques de la famille des fluoroquinolones (lévofloxacine, moxifloxacine) : risque de troubles du rythme cardiaque, parfois mortels ;

  • les médicaments contenant du cobicistat (GENVOYA, STRIBILD) ou du télaprévir (n'est plus commercialisé en France) : risque d'augmentation de ses effets indésirables.

Il peut interagir avec les laxatifs stimulants, certains neuroleptiques, les fluoroquinolones (autres que lévofloxacine et moxifloxacine), et les médicaments contenant du sofosbuvir, de la ciclosporine, du fingolimod, de la pentamidine, de la méthadone, du diltiazem (par voie injectable) ou du vérapamil (par voie injectable).

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral, un digitalique, un bêtabloquant, un médicament susceptible de provoquer une hypokaliémie (diurétique hypokaliémiant, corticoïde, amphotéricine B) ou un médicament contenant une des substances suivantes : diltiazem (par voie orale), vérapamil (par voie orale), orlistat, phénytoïne, simvastatine, atorvastatine, lovastatine, tamsulosine, voriconazole, lidocaïne ou tacrolimus.

Évitez également de consommer du pamplemousse (jus ou fruit) pendant le traitement : augmentation du risque d'effets indésirables graves.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est contre-indiqué à partir du 2e trimestre de la grossesse : risque d'anomalie de la glande thyroïde chez le nouveau-né.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est contre-indiqué.

Mode d'emploi et posologie du médicament AMIODARONE MYLAN

Ce médicament présente une caractéristique particulière : son effet est long à apparaître (une semaine) et à disparaître (plusieurs semaines après un traitement prolongé). Il est donc fréquent que le médecin prescrive au début des posologies élevées pour obtenir un effet plus rapide. De même, un traitement discontinu est possible : pas de prise le samedi ni le dimanche par exemple.

Posologie usuelle :

Traitement d'entretien : 1/2 à 2 comprimés par jour, en 1 seule prise.

Effets indésirables possibles du médicament AMIODARONE MYLAN

Très fréquemment :
  • Accumulation d'amiodarone dans la cornée pouvant provoquer un dépôt susceptible d'entraîner exceptionnellement des troubles visuels : halo coloré en lumière vive, brouillard visuel ; tous ces troubles disparaissent progressivement et complètement à l'arrêt du traitement.

  • Rougeurs par photosensibilisation (voir Attention).

  • Augmentation des transaminases.

  • Nausées, vomissements, goût amer ou métallique, habituellement en début de traitement.

Fréquemment :
  • Coloration grisâtre réversible de la peau.

  • Anomalie du fonctionnement de la glande thyroïde (voir Attention).

  • Atteinte des poumons, pouvant se traduire par un essoufflement, une toux sèche et parfois une fatigue prononcée et une perte de poids ; un avis médical s'impose.

  • Tremblements, troubles du sommeil (cauchemars), engourdissement ou picotement dans les extrémités, et plus rarement, faiblesse musculaire.

  • Jaunisse, hépatite.

  • Ralentissement du cœur, et plus rarement, bloc auriculoventriculaire.

  • Baisse de la libido.

Très rarement :
  • Baisse de la vision, nécessitant l'arrêt du traitement.

  • Rougeur de la peau au cours des radiothérapies, chute de cheveux.

  • Crise d'asthme.

  • Hypertension intracrânienne, maux de tête.

  • Atteinte rénale.

Fréquence indéterminée : bouche sèche, pancréatite, confusion, hallucination, délire, réaction cutanée grave, torsades de pointes, anomalie de la numération formule sanguine, réaction allergique (urticaire, œdème de Quincke, choc).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
island07 Il y a 4 ans 1 commentaire associé
Je prends de l'amiodarone 200 1 cp par jour avec de L'Ivabradine ( 7,5 mg deux fois par jours ) Le trouble du rythme ( fibrillation atriale ) ne change pas. Y a-y-il des précautions à prendre ou des effets indésirables ?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour Il faut eviter les excitants (thé, café, chocolat, boissons "energisantes" ) et ne pas se priver de sommeil.
+0 -0
cocotte Il y a 6 ans 1 commentaire associé
Bonjour je prends amiodarone 200 X 2 /jour depuis 3 mois puis depuis un mois 200 X 1 /jour, ainsi que Xeralto suite à apparition de troubles du rythme et essoufflements.Le tout prescrit par un cardiologue. Je dois changer pour Flécaine dans quelques jours.avec maintien de Xeralto. Le début du traitement est concomitant avec l'apparition d'oedèmes aux jambes près des chevilles plus accentué à la jambe gauche, et suivi de démangeaisons et rougeurs aux jambes avec modifications de la texture de la peau très abîmée. Le généraliste consulté récemment me dit que c'est du lichen, lié probablement à l'oedème qui a fragilise la peau. Pensez-vous que l'eodeme et ce lichen soit un effet indésirable de.amiodarone ? est-ce connu ? Avez-vous déjà eu connaissance de ce trouble ?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour, La prise d'amiodarone est associée, chez certains utilisateurs, à des problèmes de peau, en particulier en cas d'exposition au soleil. Mais il est très difficile de vous répondre en fait, l'"""allure""" de l'aspect de la peau est très important pour effectuer un diagnostic. Si cela persiste, surtout avec la diminution de l'oedeme, il faut reconsulter à ce sujet. Idem, si l'oedème persiste, il faut aussi refaire un point médical...
+0 -0
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster