Mise à jour : 02 avril 2021

L'évolution de l'herpès génital

Après la primo-infection, environ 20 % des personnes infectées par le virus de l’herpès génital ne présentent aucun symptôme. Chez les autres personnes, des poussées apparaissent, avec une fréquence très variable selon la personne : d’une à deux fois par an, jusqu’à plus de dix fois par an chez certains patients. Plusieurs années peuvent s’écouler entre deux poussées d’herpès génital. En général, le rythme des poussées d’herpès génital diminue avec les années.

Les complications de l'herpès génital

Dans certains cas, l’herpès génital peut provoquer des complications mais celles-ci restent plutôt rares. Par exemple, une poussée d’herpès dans l’urètre peut bloquer le passage de l’urine. Chez certaines personnes, les poussées d’herpès génital peuvent être suivies de l’apparition de plaques rouges sur la peau (l’érythème polymorphe post-herpétique). Ces plaques ne contiennent pas de virus et ne sont pas contagieuses. Elles disparaissent en deux à trois semaines. Chez certaines personnes, la primo-infection de l’herpès génital peut se compliquer d’infection de l’œil ou du cerveau (méningite ou encéphalite).

Lors de poussée, l’herpès génital expose également à un risque accru d’infection par le VIH/sida.

Herpès génital et grossesse

Chez la femme enceinte, l’herpès génital ne pose problème que si des lésions sont présentes sur les organes génitaux au moment de l’accouchement, ou si la mère fait une primo-infection herpétique pendant le dernier mois de la grossesse. La prévention de la transmission du virus de l’herpès génital au nouveau-né passe par un traitement antiviral de la mère et, éventuellement, un accouchement par césarienne pour éviter que le nouveau-né entre en contact avec des lésions d’herpès.

Après la naissance, une recherche de virus est faite à partir de prélèvements dans les yeux et la gorge du nouveau-né. Si le virus de l’herpès est détecté, un traitement est immédiatement mis en place pour éviter les complications de cette infection.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Actualités liées 2
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster