Rhinite allergique (rhume des foins)

Mis à jour : Jeudi 07 avril 2022

Le rhume des foins (ou rhinite allergique) provoque des symptômes quasiment identiques à ceux du rhume d’origine virale. Il est très handicapant à certaines périodes de l’année, voire toute l’année s’il s’agit d’une rhinite allergique dite perannuelle. Certains médicaments destinés à soulager les rhumes des foins sont disponibles sans ordonnance.

Qu'est-ce que le rhume des foins ?

rhume des foins

Le plus souvent, le rhume des foins, ou rhinite allergique, est une allergie saisonnière liée à la production de pollen : de février à avril pour les pollens d’arbres, de mai à juillet pour ceux des graminées, et d’août à octobre pour les herbacées. Cependant, d’autres substances peuvent provoquer des rhinites allergiques, tels les acariens et leurs déchets, les poils d’animaux, ou certaines substances chimiques. L’allergie peut alors se manifester toute l’année, elle est dite perannuelle.

Quels sont les symptômes du rhume des foins ?

La rhinite allergique s’annonce par des picotements dans le nez, de fréquents éternuements et un écoulement nasal clair. Les yeux gonflent, rougissent et larmoient. Mais il n’y a pas de fièvre. Les formes graves de rhinite allergique peuvent provoquer des troubles du sommeil, de l'absentéisme à l'école, des arrêts de travail et nuire à la qualité de vie. Elles augmentent le risque de sinusites et d’otites. Dans les cas plus graves, une toux, des difficultés respiratoires, voire une crise d’asthme, peuvent apparaître.

La rhinite est dite intermittente si elle dure moins de 4 semaines. Elle est dite persistante si elle dure plus de 4 semaines consécutives.

Certaines personnes présentent des problèmes de rhinite chronique (rhume à répétition ou rhinite persistante). Dans la plupart des cas, cette rhinite chronique est une rhinite allergique perannuelle. Néanmoins, il arrive que cette forme de rhinite ait une cause différente. On parle alors de rhinite vasomotrice non allergique, ou rhinite chronique inflammatoire.

Les différentes formes d’allergie
    Les allergies peuvent se manifester de façons très variées. Elles peuvent toucher tous les organes :
  • forme nasale : rhinite allergique ou "rhume des foins" ;
  • forme respiratoire : crise d'asthme ;
  • forme oculaire : conjonctivite allergique ;
  • forme cutanée : exanthème, urticaire, dermatite atopique ;
  • oedème de Quincke se traduisant par un gonflement de certaines régions du corps, notamment du visage (lèvres, paupières) ;
  • choc anaphylactique (malaise général) nécessitant un traitement d'urgence.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Korrigane Il y a un mois 1 commentaire associé

Pour ma part, j'éternue tellement qu'il m'arrive de saigner abondamment du nez, j'ai rempli 3 verres à dents en 1/4 d'heure. J'ai consulté et ma doctoresse m'a changé mon anti histaminique. J'ai fait une prise de sang et mes plaquettes étaient descendues et mon temps de coagulation augmenté.

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Il y a un mois 0 commentaire associé

Bonjour

Vous pouvez déclarer vous-même ces effets indésirables potentiels sur le site : (Lien non autorisé)
 

+0 -0
BOUCHARAJEAN Il y a un mois 0 commentaire associé

rien de nouveau pour la rhinite allergique

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster