Symptômes et complications de la diverticulite du côlon

Mis à jour : Vendredi 27 mars 2020

Quels sont les symptômes d'une diverticulose du côlon ?

Lorsque la diverticulose provoque une inflammation ou une infection, on parle de diverticulite. Parfois qualifiée d’appendicite gauche, les symptômes les plus courants de la diverticulite sont, dans 90 % des cas, des douleurs dans la partie gauche basse du ventre, la fièvre chez un patient sur 2, de la constipation et, parfois, une augmentation du taux de globules blancs dans le sang. Dans les cas les plus sévères, il peut se former un abcès sur la paroi du gros intestin, voire une perforation. Une hémorragie dans la cavité abdominale est parfois observée.

Quelles sont les complications de la diverticulite du côlon ?

La diverticulite, complication de la diverticulose, peut elle-même s’accompagner de complications, parfois sévères. On parle de « maladie diverticulaire » quand il y a diverticulite ou une de ses complications. Les complications de la diverticulite sont néanmoins rares et ne nécessitent une hospitalisation que dans 1 à 2 % des cas.

Ces complications peuvent être :

  • un abcès formé à partir d’un diverticule, adhérent à la paroi du côlon, observé chez 15 à 25 % des patients atteints de complications ;
  • la perforation d’un diverticule, observée chez 5 % des personnes atteintes de complications ;
  • lorsque un diverticule perce à proximité de la vessie, du vagin ou de l’intestin grêle, une fistule peut se former (une communication permanente ou intermittente entre le côlon et ces organes) ;
  • un rétrécissement du côlonsténose ») dû à l’infection ou à la cicatrisation des lésions ;
  • une hémorragie dans la cavité abdominale qui surviendrait chez 15 % des patients souffrant de diverticulite ;
  • une péritonite (infection de la paroi interne de l’abdomen dont l’origine est l’infection d’un diverticule) est observée dans environ 10 % des cas avec complications.

Comment diagnostique-t-on la diverticulose et la diverticulite du côlon ?

Parce qu’elle ne provoque pas de symptômes, la diverticulose est en général découverte par hasard lors d’un examen d’imagerie de l’abdomen pour une autre raison.

Le diagnostic de diverticulite est généralement posé à partir des symptômes. Néanmoins, même chez les patients qui ont des antécédents de diverticulite connus, ce diagnostic ne peut pas être confirmé à partir des seuls symptômes. Des examens complémentaires sont nécessaires.

Un scanner abdomino-pelvien avec produit de contraste intraveineux est pratiqué pour confirmer le diagnostic ou pour préciser les complications. À défaut d’accès au scanner, une échographie abdominale peut être pratiquée.

Des examens sanguins sont également prescrits : numération formule sanguine, dosage de la CRP (protéine C-réactive, un marqueur de l’inflammation) et de la créatinine (pour évaluer le fonctionnement des reins).

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster