Mise à jour : 06 mars 2024
Publicité

La fréquence des selles et leur aspect varient selon les personnes et selon le régime alimentaire. On parle de constipation en cas de sensation désagréable, de difficulté ou de douleurs à la défécation. Elle peut être la conséquence d’une alimentation pauvre en fibres, d'un exercice physique insuffisant, de difficultés psychologiques, de la prise de médicaments... Des conseils hygiénodiététiques suffisent généralement à résoudre cet inconvénient gênant.

Qu’est-ce que la constipation ?

La constipation se définit comme une difficulté à évacuer les selles. Elle a souvent plusieurs causes : l’absence d’activité physique, une alimentation pauvre en fibres, et une hydratation insuffisante. Elle peut également être liée à : un changement de mode de vie ou d’alimentation, des problèmes psychiques, au stress, ou à l’arrêt du tabac. Les personnes âgées de plus de 55 ans auraient 5 fois plus de risque de souffrir de constipation que les adultes plus jeunes.

Comment savoir si on est constipé ?

constipation mal de ventre

Il y a constipation lorsque la fréquence des selles est inférieure à trois par semaine. Mais ce n’est pas une règle absolue ; certaines personnes vont à la selle seulement deux fois par semaine et se sentent parfaitement à l’aise. C’est pourquoi on ne parle de constipation que si celle-ci entraîne une sensation désagréable de lourdeur, des crampes dans le ventre, des ballonnements, ou des douleurs à la défécation.

En effet, lors de ces épisodes, les selles sont souvent dures, sèches et difficiles à évacuer. La constipation provoque parfois l’émission périodique de glaires liquides, peu abondantes, appelées fausses diarrhées. L’eau des selles et les sécrétions intestinales sont évacuées sous forme liquide au lieu d’être absorbées par le côlon. S’il y a présence d’hémorroïdes, les selles sèches peuvent les faire saigner. La présence de sang dans les selles doit être considérée comme un signe d’alerte.

La constipation est-elle fréquente ?

Dans les pays occidentaux, le nombre de personnes souffrant de constipation chronique est estimé entre 3 et 5 % de la population adulte. La constipation occasionnelle est encore plus fréquente.

Les personnes de plus de 55 ans auraient 5 fois plus de risque de souffrir de constipation que les adultes plus jeunes.

Quelles sont les complications éventuelles de la constipation ?

Quoique désagréable, la constipation est généralement anodine. Cependant, les difficultés pour aller à la selle peuvent entraîner des douleurs anales ou des crises d’hémorroïdes. En outre, une constipation chronique peut se compliquer d’une impaction (boule de selles pâteuses dans le rectum) ou un fécalome (masse de selles dures déshydratées dans le rectum).

Qu’est-ce que la dyschésie ?
On appelle dyschésie ou constipation terminale (par opposition à la constipation de progression), des difficultés à évacuer les selles contenues dans le rectum en dépit des efforts du patient. Dans certains cas, le sensation du besoin d’exonération (envie d’aller à la selle) disparaît progressivement. Le risque de cette constipation terminale est d’évoluer vers un fécalome.

SantéBD, Constipation de l'adulte

Les bandes dessinées SantéBD expliquent comment prendre soin de sa santé et facilitent la préparation des rendez-vous médicaux.

Consultez les BD sur le site santebd.org :

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Actualités liées 3
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster