eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Les causes de la maladie de Raynaud

Mis à jour : Lundi 22 juin 2020

Les causes de la maladie de Raynaud primitive

La maladie de Raynaud primitive est liée à une hypersensibilité de certains récepteurs situés sur les membranes des cellules qui forment les petits vaisseaux sanguins, et à des perturbations des médiateurs chimiques qui déclenchent la contraction de ces vaisseaux en réponse au froid.

Les vaisseaux sanguins situés dans la peau et les extrémités (doigts, orteils, oreilles, lèvres, nez) se contractent sous l'effet du froid pour ramener le sang à l’intérieur du corps et garder ainsi constante notre température corporelle. Normalement, cette contraction (la « vasoconstriction ») n’est pas complète et les extrémités continuent d’être légèrement irriguées par le sang.

Dans la maladie de Raynaud, la vasoconstriction est totale, ce qui prive les extrémités d’oxygène et conduit aux symptômes de cette maladie. L’origine de cette vasoconstriction excessive est inconnue. Elle se produit lorsque les extrémités sont exposées au froid, ou à l’alternance soudaine entre le chaud et le froid.

Les causes de la maladie de Raynaud secondaire

Les maladies qui sont à l’origine de la forme secondaire de la maladie de Raynaud modifient l’élasticité des petits vaisseaux sanguins, ainsi que certaines caractéristiques du sang (viscosité, déformabilité des globules rouges, activité des plaquettes sanguines, etc.). Ces anomalies augmentent le risque de développer les symptômes de la maladie de Raynaud en contribuant à bloquer complètement la circulation sanguine lorsque les extrémités sont exposées au froid.

Maladie de Raynaud et vie professionnelle

Les travailleurs de certains secteurs professionnels sont davantage exposés au risque de développer une maladie de Raynaud :

  • les personnes qui exposent leurs mains à des traumatismes répétés : journées passées à utiliser un clavier d’ordinateur ou de piano, usage de la paume de la main pour écraser, presser ou tordre des objets (maçons, carreleurs, couvreurs, menuisiers, par exemple) ;
  • les ouvriers des usines de plastique qui sont exposés au chlorure de vinyle (risque plus élevé de sclérodermie) ;
  • les personnes qui manipulent de la glace ou de tout autre produit réfrigérant, ainsi que celles qui entrent et sortent de chambres froides tout au long de la journée ;
  • les ouvriers qui utilisent des outils mécaniques générant des vibrations (tronçonneuses, marteaux piqueurs, perforateurs pneumatiques, etc.) : 25 à 50 % d’entre eux peuvent être touchés (jusqu’à 90 % de ceux qui ont plus de 20 ans d’expérience).

Sous certaines conditions, la maladie de Raynaud peut être reconnue comme maladie professionnelle au titre du tableau n°69 du régime général de la Sécurité sociale, intitulé « Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes ». Une adaptation du poste de travail peut alors être nécessaire.

Peut-on prévenir la maladie de Raynaud ?

Il n’existe que deux mesures générales pour prévenir la maladie de Raynaud :

  • éviter les expositions des extrémités au froid ;
  • arrêter de fumer.

Les personnes particulièrement exposées par leur activité professionnelle peuvent adopter des mesures spécifiques destinées à éviter les fortes pressions et les vibrations au niveau des paumes et des poignets, ou réduire leur exposition au chlorure de vinyle.

Enfin, les femmes en âge d’avoir un enfant peuvent opter pour une forme de contraception qui ne les expose pas aux estrogènes ou à la progestérone (diaphragme, stérilet au cuivre, par exemple).

Resource laboratoire1Cardiologie et maladies cardiovasculaires
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster