Les symptômes et les complications des anévrismes

Mis à jour : Jeudi 22 avril 2021

SOMMAIRE Patient

Pendant plus ou moins lontemps, l’anévrisme n’est associé à aucune manifestation particulière. Dans de rares cas, des symptômes apparaissent lorsque l’anévrisme devient volumineux : ils annoncent sa rupture. Dans la grande majorité des cas, seule la rupture de l’anévrisme provoque des symptômes dus à la compression des tissus par l’hémorragie.

Quels sont les symptômes d'un anévrisme ?

Pendant des mois voire des années, l’anévrisme est silencieux. Dans de rares cas, des symptômes apparaissent lorsque l’anévrisme devient volumineux. Lorsqu’un anévrisme se rompt, les symptômes dépendent de l’importance de l’hémorragie et de sa localisation. En cas de rupture d'anévrisme du cerveau, les symptômes ressemblent à ceux d’un AVC avec maux de tête intenses, troubles de la vision, paralysie partielle, troubles de l'élocution, etc. Les ruptures des anévrismes de l’aorte produisent souvent des hémorragies importantes avec perte de connaissance et décès rapide.

Quels sont les symptômes qui peuvent précéder une rupture d'anévrisme du cerveau ?

Ces symptômes sont dus à la pression provoquée par la poche de l’anévrisme sur les organes voisins. De plus, les anévrismes gênent la circulation du sang en créant des zones de tourbillon et de stagnation qui augmentent le risque de formation d’un caillot sanguin. Des fragments de caillot peuvent se détacher et partir dans la circulation sanguine et boucher de petites artères dans d’autres organes (« embolie »).

Lorsque l’anévrisme se développe dans le cerveau, certains symptômes peuvent faire soupçonner son existence :

  • maux de tête inhabituels ;
  • fatigue ;
  • troubles de l’équilibre, de l’audition, de la vision ou paralysies partielles ;
  • difficultés d’élocution temporaires ;
  • douleur au niveau de la nuque ;
  • confusion, désorientation passagère ;
  • pupille dilatée ;
  • nausées ou vomissements.

Quels sont les symptômes qui peuvent précéder une rupture d’anévrisme de l’aorte abdominale ?

Lorsqu’un anévrisme de l’aorte abdominale se fissure et risque de se rompre, certains symptômes peuvent apparaître, qui constituent un signal d’alerte : douleur irradiante soudaine et sévère dans le dos, le ventre, l’aine et/ou la jambe, vomissements, perte de connaissance.

Quelles sont les complications des anévrismes ?

Les complications des anévrismes sont liées aux effets de l’hémorragie suite à la rupture. Au niveau du cerveau, l’excès de pression due à la poche de sang peut empêcher l’oxygénation des zones du cerveau voisines et provoquer leur destruction, entraînant le décès du patient ou des séquelles invalidantes.

Dans les jours qui suivent la rupture d’anévrisme, un rétrécissement des artères du cerveau, le « vasospasme », peut également se produire et provoquer des complications similaires. De plus, la poche de sang hémorragique peut bloquer la circulation du liquide qui baigne le cerveau et la moelle épinière (le « liquide céphalorachidien ») et provoquer une surpression au sein du cerveau, l’hydrocéphalie, qui gêne son oxygénation.

Les séquelles neurologiques dépendent de la zone du cerveau où se trouve l’anévrisme : zones contrôlant les mouvements, l’audition, la parole, la vision, etc.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster