Mauvaise haleine

Mis à jour : Mardi 02 mars 2021

SOMMAIRE Patient

Source d’embarras pour celui qui en est atteint comme pour son entourage, la mauvaise haleine (halitose) est un problème assez fréquent. De nombreux facteurs, y compris pathologiques, peuvent en être la cause.

Qu'est-ce que la mauvaise haleine ?

mauvaise haleine

La mauvaise haleine, également appelée halitose, est un problème assez fréquent. De nombreux facteurs, y compris pathologiques, peuvent en être la cause. Dans 85 à 90 % des cas, la mauvaise haleine est due à la prolifération de bactéries dans la bouche, en particulier sur la langue qui héberge 60 % des bactéries de la bouche dans ses anfractuosités. On estime que la langue est responsable dans presque la moitié des cas. Une bonne hygiène bucco-dentaire et des gestes simples permettent en général de remédier à ce problème.

Quels sont les signes de la mauvaise haleine ?

Un petit test permet de se faire une idée objective de son haleine : léchez l'intérieur de votre poignet avec le milieu de votre langue, laissez sécher et sentez votre poignet. De nombreuses personnes sont persuadées à tort qu’elles ont mauvaise haleine. Cette phobie les conduit à un isolement social qui peut avoir des conséquences dramatiques. Si vous êtes persuadé que vous avez mauvaise haleine et que votre entourage ne confirme pas vos craintes sans pour autant vous rassurer, consultez votre médecin généraliste.

Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ?

    Les facteurs à l’origine d’une mauvaise haleine sont nombreux :
  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire ;
  • une inflammation des gencives ou une parodontite, des aphtes, ou un abcès dentaire.
  • le tabagisme, qui provoque le dépôt d’un enduit blanchâtre sur la langue, ou la consommation excessive d’alcool ;
  • les aliments qui contiennent des dérivés soufrés (oignon, ail, chou, curry, poudres de protéines, etc.) ;
  • le jeûne ;
  • la bouche sèche ;
  • une infection de la gorge (angine), des amygdales ou des sinus, voire une bronchite ;
  • certaines maladies gastro-intestinales, par exemple un reflux gastro-œsophagien ;
  • des troubles du métabolisme, par exemple le diabète ;
  • l'insuffisance rénale chronique.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster