Mise à jour : 26 mars 2020

Comment le médecin diagnostique-t-il une hernie discale ?

Le diagnostic des hernies discales se fait essentiellement à partir de l’examen clinique du patient : nature et localisation des symptômes, en particulier des pertes de sensibilité ou des douleurs.

La prescription d’examens d’imagerie complémentaires (radiographie, scanner ou IRM) est rarement nécessaire. Elle est plutôt réservée aux cas où le traitement n’a pas suffi à faire disparaître les douleurs en quelques semaines.

Ces examens ne sont pas systématiquement demandés parce que, outre leur coût, les résultats qu’ils donnent ne sont pas forcément corrélés aux symptômes observés. En effet, passé 40 ans, de nombreuses personnes qui ne souffrent pas du dos présentent des images de hernie discale et, inversement, une personne peut souffrir du dos sans image de hernie discale (par exemple lors d’inflammation du disque sans rupture de sa coque).

De plus, une « petite » hernie peut faire davantage souffrir qu’une hernie plus impressionnante sur un résultat d’examen d’imagerie.

Dans certains cas, le médecin traitant peut demander un examen complémentaire particulier, appelé « électromyogramme », qui mesure la vitesse de conduction nerveuse le long des nerfs (une compression par une hernie réduit cette vitesse).

Comment soigne-t-on une hernie discale ?

Le choix d’un traitement destiné à soulager une hernie discale dépend de sa localisation, de la gravité des symptômes, du degré d’activité de la personne et de la gêne dans les activités quotidienne.

Dans 90 % des cas, une hernie discale guérit spontanément en six semaines environ (rarement plus rapidement). Le traitement consiste alors à soulager la douleur en attendant que le disque reprenne sa position naturelle : la plupart des hernies discales sont intermittentes. Néanmoins, le disque reste fragilisé et des récidives sont observées dans la moitié des cas au cours de l’année qui suit le premier épisode. Pour cette raison, des mesures destinées à prévenir les récidives doivent être mises en place et scrupuleusement suivies.

Les traitements médicamenteux de la hernie discale

Le principal traitement de la hernie discale consiste à soulager la douleur et l’inflammation à l’aide de médicaments antalgiques (paracétamol, codéine, tramadol, par exemple) ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple, l’ibuprofène). En cas de contractures des muscles du dos, un relaxant musculaire peut également être proposé.

Des infiltrations (injections locales près du nerf compressé) de dérivés de la cortisone (corticoïdes) sont parfois prescrites lorsque la douleur est intense et persistante.

Selon les cas, le médecin traitant peut donner des conseils pour contribuer à soulager la douleur et éviter les récidives, par exemple perdre du poids, arrêter de fumer ou éviter les longs trajets en voiture.

Doit-on rester couché en cas de hernie discale ?
L'alitement n'est pas un traitement de la hernie discale. Dans les cas très aigus, et en attendant que les anti-inflammatoires fassent effet, il est possible de rester allongé pendant deux ou trois jours, mais jamais davantage. En effet, les mouvements du corps, même limités, sont importants pour préserver la musculature du dos.

La physiothérapie et les manipulations contre les hernies discales

kiné

Face à une hernie discale, le médecin traitant peut prescrire des massages ou des séances de kinésithérapie destinées à éviter que les muscles qui entourent le disque abîmé ne restent contractés en permanence (sous l’effet de la douleur), ce qui accroît la pression sur le disque et contribue aux symptômes douloureux. À cet effet, le kinésithérapeute peut également faire appel à des techniques utilisant les ultrasons.

De plus, il conseille à son patient des exercices destinés à détendre ses muscles et à remuscler son dos et ses abdominaux. Il lui indique les bonnes positions pour soulever une charge, se pencher, monter et descendre d’une voiture, faire le ménage, jardiner, etc.

Le recours à l’acupuncture ou à l’ostéopathie contre les hernies discales est controversé.

Doit-on porter un corset ou une ceinture en cas de hernie discale ?
Pour préserver la musculature du dos, il est préférable de ne pas porter de ceinture ou de corset de manière permanente. Leur usage est réservé aux formes aiguës intenses (pour limiter la douleur) et aux moments où l'on doit faire des efforts, chez les personnes prédisposées aux hernies discales (déménagement, jardinage, conduite automobile prolongée, etc.).

La chirurgie de la hernie discale

Dans des cas très précis, par exemple lorsque les fibres nerveuses responsables des mouvements sont compressées et provoquent de la paralysie, ou lorsque la hernie discale devient chronique et entrave la vie quotidienne, il est possible d’intervenir chirurgicalement pour lever la compression et éviter les récidives. Cette forme de traitement n’est indispensable que pour 5 à 10 % des cas, elle reste donc relativement rare.

Les techniques chirurgicales sont nombreuses et en constante évolution. Elles visent essentiellement à enlever le disque hernié et à le remplacer.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Petitecurieuse Il y a 7 mois 4 commentaires associés

Bonjour,
Que devient le disque intervertébral après une herniation discale? 
Car en effet, l'herniation discale connsiste en la migration du noyau du disque intervertébral par la fissure, pouvant aller jusqu'à la protrusion et l'extrusion.
La majorité des hernies discales se résorbent en quelques semaines;....
Cela n'a hélas pas été le cas pour moi.....

Suite à une chute sur TOUT le DOS sur une énorme flaque de plus de 2 m de diamètre d'ADOUCISSEUR , couvrant toute  la largeur une allée d'un magasin, j'ai développé progressivement une HERNIE DISCALE à l'étage SUS-JACENT à ma prothèse DISCALE de type MAVERICK II qui avait été mise en place 4 ans plus tôt....

L'herniation discale était indubitable 3 mois après la chute sur SCANNER....
MAIS les DOULEURS ONT PERDURE et ce sont AGGRAVEES, au point d'un DIAGNOSTIC d'opération 3 ans après....
MAIS VU le litige , AUCUN CHIRURGIEN N'A VOULU M'OPERER....

Et, si l'HERNIE à REGRESSE, le DISQUE LUI, N'EST JAMAIS REVENU a un état "normal", il  y a eu TRANSFORMATION GAZEUSE et graisseuse, ... et EFFONDREMENT PROGRESSIF MILLIMETRE par MILLIMETRE du disque intervertébral....
AUJOURD'H

Petitecurieuse Il y a 7 mois 3 commentaires associés

AUJOURD'HUI et ACTUELLEMENT, 13 ANS APRES .....
1.JE SUIS TOUJOURS en LITITGE et TOUJOURS PAS OPEREE
2. La partie adverse conteste toujours la "violence de ma chute" et l'attribution de l'herniation discale à ma chute
vu l'état antérieur
3. Je crève TOUJOURS de MAL et cela s'est AGGRAVE avec le temps, ...
4. au POINT de COMMENCER à FAIRE des CHUTES 7 ans après, en PARALLELE avec l'effondrement du disque?????
5. J'ai commencé aussi à faire des IMPOTENCES FONCTIONNELLES PASSAGERES, ayant entra^îné 6 APPELS au SMUR AMBULANCE avec perfusions d'opiacées pour pouvoir me transporter...;

6. J'ai subi à ce our 37 INFILTRATIONS....
7. Depuis ma chute en 20110, j'ai des DOULEURS NON SEULEMENT au niveau lombaire, MAIS
* une COCCYGODYNIE ( non reconnue à ce jour par la partie adverse) malgré une chute logiquement d'abord sur les fesses avant de continuer à m'étaler de tout mon long....
ET QUI M'EMPECHE de RESTER ASSISE longtemps sur du dur et DE TRAVAILLER
* une TROCHANTERITE et BURSITE BILATERALE,  aux 2 HANCHES, mais surtout PLUS à DROITE, du CÔTE de la CHUTE. ( membre passif)
* une entorse au GENOU GAUCHE, memebre actif lors de la chute, et aussi à la hanche gauche
* une douleur SOUS les CÔTES DROIT

Petitecurieuse Il y a 7 mois 2 commentaires associés

IL A FALLU 10 ANS et la REALISATION d'une SECONDE EXPERTISE RADIOLOGIQUE DIACHRONIQUE pour que l'expert radiologue analyse au passage 2 examens qui, àl'époque au départ N'AVAIENT RIEN REVELE!!!!!
pour signaler que j'avais un problème DORSAL!!!! SANS PLUS....
MAIS MOI, j'ai alors demandé à mon médecin traitant un exmane DORSAL à ce niveau.....
REPONSES de tous, médecins comme spécialistes: ON N'en FAIT JAMAIS à ce niveau des dorsales

RESULTAT
LESIONS des DORSALES de D5 à D9!!!!!!

PLUS des répercussions au niveau des CERVICALES: j'ai lu que des CHUTES entraînaient souvent des LESIONS jusqu'aux cervicales....
il a finalement fallu m'opérer des cervicales.... arthrodèse pluri-étagée C5-C6 eet C6-C7 en 2022

Avec les chutes, mes prblèmes aux genoux ont explosé:chondropathies de plusieurs étages, dont les porteurs, fissures de la patella (rotule)
8. Aujourd'hui, mon disque intervertébral  L4/L5 est QUASI TOTALEMENT EFFONDRE 

pl reste juste 1 à 2 mm entre les DEUX VERTEBRES et un neurochirurgien m'a dit que cela allait se souder naturellement 'sic) et qu'alors, je n'aurais peut-être plus mal, avec de la chance dans 1 an ou 5 ou 6 ?????

Les autres REFUSENT à pr&ea

Petitecurieuse Il y a 7 mois 1 commentaire associé

Les autres chirurgiens REFUSENT à présent, 13 ANS APRES ma CHUTE, de m'OPERER, arguant des SEQUELLES ANNEXES ou que la fusion va finir par se faire toute seule

Alors....

Une HERNIE DISCALE REGRESSE-T-ELLE TOUJORUS, et SANS CONSEQUENCES APRES....????

PAS CE QUE DISENT BEAUCOUP de TEMOIGNAGES de PERSONNES ATTEINTES....
POURQUOI??????????

Ou CONTINUE-t elle en finissant par s’EFFONDRER , générant des douleurs constantes ????

Modérateur Médecine générale Il y a 7 mois 0 commentaire associé

Bonjour

Les hernies discales régressent en effet presque toujours. On est parfois obligé d'intervenir en urgence en cas de paralysie musculaire. Je compatis à vos souffrances mais je ne peux pas vous aider sur un forum.

yosritos Il y a 8 mois 2 commentaires associés

Bonjour je souffre depuis environ 45 jours d'une d'hernie discale recedieve aigue L5S1 (il y a un an elle a été résorbée en 10 jours) sauf que le medecin me recommande toujours le repos accompagné par des antiinflamatoires est-ce normal pour toute cette période ? ou l'hernie demande meme plus de durée de repos en general ? Merci d'avance.

Modérateur Il y a 8 mois 0 commentaire associé

Bonjour, 
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître les détails de votre dossier médical et de pouvoir dialoguer avec vous. Ce n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. 
 

Modérateur Il y a 8 mois 0 commentaire associé

Bonjour, 
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître les détails de votre dossier médical et de pouvoir dialoguer avec vous. Ce n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. 

robob Il y a un an 1 commentaire associé

La curcumine peut elle  soulager une hernie discale

 

Modérateur Il y a un an 0 commentaire associé

Bonjour

Il n'existe pas d'étude scientifique de qualité à ce sujet.

Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster