Médicaments auparavant exploités par Génopharm, point de situation concernant l'approvisionnement

- Date de publication : 13 février 2012
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 26 lecteurs
Suite à la dissolution du laboratoire Génopharm en janvier dernier, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) informe les professionnels de santé sur le devenir des médicaments auparavant exploités par ce laboratoire et pour lesquels un délai de 4 mois a été accordé (médicaments sans alternatives thérapeutiques immédiatement disponibles).
L'Afssaps met à disposition un tableau régulièrement actualisé permettant de faire le point sur la situation, médicament par médicament.
Trois médicaments font notamment l'objet de recommandations aux prescripteurs :
  • pour ALKONATREM 150 mg gélule (déméclocycline) et NORMISON 10 mg et 20 mg comprimés (témazépam) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une indisponibilité potentielle ;
  • pour SEMAP 20 mg comprimé (penfluridol) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une nouvelle rupture de stock de longue durée.
Médicaments

Médicaments

Suite à la dissolution du laboratoire Génopharm en janvier dernier, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) informe les professionnels de santé sur le devenir des médicaments auparavant exploités par ce laboratoire et pour lesquels un délai de 4 mois a été accordé (médicaments sans alternatives thérapeutiques immédiatement disponibles).
L'Afssaps met à disposition un tableau régulièrement actualisé permettant de faire le point sur la situation, médicament par médicament.
Trois médicaments font notamment l'objet de recommandations aux prescripteurs :
  • pour ALKONATREM 150 mg gélule (déméclocycline) et NORMISON 10 mg et 20 mg comprimés (témazépam) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une indisponibilité potentielle ;
  • pour SEMAP 20 mg comprimé (penfluridol) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une nouvelle rupture de stock de longue durée.

Sources : AFSSAPS

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster