CELLCEPT, cas d'érythroblastopénie

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 26 juin 2009
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 157 lecteurs

Médicaments

Médicaments

En accord avec l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) et l'EMA (Agence européenne du médicament), le laboratoire Roche signale la survenue de cas d'érythroblastopénie chez des patients traités par CELLCEPT en association avec des médicaments incluant d'autres immunosuppresseurs.
A ce jour, 41 cas ont été rapportés dans le monde.
Chez certains patients, la diminution de la posologie (4 cas) ou l'arrêt du traitement (12 cas) par CELLCEPT a conduit à la résolution de l'érythroblastopénie.
Chez tout patient développant une érythroblastopénie sous CELLCEPT, une diminution de la posologie ou l'arrêt du traitement doit être envisagé.
Toute modification du traitement par CELLCEPT doit être entreprise sous la surveillance d'un médecin spécialiste.

Pour mémoire :
CELLCEPT est indiqué, en association à la ciclosporine et aux corticoïdes, dans la prévention des rejets aigus d'organe chez les patients ayant bénéficié :
  • d'une allogreffe rénale, cardiaque ou hépatique (CELLCEPT formes orales) ;
  • d'une allogreffe rénale ou hépatique (CELLCEPT forme injectable).

Sources : Laboratoire Roche , AFSSAPS , EMA (European Medicines Agency) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster