#Médicaments #Nouvelle spécialité

Neuropathie optique de Leber : commercialisation de RAXONE 

RAXONE est un médicament indiqué dans le traitement des troubles de la vision causés par la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL), une maladie génétique rare. Après plusieurs années sous ATU, il est disponible en ville sur prescription hospitalière restreinte.

1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Publicité
Nécessité d'un examen visuel avant et pendant le traitement.

Nécessité d'un examen visuel avant et pendant le traitement.

Résumé

RAXONE 150 mg comprimé pelliculé (idébénone) est un nouveau médicament indiqué dans une maladie génétique rare, la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL), pour traiter les troubles de la vision associés. RAXONE est distribué à l'hôpital et en pharmacie d'officine.

RAXONE est utilisé chez l'adulte et l'adolescent (12 ans et plus), à la posologie de 2 comprimés 3 fois par jour (soit 900 mg par jour). Un flacon de RAXONE contient 180 comprimés, soit la quantité suffisante pour 30 jours de traitement. 

RAXONE est prescrit uniquement par des neurologues ou ophtalmologistes hospitaliers. 

RAXONE est remboursable à 30 % (3 909,18 euros le flacon de 180) et agréé aux collectivités. 

La spécialité RAXONE 150 mg comprimé pelliculé (idébénone) est indiquée dans le traitement des troubles de la vision chez les adolescents (12 ans et plus) et adultes atteints de neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL). 

Cette affection oculaire génétique est rare et invalidante ; elle évolue vers une cécité. La mutation génétique à l'origine de cette maladie touche l'ADN mitochondrial, ce qui affecte la capacité des cellules oculaires à produire de l'énergie, dont elles ont besoin pour fonctionner normalement, et les rend inactives. RAXONE permet de restaurer la capacité des cellules à produire de l'énergie et aux cellules oculaires inactives de fonctionner à nouveau. 

RAXONE a reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne sous circonstances exceptionnelles en 2015, en tant que médicament orphelin. Dès 2014 en France, RAXONE a bénéficié du dispositif d'autorisation temporaire d'utilisation (ATU). La prise en charge post-ATU a été maintenue jusqu'en 2021. De 2021 jusqu'à récemment, RAXONE a été dispensé à titre gracieux.  

En France, la population cible pour le traitement par RAXONE est estimée entre 150 et 160 patients [1].

RAXONE fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet indésirable suspecté

Évaluation médico-économique : SMR modéré et ASMR mineure

L'idébénone est un nouveau principe actif. Il s'agit d'un agent antioxydant qui agit sur les mitochondries afin d'améliorer leur fonctionnement. 

L'idébénone a fait l'objet d'un premier examen en 2016 par la Commission de la transparence (CT). À l'issue de cette première évaluation réalisée sur la base de l'étude de phase II Rhodos versus placebo, la CT a émis un avis défavorable à la prise en charge de RAXONE. Les résultats de l'étude ne permettaient pas de démontrer un bénéfice significatif en comparaison au placebo.

La CT a revu sa position en 2022 [1] et a attribué un service médical rendu (SMR) modéré à RAXONE dans l'indication de son AMM, et une amélioration du service médical rendu (ASMR) mineure.

Pour cette seconde évaluation, la CT a examiné les résultats de l'étude de phase IV LEROS versus cohorte historique. La supériorité de l'idébénone par rapport à l'absence de traitement a été démontrée en termes de bénéfice clinique pertinent (récupération cliniquement pertinente ou stabilisation cliniquement pertinente) de l'acuité visuelle chez les patients adultes et adolescents atteints de NOHL ayant des symptômes depuis moins de 1 an.

La CT a également examiné des résultats d'études observationnelles réalisées en France, Autriche et Allemagne. 

En outre, la CT a souligné le besoin médical non couvert dans cette maladie rare. 

Un protocole national de diagnostic et de soin dédié aux neuropathies optiques héréditaires

En 2021, la Haute Autorité de santé (HAS) et Ophtara (centre de maladies rares en ophtalmologie) ont élaboré un protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) relatif aux neuropathies optiques héréditaires [2], dont la NOHL. Ce document relatif au parcours de soin des patients détaille le rôle du médecin généraliste et d'autres professionnels de santé intervenant dans le cadre de cette maladie (psychologue, opticien basse vision, orthoptiste, etc.). 

Pour rappel, d’après le consensus international de 2017 [3], la prise en charge médicale de la NOHL comprend le conseil génétique, l’information du patient sur les facteurs de risque liés au mode de vie potentiellement évitables (tabagisme, consommation d'alcool, facteurs environnementaux toxiques) et pour les cas subaigus et dynamiques, l’utilisation de l’idébénone à la dose actuellement approuvée de 900 mg par jour.

Selon le consensus international, le traitement par idébénone doit être interrompu chez les patients non-répondeurs et n’est actuellement pas recommandé en phase chronique de la maladie.

RAXONE en pratique

La dose recommandée est de 900 mg/jour d'idébénone répartie en 3 prises de 300 mg par jour, soit 2 comprimés de RAXONE 150 mg matin, midi et soir.

Les comprimés doivent être avalés entiers (sans mâcher ni croquer) avec de l'eau et de la nourriture. En effet, les aliments augmentent la biodisponibilité de l'idébénone d'environ 5 à 7 fois. 

Les métabolites de l'idébénone sont colorés et peuvent entraîner une chromaturie, c'est-à-dire une coloration des urines rougeâtre marron. Ce phénomène est sans danger. 

Un contrôle de la vue doit être réalisé avant le début du traitement, puis régulièrement au cours de celui-ci.

La prescription doit être prudente chez les patients ayant une insuffisance hépatique ou rénale. 

En France, la distribution du RAXONE est assurée par le laboratoire Inresa.

Identité administrative

Liste I
Prescription hospitalière réservée aux spécialistes et services de neurologie et d'ophtalmologie
Surveillance particulière pendant le traitement
Flacon de 180, CIP 3400930024560
Remboursable à 30 % [4]
Prix public TTC = 3 909,18 euros [5
Agrément aux collectivités [6]
Laboratoire Santhera Pharmaceuticals

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster