1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Les sages-femmes peuvent prescrire et administrer de nouveaux vaccins.

Les sages-femmes peuvent prescrire et administrer de nouveaux vaccins.

Par David Paitraud - Date de publication : 06 septembre 2022 - Image d'une montre Lecture : 4 minutes

Vaccination par les sages-femmes : évolution de la liste des vaccins autorisés

La liste des vaccinations que peuvent prescrire et pratiquer les sages-femmes a fait l'objet d'une nouvelle actualisation. En particulier, les compétences vaccinales chez les femmes et les mineurs sont élargies.

Résumé

L'arrêté publié au Journal officiel du 18 août 2022 élargit le périmètre des vaccinations que les sages-femmes peuvent prescrire et pratiquer :

  • chez les femmes : les vaccinations contre la fièvre jaune, le zona ou la rage sont ajoutées ; 
  • chez les mineurs : il n'existe désormais qu'une seule liste de vaccinations regroupant tous les mineurs (de la naissance à l'adolescence). Les vaccinations contre la rubéole, la rougeole et les oreillons (ROR), la varicelle, la fièvre jaune et les infections invasives à Haemophilus Influenzae de type B sont ajoutées ;
  • chez les personnes qui vivent régulièrement dans l'entourage de l'enfant ou de l'entourage de la femme enceinte.

L'arrêté du 12 août 2022 publié au Journal officiel du 18 août 2022 [1] actualise les listes des vaccinations que peuvent prescrire et administrer les sages-femmes auprès des populations suivantes : 

  • les femmes ;
  • les mineurs (dont les nourrissons) ;
  • l'entourage de l'enfant ou de la femme enceinte. 

Cette liste, initialement publiée dans un arrêté du 1er mars 2022 [2], avait déjà fait l'objet d'une actualisation en avril 2022 [3].

Les éléments d'actualisation tiennent compte de l'avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) relatif aux compétences vaccinales des sages-femmes [45] publié en janvier et en juin dernier. 

Élargissement des vaccinations pour les femmes

Concernant les vaccination chez les femmes, la liste actualisée (cf. Encadré 1 : liste complète) des vaccinations pouvant être prescrites et pratiquées selon les recommandations du calendrier des vaccinations en vigueur est complétée par les vaccinations contre la fièvre jaune, le zona et la rage.

La prescription des vaccins vivants atténués chez les femmes immunodéprimées est exclue.

Concernant la grippe saisonnière, les sages-femmes sont autorisées à prescrire et administrer cette vaccination chez les femmes, y compris chez celles non ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur.

Encadré 1 - Liste des vaccinations que peuvent prescrire et pratiquer les sages-femmes chez les femmes

Selon les recommandations vaccinales :

  1. Vaccination contre la rubéole, la rougeole et les oreillons. 
  2. Vaccination contre le tétanos. 
  3. Vaccination contre la diphtérie. 
  4. Vaccination contre la poliomyélite. 
  5. Vaccination contre la coqueluche. 
  6. Vaccination contre le virus de l'hépatite B. 
  7. Vaccination contre les papillomavirus humains. 
  8. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe C. 
  9. Vaccination contre la varicelle. 
  10. Vaccination contre les infections invasives à pneumocoque. 
  11. Vaccination contre le virus de l'hépatite A. 
  12. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe A. 
  13. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe B. 
  14. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe Y. 
  15. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe W. 
  16. Vaccination contre la fièvre jaune. 
  17. Vaccination contre le zona. 
  18. Vaccination contre la rage. 

Indépendamment des recommandations vaccinales :

19. Vaccination contre la grippe saisonnière

Concernant les mineurs, l'arrêté du 12 août 2022 remplace les deux listes qui étaient en vigueur jusqu'à présent (liste des vaccinations pour les nouveau-nés et liste des vaccinations chez les enfants de 16 ans et plus) par une liste unique (cf. Encadré 2) de 21 vaccinations. 

Cette liste est par ailleurs complétée par les vaccinations contre la rubéole, la rougeole et les oreillons (ROR), la varicelle, la fièvre jaune et les infections invasives à Haemophilus Influenzae de type B.

Comme pour les femmes, la prescription de vaccins vivants atténués par les sages-femmes est exclue.

Encadré 2 - Vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à prescrire et pratiquer chez les mineurs 
1. Vaccination par le BCG.
2. Vaccination contre l'hépatite B en association avec des immunoglobulines spécifiques anti-HBs chez le nouveau-né de mère porteuse de l'antigène HBs.
3. Vaccination contre la diphtérie.
4. Vaccination contre le tétanos.
5. Vaccination contre la poliomyélite.
6. Vaccination contre la coqueluche.
7. Vaccination contre les papillomavirus humains.
8. Vaccination contre les infections invasives à pneumocoque.
9. Vaccination contre le virus de l'hépatite A.
10. Vaccination contre le virus de l'hépatite B.
11. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe A.
12. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe B.
13. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe C.
14. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe Y.
15. Vaccination contre le méningocoque de sérogroupe W.
16. Vaccination contre la rubéole, la rougeole et les oreillons.
17. Vaccination contre la varicelle.
18. Vaccination contre la fièvre jaune.
19. Vaccination contre les infections invasives à Haemophilus Influenzae de type B.
20. Vaccination contre la rage.
21. Vaccination contre la grippe saisonnière.

Vaccination de l'entourage de l'enfant et de la femme enceinte

Enfin, l'arrêté du 12 août actualise le périmètre de prescription et d'administration des vaccinations chez les personnes qui vivent régulièrement dans l'entourage de l'enfant ou de celui de la femme enceinte ; dans ces populations, les sages-femmes sont autorisées à prescrire et à administrer les mêmes vaccinations que celles à destination des femmes et des mineurs.

Sources :
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster