1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Médecine des voyages

Médecine des voyages

Par MORVAN JACQUES - Date de publication : 04 août 2022

Aux Etats-Unis l'Etat de Rhode Island signale un cas d'infection à virus Jamestown Canyon

Aux Etats-Unis, le département de la santé de Rhode Island (RIDOH) signale un cas confirmé du virus Jamestown Canyon (JCV) chez un résident de Rhode Island. La personne testée positive est un résident du comté de Washington âgé d'une cinquantaine d'années qui a développé des symptômes neurologiques et qui se rétablit actuellement.

Rappels sur le virus Jameston Canyon

Le virus Jameston Canyon est un Orthobunyavirus du sérogroupe Californie transmis pendant l'été par différentes espèces de moustiques (Aedes, Culex) aux États-Unis et au Canada.

Après une incubation de 2 jours à 2 semaines apparaissent des symptômes non spécifiques avec maux de gorge, écoulement nasal et toux, suivis d'une fièvre, de maux de tête, de vomissements. La maladie neuro-invasive se produit dans les deux tiers des cas signalés et se caractérise par des céphalées, une rigidité de la nuque, une altération de l'état mental et coma.

Pour éviter l'infection il est recommandé de mettre en place les mesures de protection personnelle antivectorielle :

  • Moustiquaire imprégnée d’insecticide pour lit, berceau ou poussette, selon l’âge et les vecteurs ;
  • Moustiquaire non imprégnée (si l’imprégnation n’est pas possible) ;
  • Moustiquaires grillagées aux fenêtres et aux portes ;
  • Répulsifs cutanés sur les parties du corps non couvertes, en complément du port de vêtements amples, couvrants et légers
    • Les substances actives recommandées pour se prémunir des piqûres de moustiques sont le DEET (N,N-diéthyl-m-toluamide), l’IR 3535 (N-acétyl-N-butyl-β-alaninate d’éthyle), l’icaridine (Carboxylate de Sec-butyl 2-(2-hydroxyéthyl)pipéridine-1) ou KBR3023 et l’huile d’Eucalyptus citriodora, hydratée, cyclisée (produit naturel, le dérivé de synthèse étant le PMD (para-menthane-3,8 diol) ;
    • Il convient de se référer aux préconisations d’usage de ces produits, les quantités à appliquer et le nombre d’applications par jour variant en fonction de l’âge, du principe actif et de sa concentration  ;
  • Moyens d’appoint : diffuseur électrique d’insecticide (à l’intérieur), raquettes électriques, pulvérisation intra-domiciliaire de « bombes » insecticides (disponibles dans le commerce), climatisation, ventilation, serpentin fumigène (extérieur).

Source : Outbreak News Today.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster