Cas de syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) signalé au sultanat d'Oman

Date de publication : 17 mai 2022
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 48 lecteurs
Médecine des voyages

Médecine des voyages

Le 28 avril 2022, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a été informée d'un cas de syndrome respiratoire du Moyen-Orient à Coronavirus (MERS-CoV) chez un homme de 34 ans du gouvernorat d'Al Dhahira à Oman. Le cas avait des antécédents de contact direct avec des animaux, notamment des dromadaires, des moutons et des chèvres, dans la ferme familiale à Oman. 

L'état de santé du cas reste gravement instable. Au 28 avril, un total de six membres de la communauté proche et 27 travailleurs de la santé avaient été répertoriés comme contacts et ont été suivis pendant 14 jours à partir de la date de la dernière exposition avec le cas. Aucun cas secondaire n'a été signalé à ce jour.

Rappels sur le MERS-CoV :

L'infection par le coronavirus MERS-CoV peut provoquer une maladie grave entraînant une mortalité élevée. Les humains sont infectés par le MERS-CoV par contact direct ou indirect avec des dromadaires. Le MERS-CoV a démontré sa capacité à se transmettre entre humains. Jusqu'à présent, la transmission interhumaine non durable observée s'est produite principalement dans les établissements de soins de santé.

Le MERS-CoV semble provoquer des maladies plus graves chez les personnes souffrant de maladies chroniques sous-jacentes telles que le diabète sucré, l'insuffisance rénale, les maladies pulmonaires chroniques et un système immunitaire affaibli.

Les mesures de prévention à mettre en œuvre par le voyageurs sont les suivantes :

  • Éviter les contacts étroits avec les personnes atteintes d'infections respiratoires (présentant des symptômes comme toux et éternuements) ;
  • Ne pas s'approcher des animaux en particulier des chameaux et dromadaires, surtout si l'on souffre d'une maladie chronique telle que le diabète, d'une maladie pulmonaire ou d'une maladie du système immunitaire ;
  • Éviter la consommation de viande de chameau ou de lait de chamelle ;
  • Se laver souvent les mains à l'eau et au savon ou utiliser une solution hydroalcoolique (notamment après un contact avec une personne malade et son environnement) ;
  • Maintenir une bonne hygiène personnelle ;
  • Consommer UNIQUEMENT des aliments préparés dans des conditions hygiéniques et de la viande bien cuite, du lait pasteurisé ainsi que des fruits et des légumes bien lavés.

Source : Organisation mondiale de la santé (OMS)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster