Espagne : signalement de cas de pasteurellose chez des cerfs en Andalousie

Par MORVAN JACQUES - Date de publication : 10 mai 2022
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 35 lecteurs
Médecine des voyages

Médecine des voyages

En Espagne, des études menées par le Wildlife Center for Analysis and Diagnosis (CAD) a indiqué que la mortalité des cerfs observée dans le Parc naturel de la Sierra de Baza en Andalousie était due à une pasteurellose causée par Mannheimia haemolytica (anciennement connue sous le nom de Pasteurella haemolyticala) provoquant chez les animaux une maladie pulmonaire. L'agent pathogène est habituellement présent dans le voies respiratoires de ces animaux qui, du fait d'une diminution des défenses ou de faiblesse, peut entraîner leur mort.

C'est à partir du 26 mars 2022 que l'administration du parc naturel a commencé à recevoir les 1ers rapports de carcasses de cerfs. Les restes de 84 cerfs ont été localisés et enregistrés dans le parc à ce jour. Les brusques changements de temps dans la région tout au long de la deuxième quinzaine de mars aurait généré une situation de stress chez ces ongulés, déclenchant la maladie et, par conséquent, leur mort.

Rappels sur la pasteurellose chez l'homme :

La pasteurellose est une maladie infectieuse (animale ou humaine) due aux germes du genre Pasteurella dont le plus fréquent en pathologie humaine est Pasteurella multocida, En pathologie animale on retrouve souvent Mannheimia haemolytica (anciennement Pasteurella haemolytica).

Le plus souvent il s'agit d'une inoculation par morsure ou griffure de chien ou de chat (portage autour de 40 à 50 % d'entre eux). De nombreuses espèces peuvent être porteuses de ces bactéries, dont des espèces de gibier consommées par l'homme, dont le sanglier

Elle se manifeste par l'apparition en moins de 24 heures d'un œdème local très inflammatoire, dur chaud, rouge particulièrement douloureux au niveau de la plaie, accompagné de ganglions. Beaucoup plus rarement : complications articulaires localisées au niveau du membre mordu ou griffé, atteinte possible de différents organes (voies respiratoires...), forme généralisée exceptionnelle.

Le traitement repose sur l'antibiothérapie (cyclines ou association amoxicilline-acide clavulanique).

Source ProMED.

 

 

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster