Vaccination des enfants contre la COVID-19 : la liste des effecteurs officiellement élargie

Par David Paitraud - Date de publication : 27 janvier 2022
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2970 lecteurs
La liste des professionnels pouvant vacciner les enfants contre la COVID-19 s'élargit. En plus des médecins, les sages-femmes, les infirmiers et les pharmaciens d'officine peuvent désormais prescrire et administrer le vaccin pédiatrique COMIRNATY 10 µg/dose dispersion à diluer pour solution injectable
Plusieurs mesures ont été prises par les autorités de santé pour faciliter la vaccination des enfants de 5 à 11 ans (illustration).

Plusieurs mesures ont été prises par les autorités de santé pour faciliter la vaccination des enfants de 5 à 11 ans (illustration).

 
Résumé 
Les sages-femmes, les infirmiers et les pharmaciens d'officine sont désormais autorisés à prescrire et administrer le vaccin pédiatrique COMIRNATY 10 µg/dose dispersion à diluer pour solution injectable chez les enfants de 5 à 11 ans, sauf dans le cas des exceptions suivantes : 
  • trouble de l'hémostase ;
  • antécédents de syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique suite à une infection à la COVID-19 ;
  • antécédents de réaction anaphylactique à l'un des composants de ces vaccins ;
  • réaction anaphylactique lors de la première injection.
Jusqu'à présent, seuls les médecins étaient autorisés à prescrire et administrer ce vaccin. Les infirmiers étaient autorisés à administrer le vaccin pédiatrique uniquement sur prescription médicale. 

EDIT du 28 janvier 2022 : Dans un DGS urgent du 28 janvier 2022, la DGS détaille les consignes aux nouveaux effecteurs de la vaccination pédiatrique /FIN EDIT

Par anticipation de ces nouvelles dispositions, les commandes de vaccin COMIRNATY pédiatrique 
ont été ouvertes à ces nouveaux effecteurs, les 24 et 25 janvier 2022. Les livraisons des doses sont prévues entre le 4 et le 8 février 2022. 

En outre, d'autres professionnels et les étudiants en santé sont également autorisés à injecter le vaccin pédiatrique dans les centres de vaccination :
  • les chirurgiens dentistes ;
  • les étudiants en médecine, en pharmacie (dans les centres et dans les officines), en odontologie ;
  • les sapeurs-pompiers.
En parallèle de cet élargissement des lieux et des effecteurs de la vaccination pédiatrique contre la COVID-19, les démarches administratives sont simplifiées :
  • mise en place d'un formulaire unique d'autorisation pour tous les enfants de 5 à 15 ans inclus ;
  • autorisation d'un seul des deux parents pour la vaccination des enfants ;
  • accompagnement de l'enfant à la vaccination possible par une autre personne adulte que les parents. 


L'arrêté du 26 janvier 2022 publié au Journal officiel du 27 janvier 2022 élargit la liste des personnes habilitées à prescrire et/ou vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre la COVID-19, ainsi que la liste des lieux de vaccination pédiatrique (centre de vaccination, cabinet de ville, officine de pharmacie). 

Cette décision, annoncée par le Premier ministre lors d'une conférence de presse le jeudi 20 janvier, vise à faciliter le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19 chez les enfants. Pour rappel, cette vaccination ne peut être réalisée qu'avec le seul vaccin à ARNm COMIRNATY 10 µg/dose dispersion à diluer pour solution injectable (cf. notre article du 21 décembre 2021).

Jusqu'à présent, en ville, seuls les médecins pouvaient prescrire et injecter le vaccin contre la COVID-19 dans la population pédiatrique (moins de 12 ans). Les infirmiers étaient autorisés à injecter ce vaccin, sur prescription médicale. 


EDIT du 28 janvier 2022 : Dans un DGS urgent du 28 janvier 2022, la DGS détaille les consignes aux nouveaux effecteurs de la vaccination pédiatrique /FIN EDIT

Sages-femmes, infirmiers et pharmaciens d'officine : autorisés à prescrire et injecter le vaccin COMIRNATY pédiatrique
En plus des médecins, les professionnels de santé suivants peuvent désormais prescrire et administrer le vaccin COMIRNATY pédiatrique aux enfants âgés de 5 à 11 ans (article 5 de l'arrêté du 1er juin 2022, actualisé par l'arrêté du 26 janvier 2022) : 
  • les sages-femmes ;
  • les infirmiers ;
  • les pharmaciens d'officine, des pharmacies mutualistes et de secours minières.

Certains enfants ne doivent pas être vaccinés
Les exceptions à cette autorisation de prescription et d'administration du vaccin COMIRNATY pédiatrique concernent les enfants : 
  • présentant un trouble de l'hémostase ou ayant des antécédents de syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS) suite à une infection COVID-19 ;
  • ou ayant des antécédents de réaction anaphylactique à l'un des composants de ce vaccin ;
  • ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.

N.B. Cette autorisation est donnée pour l'ensemble des vaccins contre la COVID-19 autorisés pour la vaccination des enfants de 5 à 11 ans en France. À la date du 27 janvier 2022, seul le vaccin COMIRNATY pédiatrique est disponible.

Les commandes sont ouvertes : livraison prévue début février 2022
Par anticipation de cet arrêté, la Direction générale de la Santé (DGS) a autorisé ces professionnels de santé à commander des doses du vaccin COMIRNATY pédiatrique dès le 24 janvier 2022, via le portail de télédéclaration (cf. DGS-Urgent du 21 janvier 2022). En semaine 4, les quotas de commandes de ce vaccin étaient fixés à : 
  • 3 flacons pour les médecins ;
  • 8 flacons pour les pharmaciens d'officine ;
  • 3 flacons pour les infirmiers et sages-femmes ;
  • 8 flacons pour les PMI (protection maternelle et infantile).
La livraison des doses est prévue entre le vendredi 4 et le mardi 8 février 2022.

Chirurgiens dentistes, étudiants en santé, sapeurs pompiers : autorisés uniquement à injecter le vaccin pédiatrique
En outre, les professionnels et étudiants suivants, sous réserve d'avoir reçu une formation adéquate, sont désormais autorisés à administrer le vaccin COMIRNATY pédiatrique aux enfants âgés de 5 à 11 ans :
  • les chirurgiens dentistes ;
  • les étudiants de troisième cycle en médecine et en pharmacie ;
  • les professionnels et les étudiants en santé listés dans l'encadré 1 (cf. ci-dessous). 

Les exceptions à cette autorisation sont les mêmes que celles applicables aux sages-femmes, infirmiers et pharmaciens d'officine : 
  • trouble de l'hémostase ou antécédents de PIMS suite à une infection à la COVID-19 ;
  • antécédents de réaction anaphylactique à un des composants du vaccin ;
  • réaction anaphylactique lors de la première injection.
Pour ces professionnels, l'injection du vaccin doit être réalisée en centre de vaccination ou, pour les étudiants de deuxième cycle et de troisième cycle court de pharmacie, dans les pharmacies d'officine.

Encadré 1 - Professionnels et étudiants en santé  autorisés à administrer le vaccin contre la COVID-19 chez des enfants de 5 à 11 ans (correspondant à l'annexe 2 bis de l'arrêté du 1er juin 2022)
Les sapeurs-pompiers : 
  • les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires titulaires de la formation d'équipier dans le domaine d'activité du secours d'urgence aux personnes ;
  • les sapeurs-pompiers de Paris titulaires de leur formation élémentaire en filière sapeur-pompier de Paris (SPP) ou filière secours à victimes (SAV) ou titulaires de leur formation élémentaire en filière spécialiste (SPE) ;
  • les marins-pompiers de Marseille détenant le brevet élémentaire de matelot pompier (BE MOPOMPI) ou le brevet élémentaire de pompier volontaire (BE MAPOV) ou le brevet élémentaire de sécurité et logistique (BE SELOG).

Les étudiants en santé :
  • les étudiants en santé :
    • les étudiants de deuxième cycle des formations en médecine, en pharmacie et en maïeutique ;
    • les étudiants en soins infirmiers ayant validé leur première année de formation ;
  • les étudiants de deuxième et troisième cycles en odontologie.

Démarches pour faire vacciner son enfant : simplification administrative
Pour stimuler la vaccination contre la COVID-19 chez les enfants, les autorités de santé ont actionné un autre levier, à savoir la simplification des démarches administratives (cf. DGS-Urgent du 26 janvier 2022) :  

Des dispositions demandées par l'Académie de médecine et l'Académie des sciences
Cette simplification administrative et l'extension, en parallèle, des effecteurs autorisés à vacciner les enfants contre la COVID-19 satisfait deux préconisations émises par l'Académie nationale de médecine et l'Académie des Sciences pour "hâter" la vaccination des enfants (cf. Encadré 2).

Encadré 2 - Ensemble des propositions des Académies de médecine et des sciences pour « hâter » la vaccination des enfants 
  • Augmenter l'offre de vaccination, c'est-à-dire le nombre de centres proposant la vaccination pour les enfants (actuellement 300 contre 1500 pour les adultes) ;
  • diversifier les personnes autorisées à vacciner les enfants ;
  • alléger les obstacles administratifs qui limitent l'accès des enfants à la vaccination ;
  • favoriser les prises de rendez-vous de vaccination pour les enfants scolarisés ;
  • organiser des séances de vaccination à l'école, par des équipes mobiles, en concertation avec la médecine scolaire ;
  • favoriser la stratégie du « aller vers » les enfants porteurs de comorbidités et non vaccinés pour convaincre les parents de la nécessité de les vacciner face au risque de formes graves ;
  • utiliser tous les moyens d'information et de communication dévolus à l'éducation pour la santé afin de convaincre et rassurer les parents hésitants.

Pour aller plus loin
Arrêté du 26 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire (Journal officiel du 27 janvier 2022 - texte 23)

Arrêté du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire (Journal officiel, version en vigueur au 27 janvier 2022)

Vaccination des enfants de 5-11 ans contre la Covid-19 : ne plus hésiter (Académie nationale de médecine et Académie des sciences, 25 janvier 2022)

DGS-Urgent n°2022_15 : Evolution de l'autorisation parentale nécessaire à la vaccination de tous les enfants de 5 ans et plus (26 janvier 2022)
Nouveau formulaire d'autorisation, désormais unique pour tous les enfants de 5 à 15 ans inclus (26 janvier 2022)

DGS-Urgent n°2022-11 : Ouverture du portail pour la commande de vaccins entre les 24 et 25 janvier 2022 (21 janvier 2022)


EDIT du 28 janvier 2022 : DGS urgent n° 2022-17 du 28 janvier 2022 : élargissement de la liste des personnes habilitées à prescrire et administrer les vaccins pédiatriques contre la COVID-19 aux enfants de 5 à 11 ans /FIN EDIT
 

Sources : JO (Journal officiel)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster